Le dimanche, par Michèle Chabelski

Bon Vendredi

Chabbat
Chabes

publicitÉ


Papa est l’inventeur du portable. Ou en tout cas d’un style de portable un peu sommaire mais très performant…

Le dimanche, nous sortions en famille et la famille comprenait bien évidemment ma grand mère, Eva, qui vivait seule et que personne n’aurait abandonnée à son triste sort.

Nous nous enfournions tous dans la voiture, dont le fleuron fut une belle Ariane bicolore, bleu ciel et bleu marine, qui signait une accession à une petite bourgeoisie, et qui rendait hommage aux 70 heures de travail hebdomadaire qu’effectuait Papa dans cette France qui lui avait ouvert ses portes et avait offert un passeport à cet apatride ..

Comme tous les Français, donc, nous partions fêter ce jour de repos en emmenant Mémé avec nous.

Sauf que Mémé vivait au 4 e étage d’un immeuble sans ascenseur – et nous aussi – et Papa n’envisageait pas de se taper 8 étages pour aller aérer sa belle mère, même s’il l’aimait et lui arrachait d’énormes fous rires par les blagues salaces qu’il racontait…

Papa le futé avait donc trouvé une solution.
L’ancêtre du portable.

Il garait sa rutilante limousine devant l’immeuble de Mémé.
En descendait.
Se postait pile devant ses fenêtres comme Roméo devant le balcon de sa belle.
Introduisait quatre doigts dans sa bouche.
Et là, en jaillissait la stridulation tonitruante et assourdissante d’une sirène annonçant un bombardement ,qui précipitait Mémé à sa fenêtre d’où elle agitait le bras pour signaler qu’elle avait entendu le message ( tu m’étonnes) et qu’elle s’apprêtait à nous rejoindre…

Papa, satisfait, rentrait dans sa belle automobile et nous attendions quelques heures l’arrivée de Mémé qui prenait son temps pour descendre,eu égard sans doute à la fragilité de son col du fémur…

Cris de joie, embrassades, meydele, ketzele, parfois scheyne meydele, des mots tendres en yiddish voletaient dans l’habitacle, papa démarrait, sans ceinture de sécurité bien sûr, le rétroviseur de droite nouvellement installé, son portable intégré soigneusement rangé pour une utilisation future …

Que cette journée ravive la flamme de ces délicieux souvenirs qui tracent sur la mémoire des sillons sucrés qui édulcorent un quotidien parfois amer…

Chabbat Chalom
Git chabes

Je vous embrasse

Michèle Chabelski

Tagués avec : , ,
Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…