Nous épousons 5779, par Win Freddy

Elle n’est pas encore partie. Elle traîne les derniers pas. Comme si elle hésitait, se ravisait, s’incrustait. Encore un peu. Dans le lit de nos vies. Alors que nous la trompons déjà. A nos préparatifs de la prochaine. La carpe attend. Dans la baignoire.

Chez certains ashkénazes. Le gefilte fish est sur l’assiette. Ou les blettes. Pour les séfarades. Comme une poussée de grenades. Selon la coutume des uns, la tradition des autres. Le couvert est de mise. Ainsi que l’habit. Chic. Des jours de fêtes. Comme un dimanche de fiançailles. Nous épousons 5779. Des noces qu’elle nous impose. Le temps d’une année. Merveilleuse. De félicités. Que je vous souhaite. Une embellie de bonheurs. A partager. Avec les gens qu’on aime. Et qui nous aiment. Une bonne santé. A toute épreuve. Une parnassa enchanteresse. Qui nous fait vivre. Courir aux carrefours délicieux de la famille, l’amour ou l’amitié.

Shana Tova ou Metouka. שנה טוב ומתוקה 🍯🍎🍏🍯🍏🍎🍯🍯🍎🍎🍏🍏🍯🍏🍎

Tagués avec : , , , , , , , ,
Publié dans communauté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter