France 2 : apologie du BDS, Pujadas persiste

A la suite du reportage faisant l’apologie du BDS diffusé le 10 février, le Crif a réagi.

Le Président Roger Cukierman a adressé le 11 février 2016 un courrier à la Présidente de France Télévisions, Madame Delphine Ernotte, dans lequel il a exprimé son inquiétude, après que le journal télévisé de France 2 a diffusé, le 10 février, un reportage faisant l’apologie du BDS.

publicitÉ


pujadas

Roger Cukierman a rappelé que  » le Premier ministre Manuel Valls a déclaré à plusieurs reprises que le boycott des produits israéliens était interdit par la loi et fournissait le support au développement de l’antisionisme et donc de l’antisémitisme « .

 » Ce reportage fait l’apologie d’une pratique interdite par la loi. Il participe à la désinformation et à la délégitimation d’Israël « , a-t-il poursuivi.

 » L’expérience nous a montré en outre qu’il est de nature à favoriser la détestation d’Israël et des Juifs de France et donc à légitimer et favoriser les attaques contre les Juifs « , a insisté le Président du Crif.

 » Quelques jours après avoir donné très longuement la parole à une activiste patentée dans un débat contre M. Alain Finkielkraut, M. Pujadas se distingue encore une fois par des comportements perçus par de nombreux Français juifs comme des attaques antisionistes voire antisémites « , a-t-il conclu, demandant à la Présidente de France Télévisions de porter à ce sujet  » toute l’attention nécessaire, afin que France 2 ne soit pas le support d’organisations délictueuses interdites par la loi « .

Tagués avec : , , , , , , , , ,
Publié dans médias
46 commentaires pour “France 2 : apologie du BDS, Pujadas persiste
  1. André dit :

    Qu’est ce que ces crétins de journalistes incultes savent de l’histoire de cette région ?

    Les guerres israélo-arabes où Israël agressé dès 1948 jouait à chaque fois sa survie ? passées à la trappe ! Et maintenant Israël doit faire comme s’il ne s’était rien passé, comme si les arabes n’étaient que de malheureuses victimes innocentes.

    Tous les pays du monde ont le droit de bénéficier de leurs victoires militaires. Tous sauf un…

  2. zine dit :

    mon zineDieu tant de raccourcis!
    1/l antisionisme n est pas de l antisemitisme
    2/bds n est pas une org.interdite par la loi
    3/quel rapport avec l echange qui eut lieu avec franckie

    • André dit :

      Antisionisme n’est pas l’antisémitisme ? Mais le plus souvent « l’antisionisme » n’en est que le masque contemporain pour beaucoup. Nous ne sommes pas idiots et en avons suffisamment de preuves depuis 70 ans.

      Comme disait Pierre Desproges : « on peut rire de tout mais pas avec tout le monde »…

      • Youssef dit :

        André : Avec tout le respect, l’immense majorité des Français et des Européens est antisioniste, tout comme elle l’est pour toute forme d’hégémonie mondiale.

        Ce sont des propos tels que les vôtres sur ce post (agressifs et méprisants) qui d’une part confirment la crainte du sionisme, mais en plus génèrent de l’antisémitisme.

        Nous Français et Européens, Asiatiques, Américains du sud, Africains, Russes et de toutes nations… combattrons jusqu’à la mort et jusqu’au dernier toute forme d’hégémonie mondiale, sionisme y-compris.

        Meilleures salutations.

        • André Mamou dit :

          Distinguer antisemitisme et antisionisme revient à dire que vous n’êtes pas antijuif Mais que vous refusez au peuple juif le droit des peuples à disposer d’eux mêmes. Les Juifs en diaspora parfois bien accueillis, souvent pourchassés, humiliés, exterminés , c’est supportable pour vous. Mais le peuple juif revenu sur le territoire de son ancienne grandeur et qui n’en partira jamais et qui a les moyens de se faire respecter , cela vous est insupportable. Désolé de vous contredire mais il faudra bien que les arabes, les musulmans comprennent qu’ils n’ont gagné aucune guerre , qu’ils devraient accepter un État démilitarisé aux côtés d’Israël et mettre fin à 70 ans d’aveuglement, de corruption. de détournement de milliards d’aides pour enrichir des leaders sans courage. Le peuple juif est chez lui et il a fait refleurir un désert et il a fait d’un territoire minuscule la 8 eme puissance mondiale . Ouvrez les yeux, débouchez vos oreilles: le peuple d’ Israël est vivant . Am Israël hai !

    • André dit :

      Et puis qu’est-ce que tous ces gens qui sont « antisionistes » ? pourquoi sont-ils contre l’existence d’un seul pays sur Terre ? Sont-ils contre l’existence d’un autre pays, d’un autre Etat que celui de l’Etat Juif ?

      Il y a des dizaines de conflits territoriaux dans le monde et beaucoup plus meurtriers que celui de Palestine. Ça ne les dérangent pas plus que ça.

      Non, seul Israël doit disparaître, comme par hasard…

      • Nom dit :

        Tout ce fiel pour 5 minutes de reportage ? He bien he bien… Quelle excitation pour si peu ! Personnage n’a touché à votre Israël chéri. Cette hystérie reflète bien le caractère totalement partial et inamovible de l’intervention de monsieur André. Et qui confirme bien un fait: Le CRIF et ses suivants ne tolèrent AUCUNE déviance face à leurs mantras.

        Voilà un fait:

        – On DOIT pouvoir dessiner, dans notre belle république, des terroristes musulmans enturbannés de bombes en couverture d’un magazine.

        – Il est ABSOLUMENT PROSCRIT de prononcer le moindre mot non filtré envers l’Israël.

        La liberté de parole est en effet totale. Jusque dans les commentaires, l’insulte fuse contre une simple information.

        D’où cette question: Celle-ci vous terrorise t-elle à ce point ?

        P.S.: Ce commentaire est bien évidemment antisémite car il présente un simple état de fait sans jugement. A quand est fixé mon procès ?

        • Sarah dit :

          Vous écrivez mal car sans doute êtes vous trop pressé , tombé sur cet article du 15 février, de réagir aujourd’hui 2 mars .

          alors j’ai du mal à saisir votre propos. « Celle ci vous terrorise t elle a ce point »: de quoi, De qui parlez vous?
          De la liberté de parole ?
          De l’insulte?
          De l’information?
          Dans les trois cas , je ne crois pas que rien ne terrorise quiconque .
          Pas même l’antisémitisme.
          Il peut donner des nausées .
          C’est tout.

          • Nom dit :

            « De qui parlez-vous ? »

            => Liberté de parole et information. Ils se rejoignent.

            L’insulte ne le terrorise pas vu qu’il la pratique.
            Si je semble pressé de réagir, vous le semblez tout autant car la déduction n’était pas trop compliquée à faire.

            Si je mélange tout, je serai ravi dans ce cas de recevoir un correctif de votre part.

            • Sarah dit :

              Je vous assure que je ne comprends rien à votre réponse .
              Qui est « il »?
              Vous, en tout cas, avec votre expression « votre Israel chéri »: eh bien … No comment !
              N’est-ce pas, cher Abraham?

              • Nom dit :

                « Qui est « il »? »

                => Je parle d’André, qui était au départ le destinataire de ma réponse.

                => « Votre Israël chéri » était également destiné à André.

                Je rappelle, en dehors des pronoms personnels mal employés ou mal compris que ma première réponse était toute entière dédiée à André et qu’il en était donc la cible.

                Y a t-il autre chose que vous n’avez pas compris ou désirez-vous que l’on discute enfin du sujet ?

                • sarah dit :

                  Pardonnez-moi alors. oui je veux bien discuter enfin du sujet car là était le propos intéressant. j’avoue avoir mal pris le « votre Israel chéri »
                  sans rancune?

                • sarah dit :

                  j’ai pris le temps de vous relire car je détesterais être insultante ou méprisante. eh bien, même si si je remets votre texte dans l’ordre, vous semblez décidément en avoir à revendre des griefs et du fiel. donc c’est quoi le sujet? l’antisémitisme pudiquement voilé sous le qualificatif antisionisme? mélangé d’un zeste de supposée « liberté d’expression »?
                  ajoutez-y le « deux poids deux mesures » et vous trouverez une flopée de personnages qui seront ravis de débattre avec vous.

                  • Nom dit :

                    Aucune rancune. Si en plus vous détesteriez être insultante ou méprisante, vous avez toute mon attention. Pas parce que ma petite personne en serait flattée, mais car ceci laisse à penser que vous êtes un minimum ouverte à quelqu’un d’autre que vous-même.

                    Malheureusement pour vos questions, elles tombent à côté de mes convictions. Vous pouvez lire l’échange que nous avons en ce moment avec André pour mieux comprendre.

                    • sarah dit :

                      précision: je déteste être insultante ou méprisante d’une manière générale, même avec mon pire ennemi: je l’avais été concernant votre style.
                      cela dit, je m’autorise bien sûr à ressentir un réel mépris pour les propos de vos post, dont je vous ai écrit que je les trouvais empreints de fiel.

        • Sarah dit :

          Par ailleurs vous mélangez tout.

          • NO COMMENT dit :

            Vous avez sans doute remarqué que maintenant, systématiquement, des qu’un argument est dit par un juif pour défendre le peuple élu ( pour agacer les dents de certains), on le traîte de sioniste pour ne pas dire antisemite (car si on cherche la définition de sémite…..), sinon, on sort l’arme fatale du lobbying juif, de l’argent, du pouvoir de la prese, etc…
            Oui, le CRIF ne tolère aucune déviance (c’est Nom qui utilise ce terme) ,mais l’invitée de Poujada ne se gêne pas de pousser loin le bouchon, comme Tarik, Dieudonné, le BDS et d’autres d’ailleurs.
            Leur technique est tres simple: c’est de déplacer les repères de ce qui est moralement acceptable. Leur but est de rendre tout ce qui vient des juifs, en tant qu’individu ou institution, excécrable, et par contre imposer leurs points de vue par des réunions  » Salon de la femme musulmane » où des « imam » rappellent que la femme doit répondre aux désirs de son maître de mari, et qu’une fatigue passagère n’a pas à être évoquée. Ordre du Coran. Avec ça, pas de discussion, on écarte les jambes et on sert très fort son mouchoir entre les dents.
            Ou alors des « congrès  » comme celui de Lille du mois dernier où une observatrice de la Laïcité a été renvoyée Manu militari, tant les propos qu’ils avaient à y tenir leurs semblaient incompatible avec sa présence, son magnétophone et ses vidéos.
            L’objectif de tout ça, c’est d’établir un Kalifat en France où toute culture autre est bannie. Rien que ça!
            Voir sur des article plus anciens, où on parle de Céline PINNA et de Laurence TAILLADE-MARCHAND.

            • Nom dit :

              « Vous avez sans doute remarqué que maintenant, systématiquement, des qu’un argument est dit par un juif pour défendre le peuple élu ( pour agacer les dents de certains), on le traîte de sioniste pour ne pas dire antisemite (car si on cherche la définition de sémite…..), sinon, on sort l’arme fatale du lobbying juif, de l’argent, du pouvoir de la prese, etc… »

              Dans le cas où ce commentaire me désignerait, en voici ma réponse. Lisez-la bien. Dans le cas contraire, vous pouvez royalement l’ignorer.

              Nous sommes sur un site qui se nomme « Tribune juive » avec une information relayant une lettre de Robert Cukierman et commentée politiquement par un hors-sujet d’André qui s’empresse de qualifier David Pujadas de « crétin de journaliste » dans un commentaire acide. De ceci suivent quelques commentaires quasiment unanimes sur l’incompétence de ce dernier et pouvant témoigner d’un parti pris manifeste. De tout ceci, je puis déduire que le climat sur ce site a pu pousser André à la déraison. Vous constaterez comiquement que le mot « sioniste » n’apparaît à aucun moment dans mon premier commentaire et que je parle de suivants, ce qui est radicalement différent. Parallèlement, il existe des milliers de lobbies et celui d’Israël n’échappe pas à la règle. La presse ? L’argent ? Ce n’est pas le sujet ici et vous êtes le premier à en faire mention. Enfin, et c’est exactement l’objet de cette discussion, on pourrait retourner le problème en disant que dès qu’un humain se prononce sur la situation proche-orientale en non faveur dudit peuple élu, il est accusé d’a………. Enfin, vous connaissez le mot hein. Et ce petit jeu d’inversion accusatoire, on peut le continuer à l’infini, ce dont ne se privent pas certains.

              Concernant le deuxième paragraphe, encore une fois, on parle d’INFORMATION, et on trouve un droit de réponse de la contre-partie.

              « Déplacer les repères » donc.
              Sauf qu’il n’y a aucun repère à déplacer dans des entretiens où aucune des trois personnes citées n’est présente et où le vrai antisémitisme juif (l’officiel) est bafoué et vidé de sens dès qu’il est utilisé pour les raisons les plus futiles afin de clore facilement un débat dont on ne veut plus et qui n’a rien à voir avec l’Islam. Ce ne sont pas Tarik, Dieudonné ou BDS qui déplacent forcement les repères. Par contre, les accusations permanentes du CRIF savent s’attirer les foudres toutes seules, elles n’ont besoin de personne d’autre, elles s’auto-torpillent dans un flux permanent de scandalisation. A force de se montrer protecteur, il arrive à se faire détester comme un grand. Et c’est un énorme point de départ aux amalgames.

              • NO COMMENT dit :

                Non, ce commentaire ne vous désignait pas, mais la manifestation de Lille oû celle du Bourget du mois dernier ne vous derange pas?
                Les fugues de jeunes filles de 15 et 16 ans ne vous interpellent pas?
                Le ratissage sur internet pour Gander les troupes de l’EI non plus?
                Par contre, le BDS qui est ridiculement comique quand il désigne Israël comme un pays pratiquant l’apartheid, ça vous trouvez rien à redire!
                En Israël, les arabes ont totale liberté de mouvement, par contre dans les pays arabes, les juifs sont traqués.
                Vous êtes en fait un combattant pour conquérir l’Occident que vous stigmatisez d’être peuplé d’ infidèles, alors que c’est les arabes qui sont infidèles au message de Hallah, ou plutot, qui mettent Hallah devant leurs actions pour mieux les imposer à des peuples d’ignorants. Le probleme, c’est qu’ici, vous vous trompez d’auditoire.
                Vous savez qu’à Gaza, les gazaouis n’en peuvent plus du Hamas, mais que personne ne bronche, car sinon, leur sort n’est pas à envier. C’est le règne de la terreur, pendant que le Hamas empoche des subsides de toutes part.

        • André dit :

          Où voyez vous dans mon propos du « fiel » et des insultes » ? Vous dites vraiment n’importe quoi, vos propos sont grotesques et je me demande ce que vous venez faire ici. Retournez d’où vous venez, chez Dieudonné et Cie…

          • Nom dit :

            « Qu’est ce que ces crétins de journalistes incultes savent de l’histoire de cette région ? »

            Ceci est une insulte.

            Si il y avait un parti pris dans le reportage, on pourrait effectivement se demander: « Qu’est-ce-que ces journalistes savent de l’histoire de cette région ? » Ce qui n’est pas le cas. Mais je crois deviner, avec la marge d’erreur que cela peut comporter, que vous considérez le reportage EN SOI comme une prise de position, qui porte atteinte à des valeurs que vous défendez. Ce que je considère comme grave est le rejet pur et simple de ce reportage que je considère comme informatif et contribuant à la compréhension du monde. Après vision de ces 5 minutes, on peut se dire: « Tiens, je ne connaissais pas cet aspect politique, j’ai envie d’en savoir plus ». La curiosité vous comprenez.

            Ce que je viens faire ici ? Précisément démontrer la dernière phrase de mon paragraphe précédent. Par le jeu des associations de liens d’internet qui peuvent faire voyager parfois loin, je me suis intéressé à la réponse de savoir ce que David Pujadas avait bien pu commettre comme impair pour recueillir tant de disgrâce. Et là où l’intérêt commence, c’est le débat contradictoire dans un espace de discussion à priori dévoué à la cause de monsieur Cukierman.

            Malheureusement, je crains que ce débat soit clos d’avance. Sauf si vous en décidez autrement ?

            Bien à vous.

            • André dit :

              Arrêtez un peu votre cinéma, c’est toujours les mêmes reportages à charges sur la télévision française.

              Durant l’opération militaire à Gaza en 2014, nous avions droit tous les jours sur toutes les chaines d’infos à des bandeaux indiquant le nombre de victimes palestiniennes, sans distinguer les combattants des civils (il n’y a que des femmes et des enfants chez les palestiniens…), et en précisant bien le nombre d’enfants avec leur âge, et ce du matin au soir !

              Je n’ai jamais vu d’autres conflits avec un tel traitement de faveur… Combien de civils tunisiens, afghans ou syriens tués par l’armée française ? Mystère… ça n’intéresse pas Pujadas et France2,3,4 et 5…

              A part ça ce sont les « sionistes » qui dirigent les médias français…ahahah !

              • Nom dit :

                En 2014, c’est un conflit entre Gaza et Israël.

                Les autres sont pour la plupart des interventions occidentales extérieures, se cautionnant elles-mêmes et il est évident qu’ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied.

                Au passage, « il n’y a que des femmes et des enfants chez les palestiniens »

                Pour 70% des victimes, c’est exact (civils).

                « c’est toujours les mêmes reportages à charges sur la télévision française. »

                Et ce sont toujours les mêmes décharges venant des élites.

                =>  » le Premier ministre Manuel Valls a déclaré à plusieurs reprises que le boycott des produits israéliens était interdit par la loi et fournissait le support au développement de l’antisionisme et donc de l’antisémitisme »

                Vous voyez, tout n’est pas complètement noir.

                • André dit :

                  Il y a près de 40 conflits actuellement dans le Monde. Ce sont tous des « interventions occidentales extérieures » ?… Et c’est une raison pour ne pas savoir combien de civils meurent chaque jour tué par l’armée française en Afrique, en Asie et au Proche-Orient ?

                  Quant au chiffre des civils palestiniens, vous reprenez ceux du Hamas, évidement… Ceux de Tsahal corroborés aujourd’hui par plusieurs enquêtes militaires extérieures et sérieuses donnent définitivement 50% soit un civil mort pour un combattant.

                  Chiffre exceptionnel qui gène même les experts militaires des armées occidentales qui considèrent que Tsahal a placé la barre trop haute dans les moyens d’épargner les civils !

                  A bon entendeur salut car j’en ai définitivement terminé avec vous sachant très bien qui vous êtes : un troll venu tout droit de chez Soral et Cie…

                  • Nom dit :

                    « A bon entendeur salut car j’en ai définitivement terminé avec vous sachant très bien qui vous êtes : un troll venu tout droit de chez Soral et Cie… »

                    Soit.

                    Mais c’est simplement faux.

                    Les chiffres ? J’ignorais qu’ils étaient Hamas-iens. Merci pour la rectification (Si elle est bien réelle).

                    Si je veux bien admettre que je me suis uniquement basé sur les conflits que vous aviez cités en première instance concernant ma réponse, et bien que cette histoire de chiffres et de bandeaux ne servent que de présentoir politique pour nous et vous serve de seul argument depuis 2 commentaires, il est intéressant de constater que vous ne savez principalement raisonner que par le prisme soralo-dieudonnesque. C’est dommage que notre échange prenne fin, j’aurais bien aimé connaître ceux qui font partie de cette joyeuse « compagnie ». Se consacrer à une longue réponse et se voir jeter sous prétexte de blabla inepte est en soi inepte. Le choix des mots est important, mais André le considère comme du blabla et ne répond rien.

                    Parfait.

                    Adieu.

                    Toutefois, je vous incite à lire jusqu’au bout notre échange avec NO COMMENT, qui pourrait vous éclairer un peu mieux sur mes intentions pas si méchantes que ça…

              • Nom dit :

                Qui a dit ici que les sionistes dirigeaient les médias ? Pas moi. Donc ceci, ravalez-le.

                « Durant l’opération militaire à Gaza en 2014, nous avions droit tous les jours sur toutes les chaines d’infos à des bandeaux indiquant le nombre de victimes palestiniennes, sans distinguer les combattants des civils (il n’y a que des femmes et des enfants chez les palestiniens…), et en précisant bien le nombre d’enfants avec leur âge, et ce du matin au soir ! »

                Oui ? Et ?

                En se basant sur ce prétexte unique (qui au passage n’a rien d’illégitime), vous espérez émouvoir qui ? Si les reportages sont à charge, ça inversera peut-être un peu le processus de scandalisation à chaque fois que le mot « juif » est prononcé quelque part et qui permet de couper court à tout débat. En instaurant un peu de réalité dans les oreilles qui veulent bien l’écouter, on pourrait commencer par produire des débats un peu plus constructifs non ? Incroyable, on lit un bandeau de victimes ! C’est fou ça ! Et si elles existaient vraiment ?

                La communauté passe son temps sous un parapluie surprotégé: ministériel, présidentiel, associatif, un parapluie qui fustige dès qu’on ose dire qu’un ministre pourrait se trouver influencé dans ses décisions ou ses propos par le biais de sa femme et son allégeance, affirmée avec force, à la communauté d’Israël. Et ce sur des sujets provoquant des guerres, et cette infantilité se trouve légitimée dès qu’on en a besoin. Et la moindre protestation envers ce genre de pratique passerait pour de la haine ? Sérieusement ? Tous les reportages que vous évoquez sont-ils autant à charge dans votre vision si impartiale que celui du BDS ? Si oui, je comprends bien qu’il ne faut rien dire qui aille dans le sens contraire de votre courant. Hollande et sa dithyrambe devant les élites israéliennes sur leur terrain est en effet à ce point violente et à charge qu’ils en viennent à s’embrasser devant les caméras. Pour moi, on ne parle pas de charge mais d’INFORMATION. Est-ce criminel de partager des informations ? Et si elles sont justifiées, où est le problème ? Si ce sont des infos systématiquement flatteuses, cela porte le nom de propagande. Si vous estimez ce tiède reportage à charge, vous devriez pleurer comme un bambin en apprenant que Théodore Herzl était le premier antisémite d’Israël. CECI est une information à charge.

                Qui fait son cinéma ici ? Celui qui pose les questions auxquelles on ne répond pas ? Ou celui qui traite de crétin un journaliste pour une information et me sous-entend comme un Nième petit con haineux ?

                Je réitère: L’information vous terrorise t-elle à ce point ?

                • NO COMMENT dit :

                  L’information n’est pas de nature à terroriser, même si le contenu peut être effrayant.
                  Cependant, la manière dont M.Pujada, qui se dit journaliste, est pour le moins originale.
                  Je rappelle qu’à l’émission oú il invite Alain Finkielkraut, il donne la parole à une femme arabe, qu’il présente comme un prof. d’anglais. Or, cette femme représente un mouvement islamiste dûr.
                  Donc, en la matière, M. Pujadas n’a pas eu une attitude honnête devant son invité.
                  Or, depuis, à ma connaissance, M. Pujadas d’a fait aucun commentaire et c’est pour cela qu’on estime qu’avec son émission sur le BDS, qu’il a persisté et signé.
                  Je pense que vous êtes d’accord avec moi, Nom, pour dire qu’il y a un écart entre les méthodes de M. Pujadas et celle d’un journaliste qui confronte des idées de personnes qui se présentent clairement, à contrario de ce lieutenant de Tarik Ramadan déguisé en prof. d’anglais, et déversant un long perche islamiste, avec des « vérités » discutables.

                • André dit :

                  Bla bla inepte…Je vous laisse vous et votre « communauté surprotégée » dont on se demande bien pourquoi aujourd’hui en France il faut des militaires devant des synagogues…

                  • NO COMMENT dit :

                    En attendant, le manque de militaires devant les mosquées n’a jamais fait défaut.
                    Par contre, on n’a jamais entendu qu’on ait renvoyé qui que ce soit!

                  • NO COMMENT dit :

                    Est ce bien André, l’auteur de ce commentaire?

                    • André dit :

                      Oui et il faut comprendre mon ironie : pourquoi les juifs sont « surprotégés » et, sous entendu, est-ce une situation normale pour des français ?
                      Ou encore est-ce que cela plait aux juifs de France d’avoir un statut de « protégés » comme autrefois dans les pays musulmans ?…

            • NO COMMENT dit :

              « Ceci est une insulte »
              Cette réaction est caractéristique de gens incultes, qui ont leur fierté à fleur de peau, et qui ne supportent pas des réponses pertinentes.
              Alors ils disent  » ceci est une insulte » comme un homme tombé à l’eau avec son menteau, qui fait des grands mouvements désordonnés, car pas en état de nager pour rejoindre la rive.
              La haine vous bouffe.
              Israel est un trop beau pays pour vous! Vous supportez pas. Vous n’êtes pas à la hauteur, alors vous cherchez à rabaisser pour être au niveau.

              • Nom dit :

                On ne se comprend pas.

                J’ai écrit ceci dans ma première intervention auprès André:

                 » Jusque dans les commentaires, l’insulte fuse contre une simple information. »

                C’est donc bien moi qui suis responsable à l’origine de cette histoire d’insulte. A la suite de ceci, André me demande où se trouve celle-ci et je lui réponds en le citant et rajoute: « ceci est une insulte ». Je réponds donc à sa question, point. Avez-vous bien suivi notre échange ? Ce n’est pas moi le destinataire de ce « crétin de journaliste » et qui aurait pleuré comme un marmot qu’on a grondé. Et je ne fonctionne pas comme ça. Entre nos 2 visions, il y a un gouffre car on n’a pas le même point de départ. J’espère que vous comprenez mieux maintenant.

                « Israel est un trop beau pays pour vous! Vous supportez pas. Vous n’êtes pas à la hauteur, alors vous cherchez à rabaisser pour être au niveau. »

                S vous me connaissiez un peu mieux…Ceci est tellement faux…

                La haine ? Oui. De l’injustice. Et mon point de départ était simplement le pétage de plombs du CRIF. D’où une tentative de rétablissement des points d’équilibre. Mais là où vous ne voyez absolument pas où je veux en venir et tant d’autres avec moi qui passons pour des antijuifs alors que l’histoire est tellement différente est que ce fameux CRIF, comme d’autres institutions et comme son acronyme le désigne, se considère REPRESENTATIF alors même qu’un nombre plus ou moins restreint de juifs n’adhère pas à ses visions et peuvent en souffrir. Comprenez-vous bien que je vise les portées POLITIQUES et opportunistes de ce mouvement qui s’érige en héros ? Nous sommes tous des êtres humains avec de nombreuses différences avant d’être des communautés. Et une communauté se forme aussi par l’éducation et la manipulation par ses élites. Et quand celles-ci sombrent dans l’agressivité à défaut de discussion, entraînant le peuple dans ses influences et conséquences fâcheuses, cela peut rendre extrêmement irritable, en effet.

                J’espère que vous concevez que l’humanité n’est pas divisée entre le bien et le mal, l’amour et la haine, les tortureurs de juifs et les lécheurs de bottes et que la multitude d’opinions faites de critiques et d’éloges mêlées ne vous échappe pas. Vous avez remarqué à quelle vitesse les débats basés sur l’ethnie ont tendance à glisser rapidement vers les fours crématoires ? C’est de cela dont je veux parler. Dès qu’on prononce les mots d’Auschwitz, Le pen, Dieudonné, Soral, extrême-droite, antisémite, raciste pour contrer un détracteur, ce dernier est enterré et fortement incité à se faire voir ailleurs. Ce n’est pas à condamner la synagogue entière et ses fidèles. Dans n’importe quel pays, l’opinion publique est façonnée par les dirigeants qui sont souvent trop heureux de voir tomber ses prolétaires dans les bras grands ouverts et si confortables de la dichotomie systématique. Il n’est pas question de faire passer le Hamas pour Dieu le père et tous les coraniques pour des saints protecteurs contre les vilains juifs au nez crochu, ce sont des conneries. On peut vouloir défendre sa communauté – même si cette tendance a plus à mon sens la qualité requise pour exacerber les tensions dans le sens où cette « défense » actuelle s’exerce – mais discrètement et sans rappeler que dès qu’on critique un être humain qui a le malheur d’être juif alors nous sommes des êtres haïssables simplement pour essayer de débattre d’IDEES. En l’état des choses, mon sentiment est que le CRIF fait plus de mal que de bien aux gens qu’il prétend défendre et dont une part est bien plus honnête que lui et ses convertis a la peur. Tout comme un pays peut être dirigé par un homme qui a été élu mais dont bon nombres de personnes ne voulaient point.

                Je ne cherche pas à rabaisser pour me retrouver à la hauteur d’Israël.

                Sûrement pas.

                N’y étant pas allé, je ne peux juger sur pièce. Mais je peux me faire une idée d’après les témoignages de ses visiteurs, représentants et habitants. Et même s’il y a de nombreux points que je ne maîtrise probablement pas, la genèse même de cet Etat porte des stigmates malsains, qu’on ne pourra lui retirer.

                Merci de votre attention.

                • André dit :

                  Encore là ?…

                  Le Crif n’est rien et il n’y a que les guignols soralo-dieudonnesques et autres lepenistes pour s’exciter avec ça et croire qu’il a du « pouvoir » et donne des « ordres » à la classe politico-économique française constitué à 99% des rejetons (de droite et de gauche) de la bonne vieille bourgeoisie catholique qui domine la France depuis 1789.

                  Et cette bourgeoisie catholique française va au dîner du Crif parce que ça ne mange pas de pain. Cukiermann peut toujours causer ça leur rentre par une oreille pour en ressortir immédiatement par l’autre. Et pendant que quelques idiots de français juifs se sentent importants et écoutés, les autres juifs doivent cacher leurs kippas et les synagogues être protégés par des militaires…

                  • Nom dit :

                    « Et pendant que quelques idiots de français juifs se sentent importants et écoutés, les autres juifs doivent cacher leurs kippas et les synagogues être protégés par des militaires. »

                    Oui, c’est comme partout, l’amour du pouvoir est aveugle.

                    Je ne pouvais vous quitter définitivement sans vous faire un petit cadeau d’Adieu.

                    Le voici.

                    https://www.youtube.com/watch?v=9VbJi5ggNco

                    Prenez-en soin, il est précieux. Il n’est pas certain que beaucoup de gens connaissent cette histoire.

                    Chabat chalom.

  3. très déçue de la courbe que mr pujadas prend en ce moment je ne regarde plus la 2 et ses jugements et ces invités!!!!!!!!!!!!!

  4. haBIBI dit :

    Pujadas est un médiocre servile ( c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a été nommé à ce poste) et un opportuniste « collabo »
    simplement intéressé par sa carrière et les gros sous dont il peut se remplir les poches… une espèce de clône « journaleux » du monde politicien en quelque sorte !
    Un parfait exemple des petits parvenus parasites et zombis de l’Occident moderne.

  5. Faligant dit :

    Poujadas, qui?!
    Le type à la tête de c..?

  6. NO COMMENT dit :

    Nom, je crois finalement que vous êtes si subtil dans vos commentaires que vous masquez le principal pour mettre en valeur le détail, et finalement vous créez de la confusion, au point que j’en suis arrivé à vous confondre avec André.
    Dites-moi, svp, en fin de compte, que pensez-vous de M. Pujadas? Quel est votre point de vue sur ce personnage?

    • Nom dit :

      « Nom, je crois finalement que vous êtes si subtil dans vos commentaires que vous masquez le principal pour mettre en valeur le détail, et finalement vous créez de la confusion, au point que j’en suis arrivé à vous confondre avec André »

      1) Si j’essaye d’être subtil, c’est par précision et non pour tenter une quelconque dissimulation. Mais vous faites aussi bien de recentrer la question autour de David.
      2) Si on m’a confondu avec André, c’est peut-être aussi par la nature de sa réponse.

      Pujadas donc.

      Avant relecture de vos commentaires: N’ayant plus de TV, je ne peux suivre l’étendue de ses actions sur la durée. Dans mon souvenir, il n’était qu’un journaliste parmi d’autres avec sa part d’insipidité et d’inintérêt, un fantôme donc. Au hasard du net, je l’ai aperçu dans quelques interventions, qui le faisaient parfois apparaître dans des débats contradictoires, dont une dans une intervention de rue contre un débatteur assez radicalement opposé à lui. Je note qu’il aurait pu, comme tant d’autres, fuir n’importe quand, la discussion n’ayant rien d’officiel et sans aucune obligation de présence. Il est resté à défendre ses idées plusieurs dizaines de minutes sans se démonter, ce qui pouvait sembler surprenant dans le monde élitiste des présentateurs TV. C’est une qualité indéniable. On peut certes avancer que sa réputation en dépendait, même si ça ne représentait pas l’auditoire d’un JT. Parallèlement, ce comportement n’exclut absolument pas le mensonge et le raisonnement biaisé, qui représente évidemment le fond et le coeur du débat, mais pour en arriver là, il faut être présent d’abord.

      Fait amusant: Pendant que Pujadas se fait vilipender sur cette tribune, il se fait insulter ailleurs en tant que sioniste. C’est cocasse si on considère que lui-même est conscient de ce genre d’écartèlement. On est toujours le con d’un autre.

      Après relecture de vos commentaires: Ce qui est toujours aussi sidérant, c’est qu’on peut passer des dizaines de lignes sur un détail informatif, crucial, mais qui révèle bien l’Everest que représentent un simple sujet local.

      Après micro-enquête sur le voile de Pujadas de l’identité de Wiam Berhouma dans son intervention face à FInkielkraut, j’en conclus que le mouvement associé à Wiam Berhouma est celui des Indigènes de la République. Voici donc les faits:

      – Pujadas invite cette femme qu’il présente comme une professeure d’Anglais neutre de tout mouvement politique et figurant sur une liste citoyenne (Liste d’union citoyenne)
      – S’ensuit un échange désaccordé avec A.F. sur le thème islamique. – Des journaux et des sites comme Marianne, OJIM, entre autres, reprennent une rumeur qui clamerait que W.B. n’est pas si neutre qu’elle en a l’air, dite membre du PIR, et décident d’enquêter sur elle.
      -Il sort de cette autre micro-enquête que la manif « Marche de la dignité » englobait dans ses rangs à la fois Houria Bouteldja mais aussi W.B., preuve donc de son engagement envers « un mouvement islamiste dur ».
      – Or, il y a eu plusieurs réponses de la part de notre intéressée sur ce point. Citations:

      « Non, je ne suis pas membre des Indigènes de la République

      Oui, comme plus d’une centaine de citoyens, de personnalités et d’organisations (Collectif Mwasi, Union Juive Française pour la Paix, Ferguson in Paris, Europe Ecologie-Les Verts…), j’ai signé l’appel de la Marche de la dignité et ai manifesté contre les violences policières et le racisme ce fameux samedi 31 octobre 2015.

      Mais non, je n’ai pas eu la chance de l’organiser. Non, je ne suis affiliée à aucun parti politique. Non, je ne suis pas membre du Parti des Indigènes de la République (PIR). Non, je ne suis pas la sœur de Nabilla. Non, je ne suis pas la première femme à avoir posé un pied sur la lune, et non je n’ai pas brillamment vissé le dernier boulon de la Tour Eiffel.

      Une vérification sommaire, que l’on aurait même pu confier au stagiaire de troisième, aurait permis de lever le doute à ce sujet… Mais c’était sans compter sur la course au clic de certains médias, qui ont préféré s’appuyer sur les dires de la twittosphère pour sortir, dans la précipitation et sans aucune vérification, des informations qui tenaient de l’hypothèse plutôt que de la vérité indéniable. »

      « Êtes-vous proche du Parti des Indigènes de la République (PIR) ?

      Wiam Berhouma: Non. Si c’était le cas, je l’aurais dit.

      Le magazine Marianne vous reproche d’avoir participé à la Marche des femmes pour la Dignité (MAFED), le 31 octobre dernier, où le Parti des Indigènes de la République (PIR) était également présent.

      W.B.: Oui, j’ai participé à la Marche… comme des milliers d’autres citoyens. Comme certains élus de gauche aussi, comme ceux du Front de gauche ou d’Europe Écologie les Verts. Donc, si on suit le raisonnement de Marianne, eux aussi sont proches du PIR ? C’est ridicule.
      Je croyais qu’être journaliste, c’était vérifier l’information. Croiser ses sources. Ils auraient pu au moins m’appeler. »

      « Parmi les reproches, le principal porte donc sur son appartenance supposée au PIR. Wiam Berhouma dément cette appartenance, en vain. La polémique monte et France Télévisions reste invisible : pas un mot à visage découvert, seulement un soutien en off. La jeune femme écrit une tribune pour expliquer son engagement, mais elle est dans un tourbillon. «On veut me ranger dans une case. Donc je le répète, oui je suis une militante mais une militante libre. Je n’appartiens à aucun groupe, ni parti.» De son côté, le PIR indique également que Wiam Berhouma ne fait pas partie de ses adhérents. »

      Y a t-il eu réponse à ceci ? Je n’en ai pas vue en tout cas.

      Si on s’en tient strictement à monsieur Pujadas, on peut donc en tirer la conclusion qu’il n’a trompé personne sur ce point et que cette polémique résulte d’une direction choisie de certains médias. Et c’est d’autant plus net que la vérification de l’identité de l’intervenante était facile à faire.

      Ai-je manqué quelque chose ?

      Si non, voilà pour le point DPDA.

      • NO COMMENT dit :

        Je n’ai jamais pensé que vous ayez manqué quelque chose. D’ailleurs je ne vous sollicitais en rien.
        Seulement, je vous demandais votre avis sut la manière que M. Pujadas a de mener ses débats dans ses émissions.
        Je vous remercie de votre réponse si bien étayée.
        Chabbat Chalom à tous.

  7. Nom dit :

    En espérant avoir répondu à votre question.

    Cependant, avant de définitivement vous foutre la paix, sachez que ma venue ici n’avait aucune vision provocatrice et visait le renseignement. Au vu d’un commentaire, j’ai réagi. Et je crois toujours à ce que j’ai dit, même si cette diction pouvait paraître violente, donc maladroite.

    Ne voyez-vous pas un problème dans l’assimilation systématique entre le CRIF et le juif dès qu’on pointe le doigt sur un problème ? C’est ce qu’a fait André dès le début en me taxant de Dieudonné en herbe. L’Islam est une chose, le CRIF, une autre. Moi, je vous parle de la bénédiction antisémite dès qu’on critique la guerre israélienne, de l’amalgame du sionisme et du racisme, d’événements qui n’ont rien à voir avec une théologie concurrente. Ce qui est nauséabond, comme ils disent, c’est cette manière de procéder. Dès votre deuxième commentaire, vous avez causé Islam. Comment avoir des débats approfondis avec de tels glissements de terrain ? Dans un monde de bisnounours, tout le monde nettoierait devant sa porte, au lieu d’aller attaquer le voisin, et ce genre de pugilat n’existerait plus. Critiquer les autres ET soi-même.

    Si je suis intervenu ici, c’est bien par le biais d’une sensation de censure. Quand on fait partie d’un club, n’importe lequel, tout le monde se tient par la pince, sauf qu’ici, les pinces sont si bien serrées que dès qu’on prononce un mot, il dérape sur un autre et provoque cette omerta. C’est pas une légende, ni des exceptions. Vous avez vu la teneur des commentaires autres que ceux de notre discussion ? « La tête de c… », « médiocre servile », « collabo » (un des mots qui tuent), « crétin de journaliste », « très déçue »… Rien que du débat constructif avec des gens qui pensent come eux ! Et tout ça pour un reportage de 5 minutes faisant connaitre le BDS, complété par cette fausse analyse dans son autre émission ! C’est grave ! Personne n’a pris la peine de vérifier l’information et c’est sur une imposture que Pujadas se fait descendre. Visiblement, tout le monde ici se contente bien vite de ce qui l’arrange. Mais il suffirait de suivre le même processus sur un journaliste israélien et on verrait vite où ça mènerait. Et c’est comme ceci que se forment les opinions: Par la DESINFORMATION.

    Il ne faut « pas avoir peur de se faire traiter d’islamophobe » d’après Elisabeth Badinter. Manuel Valls a compris cette phrase dans son propos quand il a dit « c’est une défense intransigeante, que je partage d’ailleurs, de la laïcité dans bien des domaines ». Intervenant dans une synagogue, il avance, sur un ton grave et cérémonieux, ceci:

    « Je sais qu’après cette cérémonie, circuleront sur les réseaux sociaux avec la même haine et les mêmes mots, la photo du 1er ministre de la France, avec une kippa dans une synagogue, pour faire la démonstration de ce qu’il est par ses prises de position, parce que sa femme est juive ».

    Et qu’y a t-il de mal à ça ? La haine ? Mais quelle haine ? Monsieur Valls, il y a quelques années, vous parliez encore du mur de la honte. C’est une démonstration et non de la haine. Seulement, celle-ci est bien pratique quand on en a besoin et c’est ce genre de discours qui l’alimente. Régulièrement. Il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d’islamophobe, mais on ne doit pas soupçonner une influence quelconque de notre ministre avec une kippa, simplement en discuter, parce que c’est juste NORMAL dans une république censée représenter la liberté. Discuter sereinement. Simplement parler d’un sujet qu’il empoisonne lui-même.

    Ce n’est pas du blabla inepte.
    Ce n’est pas de la subtilité sournoise.
    Ce n’est pas une attaque frontale.

    Mais c’est un appel au secours du bon sens.
    Regardez-vous et regardez les autres.

    Critiquez-vous sur des concepts que vous pensiez acquis, mettez-vous à la place des opposants et tentez la compréhension.

    Et avec un peu de bonne foi et peut-être d’exercice, vous verrez que mon discours n’est pas dénué de sens. Que des cathos, musulmans, athées, juifs pensent comme moi simplement parce qu’ils sont sortis de leur carcan. Ca ne sert à rien d’attaquer l’autre si on ne suit pas la même démarche avec soi-même d’abord. C’est inutile et stupide d’opposer des rhétoriques juste pour prouver qu’on a raison et se renvoyer la balle des heures durant sur des querelles de chiffres. Dans ces batailles d’arguments, chacun ne cherche qu’à se convaincre soi-même en plus de l’autre et on se bat sur des broutilles infectes, alors que ce qui compte est la vision globale, que tout le monde fait semblant d’avoir mais que personne ne possède. Ça devrait être à chacun d’avancer l’argument de l’autre. Si en face, cet autre a décidé de bloquer, vous ne pourrez rien faire, c’est pour ceci que le travail sur soi est si important et qu’on arrive souvent à rien sur les causeries youtubiennes. L’ego de chacun est une plaie et toutes les tracasseries partent de ce point pour finir en guerres, écrites ou armées. Nul n’est plus fort que soi.

    Je prétends juste donner ma vision. Et même si elle est utopique, je sais qu’elle ne représente pas l’injustice.

    Bon allez, je vous laisse tranquille, Chabbat Chalom à vous aussi.

  8. NO COMMENT dit :

    Votre commentaire est bon, car il pousse à la réflexion, et que je pense vraiment que de ne plus vous lire manquerait pour enrichir le débat.
    D’accord avec vous sur la hauteur à prendre avant de foudroyer un intervenant, mais il y a tant de gens qui y viennent déverser leur réthorique antisemite à peine maquillée, que de ne pas réagir est parfois difficile, et risque de laisser penser qu’on capitule devant des vérités indéniables.
    Pour ma part, j’ai passé un chabbat de rêve d’où je peux mesurer la soif de vivre de la societe israélienne louée dernièrement par M.Mamou. Ce soir, je m’attends à voir des gens de tous âges danser gratuitement, dans le plaisir de cotoyer des gens qu’ils ne connaissent pas, mais qu’ils aiment par avance. Cela aussi n’est pas objectif, mais ça mène au bonheur, et ce n’est pas critiquable.
    A bientôt,
    Chavouat Tov!

  9. Youssef dit :

    Bonjour,

    Je souhaitais simplement dire que l’antisionisme et l’antisémitisme sont deux choses bien distinctes et qu’il est vital que cela reste ainsi.

    Je respecte profondément la croyance et la religion de tout un chacun car cela relève du sacré.

    Mais le lobby sioniste, comme tout autre lobby (pétrolier, pharmaceutique, OGM, automobile – on peut en effet parler de lobby automobile allemand par exemple…) constitue un danger réel pour notre civilisation.

    L’humanité entière ne se laissera jamais soumettre par quelque puissance ou lobby que ce soit. Français et Européens, Asiatiques, Africains, russes… Nous sommes prêts à mourir jusqu’au dernier pour combattre le sionisme.

    D’ailleurs, ne sentez-vous pas le vent de la résistance se lever?

    Meilleures salutations.

  10. marie dit :

    Et les lobbys arabes comme les frères. Musulmans,l’UOIF , l’e CICM, les dizaines s’associatirons qui rackettent les commerçants et envoient l’argent au Hamas et aux colons arabes qui ont envabien la Judée Samarie , des terroristes assassins er voleurs de Terres
    Moi je n’aime pas l’islam religion raciste antijuive et anti chrétienne d’orient qui s’attaque aux minorités mais ont peur des juifs d’Israël et ne s’attaquent pas aux chrétiens d’Europpar peur de représailles
    Cette religion est une bande d’assassins d’enfants comme les enfants Sandler et Monsonego qui. Avaient 5-7-8ans et se servent de leurs enfants comme boucliers humains
    Pas de salutations à un adepte de cette religion d’assassin et de pillard et voleurs de terres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…