Alain Herbeth : je me souviens. Avant Corbyn, il y a eu Attlee

1945, l’Allemagne vient de capituler ! Le Royaume-Uni va-t-il enfin accepter que les rescapés de la Shoah rejoignent la Palestine ?

Réuni à Londres, l’exécutif de l’Agence juive voit son pire cauchemar se réaliser. Le gouvernement britannique, dirigé désormais par les travaillistes, a bien l’intention de poursuivre la politique du « Livre blanc » commencée en 1939 par le conservateur Chamberlain. Une politique qui vise à contingenter sévèrement les arrivées en Eretz Israël et à briser le rêve de l’Etat Juif né avec la déclaration Balfour. C’est le maintien, par les alliés, de cent mille rescapés des camps de la mort  sur le lieu même de leur martyre qui donne le signal d’alarme. Pour régler cette situation dramatique l’Agence juive demande au Royaume-Uni, puissance mandataire, qu’il délivre cent mille permis d’immigration pour ces cent mille victimes. Alors qu’aucun permis n’a été délivré durant le temps de la guerre, la demande est refusée par le nouveau premier ministre Clément Attlee, reniant ainsi les engagements pris par le Labour party quand il était dans l’opposition.

Ben Gourion. Conseil national sioniste 1948

De retour de Londres, une fois la réunion de l’Agence juive achevée, Ben Gourion fait une escale discrète à Paris et se dirige vers un endroit connu de peu de gens, un endroit qui dissimule, notamment, l’antenne radio de la Haganah, au centre de la capitale française. Là, à l’insu de Haïm Weizmann, qu’il sait indulgent avec les Anglais, il fait passer un message ultrasecret aux chefs de la Haganah, à Tel Aviv. Ce message ressemble fort à une déclaration de guerre à l’Angleterre. La Haganah se voit confier une double mission : assurer manu militari le débarquement des immigrants clandestins en Palestine et perpétrer des actes de sabotage pour produire un maximum d’effets avec un minimum de pertes. La Haganah accuse réception de ce message et prend aussitôt contact avec l’Irgoun et l’ancien groupe Stern, rebaptisé Lehi. Ensemble, ils vont former un front uni de résistance qu’ils vont appeler le « Mouvement de révolte hébraïque » dirigé par un « Comité X » contrôlé majoritairement par la Haganah. Le 11 octobre 1945 Kohl Israël, la voix d’Israël, la radio officielle du Yichouv, annonce la naissance de ce mouvement.

Alain Herbeth

Tagués avec : , , , ,
Publié dans memoire
Un commentaire pour “Alain Herbeth : je me souviens. Avant Corbyn, il y a eu Attlee
  1. Lilian P. dit :

    Très intéressant. J’aimerais avoir d’autres précisions. Le texte est trop court.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF