L’israélien Delta Galil sur le point de s’offrir les sous-vêtements français Eminence

Cet industriel israélien, reconnu de longue date dans le prêt-à-porter et la lingerie, multiplie les rachats de marques.

Les sous-vêtements français Eminence, contrôlés depuis 2011 par le fonds d’investissement LBO France (actionnaire de The Kooples, IKKS, Bexley), devraient, selon nos informations, passer aux mains du groupe industriel israélien Delta Galil. Des négociations exclusives sont imminentes. Aucune de ces sociétés n’a souhaité commenter ces informations.

Delta Galil, a récemment réaffirmé sa volonté d’acquérir d’autres marques, dans une logique de montée en gamme, de préférence dans les vêtements sportifs, décontractés, ou les dessous. Dans un contexte difficile pour la consommation d’habillement en Europe comme aux États-Unis, il s’agit pour lui de toujours moins dépendre de distributeurs – tel Marks &Spencer – qui subissent les effets de la crise, tout en affûtant sa rentabilité et sa notoriété. Il se concentre, ainsi, sur des marques fortes, qui assurent déjà en sous-traitance, licence ou en propre 65 % de son chiffre d’affaires, contre 20 % il y a huit ans. En France, l’acquisition d’Eminence lui assurerait une arrivée remarquée, en ligne avec cette stratégie.

Acteur majeur des dessous masculins, Eminence, installé dans le Gard où il compte deux usines, jouit d’une rentabilité élevée. Dans un marché en recul, son chiffre d’affaires a progressé de 1,6 % en 2017, à 127 millions d’euros, dont 24 millions à l’export, où sa «french touch», alliée au réseau mondial de Delta Galil, devrait l’aider à accélérer. Sa marque éponyme, Eminence, haut de gamme, qui mise sur le «made in France», représente 23 millions d’euros. Dans la grande distribution, Athena, plus accessible, pèse 68 millions et le groupe possède Liabel en Italie. Eminence fabrique également pour des marques comme le Slip français et réalise d’autres produits textiles pour la gendarmerie ou l’armée.

Source lefigaro

Tagués avec : , , , , , , , , ,
Publié dans économie
Un commentaire pour “L’israélien Delta Galil sur le point de s’offrir les sous-vêtements français Eminence
  1. Jg dit :

    Articles faciles a fabriquer , les chinois lanceront leurs games de vetements encore moins chers et de qualite , et racheteront toutes ces marques a vils prix !

Répondre à Jg Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter