Tunisie : Saïed ou Karoui, qui sera Président ?

Élection présidentielle tunisienne, second tour.

Le candidat qui est arrivé en tête au premier tour est Kaïs Saïed, un Monsieur Propre dont les idées ne sont pas contraires au programme politique du parti islamique Ennahda qui va être majoritaire. Son débit de parole et son physique l’ont fait surnommer Robocop. Il promet une stricte application des lois et la mort du clientélisme et des petits arrangements. Pour ce qui concerne les droits de la femme notamment en matière d’héritage, il n’est pas pressé et il remet à plus tard les réformes sociétales.

publicitÉ


Son adversaire, Nabil Karoui, propriétaire de la chaîne de télévision Nessma ( air frais ) était en prison « en raison de problèmes fiscaux ». Arrivé second au premier tour mais distancé, il a été remis en liberté pour que l’élection du candidat arrivé en tête ne soit pas une mascarade. Il est plus moderne, plus libéral et il veut ouvrir la Tunisie à l’ère numérique.

Sur Israël, les deux candidats sont parfaitement en phase : ils ne parlent que de « l’entité sioniste » comme si le nom d’un pays pouvait souiller leur bouche.

Kaïs Saïed

Interpellé par les journalistes animateurs du débat sur la question de la normalisation avec Israël, Kaïs Saïed a précisé qu’il fait la distinction entre les juifs et les israéliens. « le terme normalisation n’a pas lieu d’exister puisqu’on est en guerre avec l’entité sioniste et tous ceux qui traitent avec doivent être jugés pour haute trahison ». Pour ce qui est des pèlerins de la Ghriba, ils peuvent, selon lui, entrer en Tunisie mais pas avec un passeport israélien.

Nabil Karoui

Nabil Karoui a pour sa part indiqué que la Tunisie doit adopter les mêmes positions que le pouvoir palestinien. « Je suis pour la criminalisation de la normalisation avec Israël ».

Quel besoin y a-t-il de se positionner sur le sujet ? Est-ce un marqueur indispensable en Tunisie pour arriver au pouvoir ? On est loin de l’air frais avec ces remugles d’air frelaté. On est loin de Bourguiba et de sa vision apaisée. On est loin du Maroc où l’on évite d’importer les conflits du Moyen Orient : Israël – Palestine, Gaza- Ramallah, sunnites- chiites, Iran- Arabie Saoudite …

Kaïs Saïed, adoubé par les islamistes ou Nabil Karoui soutenu par la bourgeoisie du littoral : les Tunisiens choisiront le premier.

Les Tunes, les juifs tunisiens de France, non concernés par ce choix entre bonnet blanc et blanc bonnet, choisiront eux leur prochaine destination de villégiature.

André Simon Mamou

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans international
3 commentaires pour “Tunisie : Saïed ou Karoui, qui sera Président ?
  1. chroniqueur dit :

    L’un ou l’autre?
    La peste ou le choléra?
    On s’en fout….Mais alors…qu’est ce qu’on s’en fout…
    Ils méritaient bien Ben Ali.
    C’est le mieux qu’ils puissent espérer.
    Et on n’a pas encore tout vu.

  2. Nataf dit :

    L’Orient c’est compliqué ,mais vous le savez, les mots que vous citez et condamnez ont été prononcés aussi dans les Émirats en Arabie Saoudite et dans d’autres pays qui entretiennent des liens pas que virtuels avec Israel.
    L’Orient parle souvent avec passion mais agit parfois avec raison.
    Pour preuve ,les israéliens qui se rendront à la Ghriba seront acceptés en remettant leurs passeports à l’entrée du territoire ( ce qui est le cas actuellement ).
    Et de grâce cesser d’exhorter les enfants et petits enfants de ce pays de cesser de rendre visite à leurs ancêtres.
    Je crois qu’ils sont assez grands pour savoir où est leur devoir

    • André Mamou dit :

      Cessez de vous positionner en première ligne des ennemis d’Israël qui n’a pas de contentieux avec la Tunisie . Appeler ISRAEL « l’entité Sioniste « formule ridicule , rapporte quoi à la Tunisie ? Occupez vous de vos chômeurs , du délabrement de vos infrastructures et commencez à faire payer des impôts aux accapareurs , redonnez de l’espoir à votre jeunesse et ne vous gargarisez pas avec suffisance en parlant de haute trahison pour toute normalisation avec Israël ! Ce pays n’a pas besoin de vous mais vous pourriez envoyer des stagiaires pour essayer de remonter votre niveau ! Et ne vous bercez pas d’illusions : dans quelques siècles vous comprendrez à quel point vous vous trompez ! Quant à revenir au pays de mon enfance , pourquoi pas mais sans baisser la tête sous les insultes contre un pays si cher à nos cœurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron"