« La France se réinvente », un vœu, un clip

A l’ Élysée, Hollande et Montebourg ont présenté les chantiers possibles de la reconquête industrielle sous la houlette de l’ État : incitations publiques, gestion privée . Une liste des différents domaines où l’industrie française pourrait obtenir des résultats : 35 en tout,  qui ne sont pas inconnus des industriels français mais où l’ État pourrait « aider ».

publicitÉ


Au XVII éme siècle, Colbert avait mis au point la formule en créant les  » Manufactures  du Roy  » .

Il y a cinquante ans le Général de Gaulle, revenu aux affaires de la France, voulait promouvoir l’industrie pour éviter le déclin et le Président Pompidou voulait transformer une nation agricole en pays d’industriels.

Il y a eu des résultats certains et de grandes réussites mais la compétitivité de l’industrie française a été érodée par les crises mondiales, la mondialisation et l’alourdissement du coût du travail à un niveau insupportable. Il faudrait redonner des ailes aux industriels français pour qu’ils puissent s’envoler vers les niches désignées qu’ils avaient d’ailleurs déjà repérées  eux mêmes .

Parfois, cela peut réussir d’être mis en conditions et de recevoir une bonne impulsion.

André MAMOU

 

 CINQ PROJETS POUR SAUVER L’INDUSTRIE FRANÇAISE

cinq projets

François Hollande a lancé un vaste plan de réindustrialisation pour recréer les 750 000 emplois perdus dans l’industrie en dix ans.

-François Hollande veut soutenir la robotique made in France et il n’a pas hésité à le montrer en prenant dans ses bras un robot.

-A plus de 1,30 euro le litre de gazole, la voiture qui consomme moins de deux litres aux cent kilomètres va faire des émules. Le gouvernement a décidé de soutenir ce projet à la fois écolo et économique.

-les technologies sans conta:Dans quelques villes de France, les acheteurs peuvent déjà payer sans que leur carte bancaire ne touche le terminal de paiement. –

-Le gouvernement tient à soutenir Alstom, le géant français du transport, pour créer le TGV du futur qui devrait rouler à une vitesse moyenne de 320 à 350 km/h et consommer 20 à 30% d’énergie en moins.

-Favoriser l’éducation connectée est également un objectif du plan de réindustralisation. Des start-up seront aidées pour concevoir des applications et de nouveaux outils pédagogiques connectés.

Source : Francetvi  et Reuters

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans France, vidéos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter