Medine au Bataclan, on n’en veut pas, par Sarah Cattan

Avec les réseaux sociaux, ça va très vite. Avec les réseaux sociaux, t’as vite compris qu’il faut bosser bosse bosser bosser et tout vérifier. Sourcer.

Elle est allée très vite et très fort aussi la polémique cette fois. C’était plus Bertrand Cantat doit-il encore se produire. A l’Olympia. Après l’infamie définitive dont son nom et ce visage d’ange sont désormais connotés.

Il ne s’agit plus de Marie et Krisztina et de toutes les femmes mortes des coups portés par leur amoureux. Il ne s’agit plus de savoir si lorsqu’il a purgé sa peine, un criminel est exonéré de toute pudeur au point d’aller chanter son Amor fati.

publicitÉ


Medine n’a tué personne.

Medine n’a tué personne.
Que Medine chante et quoi qu’il chante, ses détracteurs s’en balancent.

Mais que Medine prétende se produire au Bataclan, cette plaie que nous portons tous et qui à jamais sera à vif, ça l’fait pas.
Ça l’fait pas et ça l’fera jamais.

J’suis allée voir. Pour Toi, Lecteur.
Si même Le Figaro et Le Huff en parlent, c’est que y a matière.

Quand tu veux savoir qui est Medine, toi qui sais déjà quelques bribes qui ne t’avaient pas donné envie d’en savoir davantage, il te faut prendre ton courage à deux mains : y a tout’ la panoplie.

Y a tout’ la panoplie

Pascal Boniface, Yassine Belattar, Dieudonné, Tariq Ramadan himself, la quenelle, y a tous les ingrédients.

Quand t’apprends que L’UNEF l’a invité à un concert contre le racisme[1], que certes c’était en 2014 Mais que Toi, depuis que tu as vu et entendu Maryam Pougetoux, t’as du mal.

Quand tu vois que 3 mois plus tard, c’est Marianne qui s’y colle et s’étonne qu’il soit invité à la fête de l’Huma…

Quand tu lis qu’en juin 2015, Beur FM, SaphirNews et le Bondy blog, constitués en jury dans lequel tu retrouves Yassine Bellatar, parrainent les Y’a Bon Awards, soirée organisée annuellement par Les indivisibles, l’association antiraciste de Rokhaya Diallo, et que Medine, membre lui aussi du jury, remettra un des prix…

Quand tu te souviens de la quenelle que le personnage fit en soutien à Dieudonné…

Quand tu l’entends lui aussi te parler du premier sens de Jihad, spirituel et intérieur, un peu comme Latifa…

Quand tu vois passer la photo de sa toute petite fille, voilée…

Quand tu écoutes ses propos prétendument poétiques s’en prenant aux laïcards, t’expliquant qu’en vrai, le poète engagé s’élevait contre ce qu’on faisait de la laïcité, entends de la propagande antireligieuse…

Toi t’en peux plus.

Fluctuat Nec Mergitur  Le Bataclan, Lieu de Mémoire

Pour peu que tu aies vu récemment Fluctuat Nec Mergitur.

T’en veux pas, de Medine au Bataclan.

Et jamais t’en voudras. Y a des images que jamais tu n’oublieras. Medine n’a tué personne. Mais Le Bataclan est devenu un lieu de mémoire.

[1] L’Obs. 27 juin 2014.

Sarah Cattan

Tagués avec : , , , , , , , , , , ,
Publié dans Islamisme
Un commentaire pour “Medine au Bataclan, on n’en veut pas, par Sarah Cattan
  1. Jacques Petit-jean dit :

    Ce personnage qui n’est pas une personne n’a pas lieu d’être dans une nation qui lui est étrangère, non seulement interdit de territoire qui ne lui appartient pas mais aussi expulsable par une nouvelle armée de Croisés….le nouveau dégagisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…