Bactusense : le capteur israélien identifie les bactéries

Des scientifiques israéliens ont mis au point une nouvelle technologie capable de repérer et d’identifier les bactéries dans l’eau et les aliments : Bactusense.

israeli-scientist

publicitÉ


Le biocapteur optique Bactusense, encore en développement, utilise des puces électroniques à base de silicium pour retenir les bactéries à partir de n’importe quel liquide. Le lecteur optique identifie ensuite les microbes.

L’accès à l’eau potable est aujourd’hui un problème majeur dans le monde entier. On estime que plus de 780 millions de personnes à travers le monde en sont privées et que plus de 3 millions de personnes meurent chaque année de maladies liées à l’eau contaminée.

Le problème se pose également avec les aliments transformés. Aux États-Unis, des millions de personnes tombent malades chaque année suite à une contamination bactérienne développée pendant la transformation des aliments et plus de 3000 d’entre eux en meurent.

eau potable

Les infections bactériennes sont également un fléau dans le monde hospitalier où les maladies nosocomiales sont plus meurtrières que les pathologies qui ont provoqué l’hospitalisation des patients. Il faut au moins 2 à ou trois jours pour identifier avec certitude le type de la bactérie. Dans l’intervalle, le patient ne reçoit pas de traitement, ou reçoit un traitement non adapté, et cette situation met en danger tous  autres les patients ainsi que le personnel soignant, et favorise la prolifération des «superbactéries résistantes ».

L’énorme avantage de Bactusense, c’est que le système de base, configuré dans différentes versions, peut être efficace et peu coûteux dans les 3 cas.

Ester Segal

Ester Segal

La technologie de Bactusense a été inventée par le professeur Amir Sarre de l’Université Hébraïque de Jérusalem et le professeur Ester Segal du Technion. Les scientifiques sont épaulés par Capitalnano, leader dans le domaine de l’investissement dans les start-up exploitant des nanotechnologies issues des universités israéliennes.

Capitalnano croit fermement que Bactusense sera commercialisé dans les 3 ans à venir, dans l’industrie alimentaire qui recherche un moyen de diminuer les coûts énormes de la contamination bactérienne. Plusieurs clients potentiels de ce secteur ont déjà manifesté leur vif intérêt et exprimé leur désir d’installer un prototype du système Bactusense dans leurs usines dès que possible.

Line Tubiana

 

 

 

Tagués avec : , , ,
Publié dans israël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter