BTA a bien travaillé : les nominés de Parisalem sont… , par Sarah Cattan

Ce 19 mai, dans un papier titré Alain Soral, voyou antisémite vers la case prison, je vous demandais si on allait le laisser longtemps encore dresser des listes de personnalités juives ou sionistes et déclarer que les révisionnistes étaient les prisonniers politiques de l’Occident contemporain, les chambres à gaz un dossier qui puait la merde et qui ne tenait que par la terreur morale et judiciaire,.

Ou que l’assassinat de trois enfants dans une école juive par Mohammed Merah résultait d’une opération conjointe franco-israélienne dans le but de diaboliser les musulmans, et encore commenter en ces termes la performance de Netta à l’Eurovision: La poule obèse glousse ses conneries féministes pendant que son pays de merde massacre du Palestinien, et qualifier Christine Angot de Juive hystérique sur le service public. Je vous demandais si on allait encore longtemps le laisser tweeter que l’antisémitisme, on allait en bouffer tout le temps et partout ou encore que Les sépharades et leur impudeur, ça sentait  l’huile.

Soral jugé : encore du sursis !

Il fut donc jugé et ce mercredi, on apprenait que suite à sa condamnation la semaine dernière à deux peines d’emprisonnement avec sursis pour provocation à la haine, sa chaîne YouTube ERTV qui comptait environ 100 000 abonnés  avait été fermée mardi 5 juin par la plateforme vidéo américaine pour non-respect du règlement de la communauté des youtubeurs.

publicitÉ


A quand la fin de l’impunité pour Bourbon et  Ryssen ?

Rappelons que plus récemment, des mesures de suppression comparables avaient visé d’autres comptes d’extrême droite : ceux du journaliste Jérôme Bourbon qui se demandait s’il fallait détruire l’état d’Israël et du militant Hervé Ryssen : C’est la fin de l’impunité et de la complaisance avec les messages de haine sur Internet, commenta la DILCRAH par la voix de Frédéric Potier, rejoint par notre PM qui avait dit son souhait de faire modifier les législations française et européenne pour renforcer le régime de responsabilité des opérateurs d’Internet.

Ne boudons pas notre plaisir : si le compte de Jérôme Bourbon a bien été fermé grâce au travail de l’équipe de BTA, ceux-là se penchent déjà sur le devenir de Rivarol, le journal du sinistre personnage. C’est que ces idiots qui se pensent encore intouchables se sont eux-mêmes offerts à leurs guetteurs. Merci à la Licra de m’avoir fait comprendre que j’étais plein de haine. Et de demander comment se soignait la dite haine. Et de formuler en guise de réponse : par des pèlerinages à Auschwitz ? Par des pétitions contre l’antisémitisme ? Par des tirs à balle réelle sur des enfants palestiniens ? Ou les trois à la fois ?

Face à la menace, il nargue sottement et tweete : Alors adieu les tweets sur la religion de la shoah et sur un défunt chancelier ? Vais-je alors devoir vous parler doctement de Rolland Garros ou des dernières glaces Häagen Dazs ? Je vais me gêner, concluait celui qui se rêvait intrépide.

Le 2 juin, donc le lendemain de sa condamnation, il tweeta encore que la religion de la shoah était un sida mental qui détruisait les défenses immunitaires, lavait les cerveaux, formatait des générations entières d’ethno masochistes, de judéoserviles ayant la haine de leur histoire, de leur passé, de leurs racines, de la civilisation européenne et chrétienne.

Enfants de salauds Tu reprends tous ces juifs et on finalise les détails


Mais ces deux-là avaient fait des petits. David Abitboul en est un. Digne rejeton que ne renieront pas ses géniteurs, il sévit partout, et sur VK. Je suis MDR. Juif qui parle, bouche qui ment, tweete-t-il le 4 juin, des internautes relevant parallèlement des menaces physiques à l’encontre de Thierry Ardisson et des propos diffamatoires à l’égard de Michel Cymès ou Marc Knobel, David Bellache alias David Abitboul n’en étant apparemment pas à son coup d’essai.

Allons-y voir. Ça file la nausée mais ça paye.

Le 10 mars, il poste avoir trouvé la bouffonne juive de l’année. Oui on avait remarqué t’avais un gros nez ah ah ah pétasse sépharade au QI à deux chiffres avoisinant la température anale.

Récemment, inquiet d’un éventuel article sur Tribune juive, il propose sa photo et fait un appel aux dons pour le soutenir : Fais pas ton juif ! Je dois acheter du matos, payer amendes et procès, manger des fallafels casher rue des Rosiers.

Le 14 mars, il poste une photo de Raphaël Enthoven au micro d’Europe 1 : affublant le philosophe de l’indispensable étoile jaune, il parle des bouches menteuses juives.

Le crachat c’est deux ans, tweete-t-il ce même 14 mars. Alors je te parle même pas du croche patte… Pire, amuse-toi à gifler un juif, c’est 20 ans de réclusion mdr.

Le 18 mars, il postait une photo du Président du CRIF assortie de la légende : L’assassin du Christ Kalifat à la tête du gouvernement d’occupation…

Le même jour, cet esprit dérangé tweetait qu’il téléphonerait bien à Bibi en Israël : je lui dirais : Benyamin, la société française ne peut plus supporter cette nuée de juifs destructrice. Donc, voilà notre proposition : tu reprends tous ces juifs et on finalise les détails.

Deux jours plus tard, il légenda une photo d’affiche de l’Empire russe, citant Drumont dans le texte : Le malheur du Juif est qu’il dépasse toujours un point presque imperceptible qu’il ne faut pas franchir avec le goy. Au Goy, on peut tout faire, mais il faut éviter de l’agacer : il se laisserait dérober tout ce qu’il possède mais, tout d’un coup, entrera en fureur pour une simple rose qu’on veut lui arracher.

Alors, soudain réveillé, il comprend tout, ressaisit l’épée qui traînait dans un coin, tape comme un sourd et inflige au Juif qui l’exploitait, le pillait, un de ces châtiments dont l’autre porte la trace pendant trois siècles… Il disparaît, s’évanouit dans le brouillard, se terre dans un trou où il rumine une nouvelle combinaison pour recommencer…

J’ai ma kippa et je m’appelle David, poursuit-il. J’ai rien à craindre de l’antisémitisme des banlieues prôné par Yvan Attal (sic) le super sioniste de combat.

Ce grand malade te dit qu’aux alentours du Parc Monceau dans Parisalem, le taux d’antisémitisme est proche de zéro : Normal, c’est un quartier de juif. Il évoque au passage le film Les Patriotes où Yvan le juif tient le rôle d’un agent secret du Mossad et où on découvre toutes les techniques d’espionnage de feuj. Quand est-ce qu’on s’énerve, demande-t-il.

Il explique encore qu’à peine foutus en taule, les youpins avides d’argent montent une banque clandestine avec l’aide du rabbin de la prison.

La diarrhée verbale de Raphaël Enthoven lorsqu’il évoque l’assassinat de Mireille Knoll l’insupporte et il évoque plus loin Radio Synagogue, exhortant le français à se lever.

Appelant à s’abonner à sa chaine Tous unis contre la haine, il parle de la circoncision, à l’origine du malheur du peuple juif.

Juif ! Juif ! Tweete-t-il cet autre jour : deux passants attaqués à coups de ceinture en pleine rue à Berlin J’aime beaucoup l’Allemagne.

Ah ça les juifs pour être intégrés ! Ils le sont. Ils sont partout et contrôlent toute la France. Les arabes sont en France de par la volonté d’Attali, et de toute la mafia juive. La République est juive avec ses pantins francs-maçons.

Il le veut, son article sur Tribune juive

A la suite d’une video de sa composition et qui a fait 40 000 vues, selon lui, il est déçu : Et toujours pas d’articles sur Tribune juive. Qu’est-ce qu’il faut faire de plus bordel ? Enculer un rabbin ? Il est déçu encore de ne pas être visé par la sionosphère haineuse qui menace Soral et se demande ce que fait la DILCRAH.

T’inquiète, mon pote : on t’attendait. On t’avait pas oublié, va.
On attendait que tu sois doré à point. Que tu persistes et signes.
Remercions Balance Ton antisémite.

Quant à nos dirigeants, on leur dit : Allez ! Vous y êtes presque ! Encore un brin de courage ! Osez donner de la prison ferme.  

Sarah Cattan 

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans antisémitisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…