Ne jamais oublier le Roi Mohammed V, le sauveur des juifs

New York : ‘’À cette époque où antisémitisme et islamophobie sont à la hausse dans le monde entier, nous devrions honorer l’exemple négligé mais remarquable de leadership éclairé, qu’est l’ancien Roi du Maroc, feu Mohammed V.’’Mohammed_V_maroc

Ainsi a écrit le quotidien californien, le Los Angeles Times (LA Times), dans une tribune célébrant la mémoire du Sultan Mohammed V du Maroc, (1909 – 1961), pour ‘’son grand acte  héroïque, de sauveur des juifs’’ durant la deuxième guerre mondiale.

Cette tribune intitulée ‘You must remember this: Sultan Mohammed V protected the Jews of Casablanca’, est signée par Richard Hurowitz, un financier et éditeur américain, et membre des conseils d’administration de la ‘Yale University Art Gallery’ et du ‘Council on Foreign Relations’.

Des documents secrets français

Selon l’auteur, des documents français déclassifiés récemment, mettent en lumière, le rôle ‘héroïque’ du Roi Mohammed V, dans la protection des juifs du Maroc, durant la deuxième guerre mondiale. Ils lèvent le voile aussi sur certains épisodes inédits de cette époque.

Sa prise de position, célébrée jusqu’à aujourd’hui, comme une sorte de miracle divin, qui a permis de sauver les juifs du Maroc, durant cette sinistre époque, feu Mohammed V, s’était effectivement héroïquement opposé à la France de Vichy, qui s’apprêtait à appliquer au Maroc, ses lois anti-juifs, y compris leur déportation vers les camps de concentration en Europe.

Selon Los Angles Times, en plus de sa célèbre formule prononcée à cette époque : « ‘Il n’y a pas de juifs au Maroc. Il n’y a que des sujets marocains ».

Le sultan Mohammed V avait fait de la résistance en refusant d’appliquer deux textes de lois, promulguées à son insu, par Vichy au Maroc et qui apportaient des restrictions négativement discriminantes, à l’encontre des juifs.

‘’Les autorités de Vichy avaient forcé Mohammed V à signer deux lois restreignant certaines professions et écoles aux Juifs et les obligeant à vivre dans des ghettos. Dans un acte de résistance, le sultan a refusé d’appliquer pleinement ces lois.’’

L.A. Times poursuit : ‘’Un télégramme du gouvernement français, découvert dans les archives de Paris, a rapporté que les relations entre la France et le Maroc devenaient beaucoup plus tendues depuis le jour que ces lois sont entrées en vigueur.’’

Le Sultan Mohammed V amorçait alors un long processus de résistance, notamment par des actes très symboliques et qui insupportaient les français : ‘’En 1941, pour la première fois, Mohammed V a invité les hauts représentants de la communauté juive au banquet annuel célébrant la fête du trône. Il avait tenu à les placer dans les meilleurs sièges juste à côté des officiels français.’’

Il avait aussitôt déclaré aux responsables français : « Je n’approuve absolument pas les nouvelles lois antisémites et je refuse de m’associer à une mesure avec laquelle je suis en désaccord. Je réitère comme je l’ai fait par le passé que les Juifs sont sous ma protection et je rejette toute distinction qui devrait être faite entre mon peuple ».

En dépit de ses pouvoirs très limités, Mohammed V, conclut le journal américain, a veillé à ce qu’il n’y ait jamais d’atteintes aux droits des juifs au Maroc.

Il a fait du Maroc, un havre de paix dans la mesure du possible. Au cours du gouvernement de Vichy, qui a duré un peu plus de deux ans, aucun juif n’a été déporté ni tué au royaume.

Les juifs du Maroc n’avaient pas été, non plus, forcés de porter l’étoile jaune et lorsque les troupes alliées ont débarqué en Afrique du Nord, en novembre 1942, la communauté juive marocaine était essentiellement intacte.

Source lemag

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , ,
Publié dans histoire
3 commentaires pour “Ne jamais oublier le Roi Mohammed V, le sauveur des juifs
  1. julius dit :

    Aujourd’hui il est nécessaire et urgent de rappeler ces choses là.

    • Disraeli dit :

      Il serait bon de relire G. Bensoussan qui démonte toutes ces fables, les mesures juives allemandes (étoile juive) que même la France de Pétain n’a pas imposées (et le Maroc n’était pas sous contrôle allemand..), l’attitude du Roi uniquement justifiée par des considérations politiques qui lui permettaient de revendiquer une autonomie dans le Protectorat (les juifs du Maroc sont les Juifs du sultan..)

  2. Deborah dit :

    Quant aux statuts des Juifs de Vichy d’octobre 1940 et de juin 1941, le Sultan du Maroc les appliquera à la lettre. Il ne s’oppose à aucune mesure prévue par ces deux statuts. Il n’y a que dans le volet économique qu’il tente légèrement de protéger la communauté juive du Maroc. Cette intervention n’est pas désintéressée, car elle sert surtout les intérêts économiques du Makhzen (gouvernement du Sultan). Sur l’essentiel, le Sultan Mohammed n’a pas protégé les Juifs puisqu’il a même promulgué les statuts des Juifs en Dahir (décret) chérifien.
    En réalité, le Sultan Mohammed entend faire savoir aux autorités de Vichy qu’il reste le maître du pays. S’il y a persécution ou protection, il estime que c’est à lui à en décider. Le message est les suivant : les Juifs sont ses sujets et non pas ceux de Vichy.
    Le port de l’étoile jaune est une mesure allemande qui n’a jamais été d’application en Zone libre, c’est-à-dire sur l’ensemble du territoire français placé sous l’autorité du gouvernement de Vichy. Et le Maroc (comme l’Algérie) faisait partie de la Zone libre
    Les 150.000 Français vivant au Maroc sont violemment antisémites. Par contre, l’administration française est littéralement gangrénée par l’antisémitisme. Quotidiennement, elle apporte la preuve de son antisémitisme dans la façon dont elle traite les Juifs. Ainsi, le gouvernement de Vichy n’accorde aux Juifs que 50% des ressources alimentaires qu’il attribue aux musulmans. Dans ce contexte particulier, l’attitude du Sultan du Maroc -qui reçoit notamment les dirigeants de la communauté juive en audience privée pour leur témoigner de sa solidarité- fait le tour de tous les mellahs (quartiers juifs) du Maroc. En comparant son attitude avec celle des autorités françaises, il n’a aucune difficulté à apparaître comme un sauveur magnanime
    source: interview de G. Bensoussan
    http://www.cclj.be/actu/politique-societe/georges-bensoussan-sultan-maroc-jamais-protege-juifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Powered by WPNewsman

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO