Réponse à l’Unesco: exposition à l’ONU sur le lien entre le peuple juif et Jérusalem

Une exposition inédite se tiendra dès jeudi dans l’enceinte de l’ONU, et qui présentera des dizaines d’objets archéologiques attestant du lien antique et ininterrompu entre le peuple juif et Jérusalem.

Comme il est malheureux de devoir “prouver” ce qui est évident face à la propagande arabe palestinienne et aux votes successifs à l’Unesco et à l’ONU, l’ambassadeur d’Israël à l’ONU Dany Danon et le ministre chargé des Affaires de Jérusalem Zeev Elkin ont réussi le tour de force d’organiser une telle exposition dans ce forum qui n’est guère favorable à Israël.

publicitÉ


L’événement sera inauguré jeudi et y sont invités tous les ambassadeurs, diplomates et fonctionnaires de l’ONU qui voudront bien s’y rendre. La cérémonie sera présidée par le Premier ministre Binyamin Netanyahou qui en sera au dernier jour de son voyage à New York.

L’exposition présentera des pièces inédites datant depuis l’époque du Premier Temple jusqu’à des périodes plus avancées. La moitié est composée de pièces originales et l’autre de copies authentifiées. On y verra notamment le sceau du “gouverneur de la ville” datant du Premier Temple, découvert il y a un mois, un sceau datant de l’époque du roi ‘Hizkiyahou (Ezechias) roi de Juda, une inscription murale découverte dans les ruines d’une maison habitée jadis par des cohanim, avec le nom de “Netanyahou ben Yaïch”, des pièces de monnaie d’époques diverses, frappées en hébreu, et bien d’autres objets plus édifiants les uns que les autres.

Tous ces vestiges seront acheminés à New York par le biais d’une entreprise spécialisée embauchée par l’Office national des Antiquités.

Les organisateurs ont également prévu d’offrir aux invités une copie du sceau du “gouverneur de la ville” comme souvenir mais aussi pour leur faire prendre conscience de l’immense entreprise de réécriture de l’Histoire lancée par l’Autorité Palestinienne et qui est hélas suivie par les institutions internationales.

L’ambassadeur Dany Danon a déclaré: “La vérité historique est la meilleure réponse aux honteuses résolutions qui tentent de nier la lien éternel entre le peuple juif et sa capitale. Jérusalem a été le coeur et l’âme du peuple juif durant plus de 3000 ans et elle le restera éternellement. Il est temps pour d’autres Etats de suivre la décision juste et courageuse du président américain et de transférer leur ambassade à Jérusalem”.

De son côté, le ministre Zeev Elkin a dit: “Nous venons à l’ONU dans le but le plus clair de dire que l’on ne peut nier le lien vieux de 3000 ans qui lie le peuple juif à Jérusalem. Celui qui verra tous ces vestiges de ses propres yeux comprendra qu’il est impossible de déconnecter Jérusalem du peuple juif. Aucune résolution, aussi scandaleuse soit-elle ne pourra modifier la réalité sur le terrain. Nous étions à Jérusalem il y a 3000 ans et nous y resterons encore 3000 ans”.

Source lphinfo

Soutenez Tribune Juive

Tribune Juive a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer d’exister. Un don minime, même de 5€, nous montrera votre adhésion et entraînera notre reconnaissance.

Tagués avec : , , , , , , , , , ,
Publié dans expositions
3 commentaires pour “Réponse à l’Unesco: exposition à l’ONU sur le lien entre le peuple juif et Jérusalem
  1. NO COMMENT dit :

    La menorah gravée sur un Arc de Triomphe, à Rome, atteste de l’histoire juive de Jérusalem. Cette menorah est d’ailleurs remisée dans les caves du Vatican. Si le pape voulait l’en sortir, ce serait le plus beau geste d’amitié que l’église ferait au peuple juif.

  2. André dit :

    Tous les juifs du monde, et eux seuls, depuis des siècles ont une menorah chez eux, même au fond d’un tiroir, même les plus incroyants, et le seul endroit au monde où l’on trouve des menorah vieilles de deux millénaires est en Israël.

    Et pourtant certains osent nous dire que les juifs n’ont rien à voir avec cette terre, que c’est un fantasme et que même ils seraient « khazars » ou je ne sais quoi d’autre allant jusqu’à nier tout lien entre le symbolique et l’identité pour qu’il ne reste plus rien entre les juifs et ce pays, entre les juifs et Jérusalem qui n’a jamais cessé d’être psalmodié durant des siècle et toujours uniquement par les juifs où qu’ils soient.

    A ceux qui, en France, relai l’abjecte propagande des arabes refusant la défaite, la paix des braves et ayant perdu tout honneur en ne connaissant plus que le mensonge et la calomnie, que ces français ayant eux aussi perdu leur honneur méditent ces paroles de Gertrude Stein :

    « La propagande n’est pas française, il n’est pas civilisé de vouloir faire croire aux autres ce que l’on croit, parce que l’essence de la civilisation est de se dominer soi-même, tel que l’on est. »

    Et pour cette américaine née dans une famille juive et amoureuse de la France, la France était la civilisation.

  3. Ingrid Israël Anderhuber dit :

    Vous dites : « Nous étions à Jérusalem il y a 3000 ans et nous y resterons encore 3000 ans”.
    Alors si c’est okay pour la première partie de cette affirmation, savoir : « Nous étions à Jérusalem il y a 3000 ans », cependant, pour ce qui concerne la deuxième partie, savoir : « et nous y resterons encore 3000 ans », cela ne sera absolument pas possible. Non pas parce que d’autres que les Juifs seront à Jérusalem mais parce que, d’après la Bible, le règne messianique étant imminent (situé par rapport à 1967, réunification de Jérusalem), ce dernier ne sera que de 1000 ans. Voir Bible, section Nouvelle Alliance ou Nouveau Testament :
    – Bonne Nouvelle ou Evangile selon Matthieu-Levi, chapitre 24 ;
    – Bonne Nouvelle selon Marc, chapitre 13 ;
    – Apocalypse, chapitre 20).

    Après quoi, c’est-à-dire après ces 1000 ans de paix messianique, dixit la Bible, viendra le jugement dernier (Apocalypse, chapitre 20), et la destruction de cette terre, donc incluant Jérusalem, mais la CREATION de nouveaux cieux et d’une nouvelle terre, avec la « Jérusalem céleste » comme capitale mondiale de ce nouveau monde. Voir à ce sujet dans la Bible, section « Nouvelle Alliance »:
    – Deuxième Lettre de Shimon-Pierre, chapitre 3, et
    – Apocalypse, chapitre 21, où est décrite cette merveilleuse cité dont la Jérusalem terrestre n’est qu’une pâle copie…

    Donc : oui pour « Nous étions à Jérusalem il y a 3000 ans » mais NON pour « et nous y resterons encore 3000 ans” car il faut dire : « et nous y resterons encore au moins 1000 ans », et ce, SELON LES ECRITURES qui ne mentent pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter

SOUTENEZ TRIBUNE JUIVE

FAITES UN DON et DÉDUISEZ 66% DE VOS IMPOTS

Pour 100 Euros versés à Tribune Juive, vous recevrez une attestation CERFA qui vous permettra de déduire 66 Euros du montant de votre impôt. Ainsi votre don ne vous aura coûté que 34 Euros.