Histoire insolite de matzot introduits à Gaza

L’organisation Yad LeA’him a réussi à faire introduire clandestinement des matzot dans la bande de Gaza avant la fête de Pessa’h. Mais pour qui ?

publicitÉ


L’histoire débute il y a quarante ans, lorsqu’une israélienne juive origine d’Ashkelon épousait un Arabe de Gaza. Le couple s’installa à Gaza et eut plusieurs enfants, avant de déménager pour Jaffa. Mais après quelques mois en Israël, le mari émit son désir retourner à Gaza. Face à la désapprobation de son épouse, il lui organisa un voyage à l’étranger pour quelques jours durant lesquels il en profita pour raconter aux enfants que leur maman était décédée de manière subite et que la famille devait retourner à Gaza.

Dès son retour, la maman juive désemparées se mit à chercher à savoir où étaient ses enfants, mais en vain, a fortiori depuis que le Hamas eut pris le pouvoir dans la bande de Gaza.

Ce n’est que cette année que des équipes de Yad Leah’im ont réussi par des voies détournée et complexes à retrouver ces « enfants », dont l’aînée est mariée et déjà mère de cinq enfants. De manière discrète et périlleuse, Yad LeA’him a réussi à organiser plusieurs contacts par Internet entre la mère et ses enfants, dans le dos du père.

A la veille de Pessa’h s’est produit un fait très émouvant. L’un des petits-enfants de la mère juive a pu entrer en Israël pour y subir des soins médicaux. Yad LeA’him a profité de cette courte occasion pour organiser une brève entrevue entre la grand-mère et son petit-fils dans le centre d’une ville israélienne mixte. A la fin de la rencontre forte en émotion, la grand-mère a remis à son petit-fils un paquet de matzot à remettre à toute la famille. Il a réussi à les passer dans la bande de Gaza malgré les contrôles et à les remettre aux destinataires encore avant la soirée de Pessa’h.

L’organisation Yad LeA’him a fait savoir qu’elle continue à suivre ce dossier de près « jusqu’à son épilogue qu’elle espère heureux ».

Rappelons que selon la loi juive, les enfants restés à Gaza sont juifs, ainsi que les petits-enfants actuels, puisque nés de la fille.

Source : lphinfo.com

Soutenez Tribune Juive

Tribune Juive a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer d’exister. Un don minime, même de 5€, nous montrera votre adhésion et entraînera notre reconnaissance.

Tagués avec : , , ,
Publié dans société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter

SOUTENEZ TRIBUNE JUIVE

FAITES UN DON et DÉDUISEZ 66% DE VOS IMPOTS

Pour 100 Euros versés à Tribune Juive, vous recevrez une attestation CERFA qui vous permettra de déduire 66 Euros du montant de votre impôt. Ainsi votre don ne vous aura coûté que 34 Euros.