Une nouvelle page du judaïsme- Sylvie Bensaid

Une nouvelle page du judaïsme s’ouvre.

Le boulevard de Reims et ses habitants n’en sont toujours pas revenus.

De nombreux policiers encadraient et bloquaient la place de Jérusalem et les rues avoisinantes. Les invités jouaient du coude pour pénétrer dans ce bâtiment flambant neuf. Une ambiance de fête pour une inauguration magnifique par le Président de la République Emmanuel Macron ce mardi, du Centre Européen du judaïsme dans le 17ème arrondissement de Paris, un projet porté depuis 10 ans avec succès par Joël Mergui, le président des Consistoires et ses équipes. Malgré des périodes difficiles marquées par des attentats pour les juifs de France, ce centre est une forme de résistance, une volonté de faire vivre notre communauté et un atout dans la lutte contre l’antisémitisme.

Le Tout Paris politique : Anne Hidalgo, Geoffroy Boulard, Valérie Pecresse, Benjamin Griveaux, Christophe Castaner, Rachida Dati, artistique, Alexandre Arcady, Enrico Macias, Amir, les frères Naccache, Patrick Braoude, Marek Halter, Maurice Levy et Sydney Toledano, communautaire Gil Taïeb, Francis Kalifat, François Guthmann et Patricia Sitruk, Ariel Goldman, de nombreux rabbins et Présidents de communauté, s’est retrouvé dans un lieu aux lignes épurées et contemporaines.

Lieu de vie et de savoir, les espaces ont été conçus pour permettre et multiplier les échanges : salle de projection,de théâtre, de congrès
,amphithéâtre/synagogue de 600 places, particulièrement lumineuse, hall d’exposition jardin, café, terrasse.

Les ambiances ont été travaillées dans un esprit de simplicité et une volonté de confort et de chaleur.

Le président Joël Mergui très ému qui a porté ce projet de bout en bout , a rappelé que le terrain avait été donné par Jacques Chirac et qu’il avait fallu l’aide précieuse de la mairie de Paris, du Conseil régional d’île de France et des contributions de Eric de Rotshchild pour la fondation Rothschild, Patrick Drahi pour la fondation Patrick et Lina Drahi, David de Rothschild pour la fondation pour la mémoire de la Shoah, la famille Elicha et les nombreux donateurs pour finaliser ce projet, dont la construction a débuté en 2015 et qui offre un message d’espoir pour la communauté juive de France et d’Europe.

« Je voulais montrer que la communauté croit en son avenir » a rappelé Joël Mergui.

Le Président Emmanuel Macron dans un discours fort a été très applaudi et a rassuré la communauté juive par son soutien et son amitié.

Un grand merci à Joël Mergui.

Mazel tov

Sylvie Bensaid

Tagués avec : , ,
Publié dans culture
8 commentaires pour “Une nouvelle page du judaïsme- Sylvie Bensaid
  1. J’ai beaucoup apprécié le discours panoramique du Président de la République décrivant avec empathie l’Histoire des Juifs en France et leur contribution à la culture et la civilisation du pays.

  2. Lévy René dit :

    Je suis déçu et très surpris que vous ne mentionnez à aucun moment Rav Sitruck Zal qui a été l’instigateur de ce projet et à qui a été promis le terrain par feu Jacques CHiRAC et par Jean Tibéri à l’époque Maire de Paris
    C’est pourquoi Madame Veuve Sitruck était présente et a été honorée par Monsieur Joël Mergui

  3. Sarah dit :

    Comme d’habitude, de beaux discours, de beaux murs, …
    Mais pourquoi faire ?
    Quel est le projet précis que va porter ce si grand bâtiment ?
    Qui va le diriger ?
    Quelle dimension « européenne » au-delà du nom ?
    Quelle place concrètement faites aux jeunes (une population si cher dans le discours du président du Consistoire, comme dans tous les discours de tous les présidents, mais qui reste toujours la dernière roue de la charette) ?
    Des annonces d’activités mirifiques, mais pour le moins évasives ! Pourquoi aucun programme détaillé n’est d’ores et déjà proposé ?
    Pourquoi les murs passent-ils toujours avant ?
    Ça suffit d’investir des millions d’Euros dans des murs et distribuer les miettes aux femmes et aux hommes qui veulent s’investir et porter des actions de terrains.
    TOUS, femmes et hommes de terrain, s’accordent pour s’indigner de l’aumône que les institutions veulent bien leur donner, et doivent être bien amères en constatent les sommes gigantesques dépensées tout à la gloire de ceux qui l’ont porté.
    Alors, désolé, je ne m’associe pas à ces belles paroles, mais si creuses, à des années lumières de ce dont les juifs de France ont besoin aujourd’hui et de ce qu’un avenir pour les Juifs de France nécessite.

    • Claude dit :

      Je suis hélas bien d’accord avec vous. Qu’est-ce qui est fait pour la jeunesse ?????? Qui profite de cette surenchère d’apparat, ce manque de transparence entretient la défiance à une époque qui n’en a vraiment pas besoin. Attendons voir, comme il serait plaisant de proposer pour la jeunesse et particulièrement celle des familles en difficulté des activités culturelles, de théâtre, à l’occasion notamment de fêtes juives etc etc et j’en passe tant les besoins sont importants. Tout un pan de la communauté juive n’a aucun accès à la culture, aucune sensibilisation, les malheureux qui ont été habitués à traîner en bas de leur hlm. Ce centre leur proposera t-il des activités ? Non programme bon de viande pour leurs parents et ORT Et magouille pour eux et après on s’émeut de l’existence d’une « racaille juive » juste ciel. Enfin si la culture juive se réduit d’un côté à Kev et de l’autre à l’entre soi institutionnel je me dis que je judaisme français mérite un peu mieux que ça. Lorsque l’on voit à la base des gens animés et qui se préoccupent des autres je me dis que tout n’est pas fini.

  4. Sylvieb dit :

    Cher Monsieur
    Le casip et l’ose font beaucoup pour les familles nécessiteuses
    Le consistoire fait des paniers pour pessah et a un département dédié à la jeunesse qui met he tes bien
    Ce centre va devenir une plateforme pour tous les votants du judaïsme et pour toute la communauté juive dans son ensemble
    Vous pouvez de ja voir une exposition de Patrick Braoude . Plusieurs activités théâtrales culturelles sont prévues je reviendrai quand ce centre aura fait ses preuves
    Merci cher Monsieur d nous lire

    • claude dit :

      Chère Madame,
      Je vous remercie de cette réponse mais je crois m’être mal fait comprendre et je m’en excuse. Je ne parlais bien évidemment pas d’action sociale au sens d’aide financière ou alimentaire, bien-entendu que cela est fait et largement fait au niveau communautaire. Je faisais référence à des activités culturelles juives à l’attention de la jeunesse, pas seulement en spectateurs à l’occasion de représentations ou d’expositions pour un public d’initiés mais aussi et surtout en acteurs. Il serait formidable de voir se créer une petite troupe de théâtre juif, des activités musicales, à l’attention d’une jeunesse qui n’aurait pas accès à de telles activités extrascolaires. Ceci conformément à la vocation d’un centre du judaisme qui parle de jeunesse et d’avenir. Si évidemment de telles activités étaient prévues, cela serait formidable.

      • Sarah dit :

        Mais non Claude, les politiques ont toujours peur de la jeunesse, ils sont les bienvenus tant qu’ils sont spectateurs.
        Il manque cruellement de lieux où ils peuvent s’exprimer et mener des projets, et même les rater, mais au moins s’engager…
        Combien en ai-je croisé qui sont naïvement venus présenter telle idée, tel projet, tel proposition, …, et tous (tout aux moins ceux que j’ai connu) en sont repartis découragés et abandonnant leurs projets.
        Voyez la moyenne d’âge lors de réunions du CRIF des responsables d’institutions !
        Sans compter que dans la jeunesse la plus engagée beaucoup font l’alya. Donc continuer à ignorer les jeunes, en ne leur laissant pas a place, en ne leur faisant pas confiance, en pensant pour eux au lieu d’être à leur écoute, on met juste la communauté juive de France en péril.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF