Place de Jérusalem, dans le 17e à Paris

Madame la Maire, mes chers collègues,

Il nous est aujourd’hui proposé de voter l’attribution d’une « place de Jérusalem » dans le 17e arrondissement, et je me félicite de cette décision.

publicitÉ


Cela fait longtemps que la Ville souhaitait nommer un lieu Jérusalem, dans Paris, et la délibération qui nous est présentée ici, est pour beaucoup un aboutissement.

Comme le rappelle le projet de délibération, il existait déjà une rue de Jérusalem autrefois, supprimée en 1883 par l’agrandissement du Palais de Justice.

La coïncidence peut faire sourire car le Palais de justice ayant déménagé, pour le 17e, voilà que nous retrouvons un emplacement Jérusalem justement dans le 17e, à quelques encablures de la place Israël.

Élue du 17e, je suis ravie que cette ville, cette capitale, magnifique, trois fois millénaires, berceau de religions monothéistes, carrefour de croisades, d’histoire et de civilisations soit nommée dans notre bel arrondissement. Qui lui correspond pleinement.

Je reste un peu retenue sur le lieu, bien que ce soit face au square St Odile ou deux allées ont été inaugurées récemment en souvenir des enfants Sandler et Monsonégo tués dans une école par un terroristes, également face au futur Centre Européen du Judaïsme, force est de constater que la « place de Jérusalem », est plus une intersection de la rue de Courcelles et du boulevard de Reims, davantage un croisement qu’une réelle place. De plus le tram est attendu à cet endroit, est-il prévu qu’une vraie place soit aménagée à cet emplacement, au bénéfice des piétons et des riverains ? je l’espère car ce serait dommage, Cette place mérite toute la lumière.

Devant cette magnifique opportunité, je me garderai bien de toute polémique inutile comme l’amendement à cette délibération, déposé par Madame Simonnet, qui souhaite à nouveau rentrer dans des considérations géopolitiques là où il ne faut y voir que l’hommage d’une ville à une autre. Madame Simonnet, a chaque fois que nous mentionnons le mot Israël, Juif, Jérusalem, a des frissons et est obligé soulever le point Palestinien. Désolée, Il s’agit ici de la place de Jérusalem, et nous ne rentrerons pas dans votre jeu de discorde et de polémique et de petites phrases, nous citons et attribuons à nouveau une place pour Jérusalem dans Paris et c’est bien heureux pour nous tous.

Valérie Nahmias élue du 17e de Paris

 

2019 DU 117 Dénomination place de Jérusalem (17e).

PROJET DE DELIBERATION

EXPOSE DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

Il vous est aujourd’hui proposé d’attribuer la dénomination “ place de Jérusalem ” à la place située à l’intersection de la rue de Courcelles et du boulevard de Reims, à Paris (17e).

Autrefois, il existait une rue de Jérusalem, commençant quai des Orfèvres et aboutissant à la Préfecture de Police. Elle ne figure plus au nombre des voies de Paris, ayant été supprimée par l’agrandissement du Palais de Justice en 1883.

Afin de rétablir cet hommage, de nommer la place dans l’arrondissement même où s’élève le nouveau Palais de Justice, participera au travail de mémoire, d’histoire et de lutte contre toutes les formes de discriminations.

La Commission de dénomination des voies, places, espaces verts et équipements publics municipaux qui s’est réunie le 15 avril 2019 a donné un avis favorable sur ce projet de dénomination.

Aussi, si vous en êtes d’accord, la dénomination “ place de Jérusalem ” sera attribuée à la place située à l’intersection de la rue de Courcelles, de l’avenue Stéphane Mallarmé et du boulevard de Reims, à Paris (17e), conformément au plan annexé au présent exposé des motifs.

Je vous prie, Mesdames et Messieurs, de bien vouloir en délibérer.

La Maire de Paris

 

Tagués avec : , , , ,
Publié dans France
3 commentaires pour “Place de Jérusalem, dans le 17e à Paris
  1. Sobol dit :

    Quelle sinistre plaisanterie !
    Pourquoi pas une allée dans un square où le nom d’in Parking?
    Comment pouvez-vous vous réjouir d’un tel SYMPTÔME ?????

    • André Mamou dit :

      Je suis de votre avis! Jerusalem n’a pas besoin pour sa gloire d’une plaque à l’intersection de deux rues au fond d’un quartier et près des boulevards extérieurs ! Mais ceux qui espèrent être réélus multiplient les gestes envers leurs électeurs supposés. Ils lancent également de grands travaux pour conquérir les écologistes. C’est de l’électoralisme, ça ressemblerait à de la démocratie !

  2. Rosa SAHSAN dit :

    Ma joie est immense. Enfin, Anne Hidalgo nous rend justice.
    Je crains, cependant que les BDS ne l’entendent pas de cette oreille.
    Ces gens vont sûrement réclamer une place de la Mouquatah à Trappes.
    ROSA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter