La France entre le marteau de l’extrême droite et l’enclume de l’Islam, par Salem Ben Ammar

Mondialisme, mondialisation, globalisation, altermondialisme, populisme, nationalisme, totalitarisme, patriotisme, islamisme, djihadisme, radicalisme musulman, terrorisme, oumma islamique, califat musulman, fascisme islamique, complotisme, wahhabisme, qui marquent la « révolution sémantique » du monde et la fin des idéologies post-deuxième guerre mondiale.

Fini les thèmes mobilisateurs galvanisant les foules et bienvenue à des idéaux empreints de racisme, de xénophobie, de repli sur soi, d’ethnocentrisme, de suprémacisme, de fraternité religieuse, souverainisme, conservatisme, exaltation de l’identité nationale, fermeture des frontières, abolition des Etats-nations.

publicitÉ


C’est un supermarché où il y en a pour tous les goûts, sauf que les acheteurs ne se bousculent pas car ils n’y croient plus malgré les appels aux pieds des manipulateurs-prédicateurs de l’opinion publique qui rivalisent dans une surenchère verbale catastrophiste et nombriliste, ici c’est mieux que chez l’ennemi.

Les partis politiques ne se comportent plus en leaders d’opinion et en forces de proposition, ils se livrent à des véritables guerres de chiffonniers prêts à tout pour écraser la concurrence afin de s’approprier la scène politique et que plus personne ne peut lui contester la suprématie.

Détruire les autres pour exister et mettre la main sur toutes les sphères du pouvoir, à l’image de l’islam qui ne s’affirme par son message aussi creux qu’insipide mais qui pour se postuler à la première place dans le paysage religieux a adopté une rhétorique ultra-violent et hyper agressive, altérophobe, égotique, nihiliste et négationniste.

Il suffit de croire en Allah et toutes les vicissitudes de la vie s’évaporent mais pas ici-bas mais dans l’au-delà.

L’islam ne prend aucun risque de décevoir ses ouailles, son marché est simple vous obéissez sans rechigner et vous ferez partie du monde des vainqueurs dans la vie éternelle.

Un sacré étouffoir aux révoltes sociales et politiques. Par un tour de passe-passe magique, les hommes censés être nés libres et égaux sont tout fiers d’endosser des uniformes de soumis nourris de fantasmes lubriques et glauques.

De toutes les idéologies en isme, l’islam ne fait pas de promesses palpables et vérifiables, tout ce que pourtant l’homme a sur terre, il le lui promet après sa mort.

Il devrait inspirer nos hommes politiques qui essuient le retour du bâton pour des promesses non-tenues, lui au moins, a l’art de flatter les bas instincts des hommes, l’érection éternelle et des parties de beuverie à ne plus en finir. Ce n’est pas beau ça, aller au paradis rien que pour noyer sa soif d’alcool de dates, et de s’adonner aux plaisirs charnel.

L’islam est véritablement une idéologie taillée sir mesure pour les masses incultes, les pervers, les obsédés sexuels et les exterminateurs qui cherchent à donner du sens à leurs pulsions meurtrières.

Avec l’islam ce n’est pas le monde globalisé soumis aux lois du marché, c’est le monde soumis à la dictature de la religion, les pauvres doivent la fermer et les riches s’engraisser et gare à ceux qui leur cherchent des noises. En s’en prenant aux riches, on s’en prend à Allah en personne qui les a choisis pour fructifier son patrimoine dont ils ne sont que des modestes dépositaires et comptables.

Cette main invisible qui gratifie les uns et lèse les autres est illustrée par le parti qui fait le plus écho aux angoisses des Français qui en font leur Prozac. Leurs béquilles thérapeutiques, peu importe ses effets secondaires et sa composition qui n’est pas recommandable.

Un jour j’entendis sur BFM Philippot, le vice-roi du FN à l’époque, fort des succès commerciaux de son produit non testé à ce jour mais auquel on prête des qualités curatives pour guérir la France de son cancer métastasé, vanter les mérites d’un patriotisme viril, car a priori il existerait un patriotisme efféminé, pour sortir la France de l’impasse, sans expliquer comment compte-t-il s’y prendre et si son remède est compatible avec l’organisme de tous les Français ?

En attendant; j’aimerais qu’il nous explique pourquoi les patrons de son parti sont des nantis, des heureux élus de dieu eux dont la carrière professionnelle n’est pas synonyme de dure labeur comme pour les imams musulmans ?

Paradoxalement ce sont ceux qui triment toute leur vie, les enfants des mines et des 3 x 8 qui croient aux vertus curatives de son parti

Salem Ben Ammar

Tagués avec : , , , ,
Publié dans France
7 commentaires pour “La France entre le marteau de l’extrême droite et l’enclume de l’Islam, par Salem Ben Ammar
  1. Nelson Melody dit :

    Ne pas confondre patriotisme et nationalisme. Eviter ce genre de confusion me semble indispensable.

  2. Habibi dit :

    Salem,
    L’islam est de nature démoniaque de par son origine infra-humaine détectable immédiatement chez l’immense majorité de musulmans, pour qui sait voir au-delà des apparences ordinaires, et que confirment les fruits vénéneux et pervers de l’arbre musulman depuis 14 siècles.
    Mouhamad n’est qu’un imposteur plus ou moins conscient et complice de son imposture,voyant dans l’influence démoniaque qui le possède la présence de l’archange Gabriel: c’est dire son inculture spirituelle et son incompétence crétine et narcissique de faux-prophète.
    On pourrait écrire un livre sur ce thème, et je m’arrête là.

  3. Calimero dit :

    Il faut pas tout mélanger, mettre dans le même sac les patriotes (que vous taxez d’extrême droite, qu’en projection vous les comparez à la période nazi qu’ils n’ont rien à voir et ils n’ont aucune responsabilité) et les islamo-gauchiste qui sont responsables directement ou indirectement du terrorisme, antisémitisme, antisionisme et racisme antichrétien.

  4. SHEILA GDMN dit :

    Il y a un mauvais jugement concernant « l’extreme droite ». Tout d’abord, le parti d’Hitler s’appelait  » National SOCIALIST DEMOCRAT ». Le nom dit tout. Je n’ai jamais compris pourquoi les Juifs l’ont appele parti d’extreme droite. Je pense que les Juifs qui ont toujours vote a Gauche, ont vote pour lui pensant qu’il etait de gauche et ont tres bien pu ainsi, par erreur, lui donner le pouvoir extreme. Hitler ETAIT UN FOU (lire MEIN KAMPF »).

    Je dis cela car aujourd’hui, l’ennemi des Juifs EST LA GAUCHE, LE CENTRE, etc. Notre AMI PEUT BIEN ETRE LE PARTI DE MARINE LE PEN. Aujourd’hui la France n’appartient plus aux Francais. il y a 1/3 de Musulmans et autres ethnies au moins. Dans tres peu de temps – du fait de leur croissance demographique, les Francais seront minoritaires, et ce phenomene s’etend sur toute l’Europe. NOTRE DANGER, c’est l’islamisme – meme les Musulmans qui se disent non extremistes, tot ou tard se retourneront contre les valeurs de l’Ouest.

    Aujourd’hui, il faut voter EXTREME DROITE.

Répondre à Nelson Melody Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron"