Alain Finkielkraut sur i24NEWS: « La haine d’Israël a pris des proportions inouïes »

Le philosophe et académicien Alain Finkielkraut, victime samedi d’injures antisémites de la part de « gilets jaunes » en marge de l’acte 14 de la manifestation à Paris, a réagi sur i24NEWS hier soir.

publicitÉ


Interrogé sur les raisons qui l’ont conduit à ne pas porter plainte, le philosophe invoque son désir de comprendre: « Mon premier souci n’est pas de me venger mais de comprendre la nature de l’antisémitisme dont je suis l’une des cibles aujourd’hui, c’est mon rôle de savoir », a-t-il affirmé, indiquant vouloir davantage satisfaire sa curiosité que son instinct de vengeance.

Malgré la violence des propos proférés à son encontre, l’académicien a toutefois refusé tout parallèle avec les années 30: « Cela ne rappelle pas les pires heures de notre Histoire, il faut arrêter avec cela, je n’ai pas entendu ‘sale Juif’, on ne traite plus les Juifs de sales Juifs, on les traite de sales racistes. Celui qui m’a dit ‘on est chez nous’ n’était pas un petit blanc et c’est lui qui me dit ‘on est chez nous’: c’est cela qu’il faut entendre, il ne faut pas se tromper de cible, » a-t-il déclaré.

Il souligne que le visage de l’antisémitisme a changé et qu’il faut identifier de manière plus précise ceux qui le répandent avant d’envisager des sanctions. Selon lui, le nouvel antisémitisme est désormais un anti-Israël :
« C’est une douleur d’un nouveau type et les agresseurs ne ressemblent pas aux fascistes et aux nazis. C’est inquiétant car cela a un lien avec le nouveau paysage démographique de la France et on en a pour longtemps. J’ai été insulté en raison de mes supposés liens avec un Etat qualifié de criminel voire de génocidaire (NDRL Israël). Il y a des gens habités par une haine à l’égard des Juifs à cause d’Israël », a t-il souligné, jugeant cette haine « inouïe ».

Au sujet des inquiétudes de la communauté juive de France, Alain Finkielkraut se dit lui- même inquiet et rappelle que de nombreuses personnes ont déjà dû déménager notamment pour fuir les banlieues.

« Certains déménagent, ils changent de domicile et quittent les banlieues devenues invivables, je ne crois pas à une forte émigration des Juifs hors de France mais je crois qu’une certaine parenthèse heureuse et tranquille des Juifs est en train de se fermer, » a-t-il lancé.

Une enquête préliminaire a été ouverte pour « injure publique en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion, par parole, écrit, image ou moyen de communication électronique », a précisé le parquet dimanche. Les investigations sont confiées à la BRDP (Brigade de répression de la délinquance à la personne).

i24NEWS

Tagués avec : , , , , , , , ,
Publié dans israël, société
Un commentaire pour “Alain Finkielkraut sur i24NEWS: « La haine d’Israël a pris des proportions inouïes »
  1. Annie dit :

    Vous savez,cher M.Finkelkraut,en Israel,nous avons cesse de nous demander si l’antisemitisme est a une,deux ou plusieurs couches.
    Nous sommes tous indignes et attristes de ce que vous avez subi.
    Quant a analyser les causes possibles et les raisons profondes,merci non,la reponse est l’Etat que nous continuons a construire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter