Les larmes de crocodiles de l’ONU. René Seror

Des émigrants africains, prisonniers en Libye, sont pris pour cibles, dans la bataille de Tripoli.
40 morts, une centaine de blessés.
Victimes désarmées.

L’ONU déclare 5000 africains détenus dans les prisons officielles.

Ils font pitié et vivent dans l’horreur.

Victimes d’épidémies, de viols, ils crèvent de faim, de soif et sont roués de coups chaque jour de la pauvre vie qui leur reste à vivre.

C’est l’avant dernière station avant l’enfer.

Le centre de détention bombardé, dans la banlieue de Tripoli mercredi. Photo Ismail Zitouny. Reuters

Comme si ça ne suffisait pas, la dernière station, ce sont les prisons privées, tenues par les milices et les trafiquants.

La plupart de ces malheureux sont expédiés à Lampedusa.

Sinon, ils en font des esclaves, forcés de travailler sous les coups de fouet ou son torturés, filmés, et le film est envoyé aux familles en échange d’un racket organisé.

Ce carnage éclaire de façon flagrante sur la bataille de Tripoli.

L’ONU a mis en place le gouvernement provisoire, qui laisse les voyous agir en toute impunité.

Les représentants du « MACHIN » s’agitent dans tous les sens, réclament une enquête et verse des LARMES DE CROCODILE.

Comble de l’ironie, Erdogan, que rien ne dérange, parle de crime contre l’humanité.

Alors que l’implication de la Turquie ne fait aucun doute, dans la dite bataille.

Au mépris de l’embargo et de toutes résolutions, elle fournit des drones et des armes.

Elle soutient les frères musulmans et les milices islamistes.

Erdogan accuse le Maréchal Aftah afin de désigner ses principaux soutiens et de façon indirecte l’Occident.

Les ONG s’en mêlent.

Elles dénoncent aussi un crime de guerre.

Mais leur but est de coller une grosse honte à l’Europe qui refuse d’ouvrir ses frontières.

Et la France? En se débarrassant de Kadhafi, elle a ouvert les portes de l’enfer.

Avez-vous entendu parler de ce carnage? J’en doute.

Et pourtant la réalité est présente.

Imaginez Israël, réagissant après un envoi de roquettes!

Quel journal, quelle station, quel média n’en aurait pas fait ses choux gras?

René Seror

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans international
Un commentaire pour “Les larmes de crocodiles de l’ONU. René Seror
  1. Mika dit :

    Ce ne pas toujours claire.
    ‘La plupart de ces malheureux sont expédiés à Lampedusa’ ? Mais, c’est justement la bas qu’ils voudrait aller !
    ‘Comble de l’ironie, Erdogan, que rien ne dérange, parle de crime contre l’humanité’. Mais parfois il a raison. Comme par exemple : ‘Erdogan accuse le Maréchal Aftah afin de désigner ses principaux soutiens et de façon indirecte l’Occident.’ Aftar est probablement financé et armé par la CIA.
    Et celui que rien ne dérange était Sarkozy en 2011 qui a declénché la calamité actuelle en Lybie. C’est à lui que remonte le crime contre l’humanité.
    ‘Avez-vous entendu parler de ce carnage? J’en doute.’ Bien évidemment qu’en a entendu. C’est partout dans les infos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter