Face à la polémique, Decathlon renonce à commercialiser son hijab en France

Alors que l’annonce de la vente d’un hijab par Decathlon a entraîné une polémique sur les réseaux sociaux, l’enseigne a finalement décidé de retirer son accessoire de la vente.

publicitÉ


Au coeur d’une polémique qualifiée de « sans précédent » par l’enseigne elle-même, Decathlon a finalement renoncé à commercialiser jusqu’à nouvel ordre son hijab de running en France. C’est le directeur de la communication du groupe qui l’a annoncé ce mardi après-midi sur RTL. « Nous prenons décision en toute responsabilité de ne pas commercialiser ce produit en France », indique ainsi Xavier Rivoire sur la station de radio.

Dans un communiqué, l’enseigne de sport explique que « face à la violente polémique suscitée et aux menaces proférées qui dépassent de loin notre volonté de répondre aux besoins de nos utilisateurs, notre priorité est de retrouver une situation apaisée ». Et d’ajouter: « Dans ce contexte, nous suspendons notre projet de commercialisation de ce produit en France par souci de garantir la sécurité de nos coéquipiers ».

Une décision qui intervient après une polémique qui n’a cessé d’enfler toute la journée. Après avoir plaidé l’erreur lors de la mise en ligne du produit ce lundi, l’enseigne avait finalement annoncé qu’elle allait bien commercialiser d’ici la fin de la semaine en France son hijab de course. Sur les réseaux sociaux, les internautes se sont déchaînés ce mardi au sujet du choix de l’enseigne de commercialiser cet accessoire féminin porté par des femmes musulmanes soucieuses de couvrir leur tête en laissant le visage apparent.

Dans la matinée, de nombreux représentants politiques ont été interrogés sur les plateaux télés à ce propos comme François Bayrou ou Agnès Buzyn suscitant là encore de nombreuses réactions.

Et l’enseigne a directement été prise à partie. Sur son compte Twitter, Decathlon avait réagi dans l’après-midi avec une série de tweets pour expliquer qu’elle faisait face depuis ce mardi matin à « une vague d’insultes et de menaces sans précédent. » Avant de détailler le contenu des messages dans un autre tweet.

Plus de 500 appels et messages d’insultes auraient été reçus par Decathlon ce mardi. Certains très virulents. « Bande de pourris, l’argent n’a pas d’odeur, vous trahissez les valeur de la république française, vous finirez avec cette racaille dans les fours en Pologne ». Ou encore « Pro islamistes de merde! Vous n’aurez plus un euro de ma part puisque vous financez l’humiliation des pauvres femmes… Vous allez commercialiser un jeu d’entraînement pour la lapidation des femmes aussi? ».

La marque avait lancé un appel au calme et à la mesure car des vendeurs auraient été pris à partie dans certains magasins. « Nos équipes dans nos magasins ont été insultées et menacées, parfois physiquement », écrit le community manager de Decathlon sur Twitter sans donner plus de précision.

Source : bfmtv.com

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans société
Un commentaire pour “Face à la polémique, Decathlon renonce à commercialiser son hijab en France
  1. Jean-Victor dit :

    Après le hidjeb de course, Decathlon vendra-t-il des vélos à roues voilées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron"