Sarah Cattan : Pantin carré 48, accident…

Que s’est-il passé à Pantin ? Des vidéo circulent, qui permettent de douter de la version officielle dont nous sommes aujourd’hui abreuvés, après un silence étonnant. L’affaire, aurait-elle été un banal accident entre deux véhicules, aurait été traitée dans la rubrique Faits divers, parce qu’elle s’est passée dans un cimetière. Parce que plusieurs tombes ont été lourdement endommagées. Parce que ces tombes sont celles d’un carré juif. Et vous savez bien, des tombes juives profanées, il y en eut.

Oui mais : ces Juifs, aussi ! Toujours à penser au pire. Leur obsession de la persécution ai-je lu ici ou là.

Beaucoup, comme moi, se sont déplacés. Photos et vidéo inondent le net. Les questions fusent. Même Israël s’interroge : c’est quoi encore ce truc ? Du lard ou du cochon ?

pantin2660x400

Allez, disons-le tout net : beaucoup ont du mal avec la thèse de l’accident, et d’emblée pensent à une nouvelle affaire antisémite bidonnée et étouffée. Tous se demandent pourquoi il a fallu 6 jours avant que ne soit médiatisée, très vaguement médiatisée, cette affaire. Ceux-là dénoncent la chape de plomb décidée par notre élite qui prétend tout savoir sans enquêter. Notre élite ? Entendez le Consistoire et le CRIF.

Certes il y a un communiqué. Sauf qu’il sent la gêne. Le malaise. Je vous le dis, les Juifs, ces empêcheurs de dormir, voilà qu’ils veulent la photo de la voiture. Celle du camion benne. Ils veulent aussi, ces obstinés, savoir le nom du supposé chauffard. Ils parlent, ceux-là, de se réunir pour déposer plainte. C’est que c’est pénible, un Juif : ça veut comprendre. Ça échafaude des hypothèses, ça les confronte :

Option 1: accident (avis des institutions)

Option 2: vandalisme, profanation.

OPTION 2 VANDALISME, PROFANATION

Ça soupèse la validité de ces hypothèses. Si option 2, désir de ne pas déranger ce gouvernement en période pré-électorale ? Ce gouvernement qui a autorisé la prochaine manif de boycott d’Israël. En recommandant aux loubavitch de fermer les synagogues environnantes ce jour-là. Le décor est planté : de confiance, il n’y en a plus guère. Evelyne Gougenheim, candidate à la dernière élection pour la présidence du Consistoire, souligne non sans humour que dans certains pays, une des nombreuses règles de la dhimmitude était d’interdire aux juifs de sortir les jours de pluie. Par crainte de contact indirect!

Bref, ça se télescope, ça se contredit, tout le monde s’énerve, et en moi ce sentiment étrange qu’on se fout de moi, qu’on aurait joué à plouf plouf. Plouf plouf un – deux – trois ce se- ra Toi ! Ah zut, c’est tombé sur un carré juif !

Ces doutes, j’aimerais bien que l’histoire les eût rendus infondés, et pour Pantin donc, comme j’aimerais avoir tort. M’être trompée et présenter ici dès demain mes excuses.

Serge Benhaim, le Président de la Hevra Kadicha, nous informe qu’il s’agit bien d’un accident, survenu ce 20 mars, et même il nous donne l’heure : 16 h. Il rassure la communauté : Depuis lundi soir le Consistoire, les services de la mairie de Paris, la mairie de Paris, la conservation…tout a été fait pour d’abord s’assurer qu’aucun corps n’était en danger. Le consistoire, le SPCJ ont recoupé les faits, les témoignages, les rapports de police qui ont constaté l’accident. Les images font mal mais nous sommes BH dans un cadre exclusivement matériel et accidentel. Les procédures d’assurances, de réparations d’avis aux familles, tout a été réalisé .Un communiqué du Consistoire a été diffusé cette après-midi. Le consistoire ne ment pas. Dans quel but le ferait-il? Je suis le président de la Hevra Kadicha. Je suis du Consistoire. Le Grand rabbin de Paris, le président Mergui, le vice-président du Consistoire M Bohbot, le secrétaire général du Consistoire M Abensour, moi-même avons agi d’abord pour le respect des morts. Ensuite nous avons voulu être précis et exacts. Une fois la thèse de l’accident avérée nous avons laissé le buzz aux autres plumes pour nous concentrer sur l’essentiel. Les morts, les familles, la réparation des tombes dégradées et l’état de santé du couple impliqué dans l’accident. Tout ce que j’écris peut se vérifier. Merci de votre attention et de vos partages pour rétablir la vérité.

Sauf que la Vice Présidente du Consistoire, elle lui répond : Cher Serge, Je regrette de te voir là. Je le regrette.

C’est quoi ce là ? Pourquoi d’ailleurs une telle affaire diviserait-elle nos représentants ? A y lire de plus près, on s’aperçoit que elle, Evelyne Gougenheim, elle émet de sérieuses réserves, et elle le fait publiquement : elle considère que lorsqu’on est capable de fixer l’Assemblée générale du Consistoire Central le 30 avril, juste à la date de la Journée nationale de la Déportation, et de surcroît en plein pont du 1er Mai, on est capable d’arranger un peu une sombre et abracadabrantesque histoire de camion.

Je vous passe les commentaires, on la traite de Dupont-Aignan du Consistoire, – je ne savais pas que c’était une insulte- et elle répond : Non j’informe. Cela manque.

D’autres jouent l’humour : Et si je ne crois pas Monsieur Benhaim, je risque quoi? demande un insolent.

Mais revenons à notre affaire. Même si ce désaccord au sein même du Consistoire est alarmant. Il s’agirait donc d’un accident ayant impliqué camion, voitures, ou tractopelle. Anne Hidalgo ? Elle dit qu’on va refaire les tombes et c’est fini. C’est quoi qui est fini ?

Pantin. Carré 48. Je ne suis pas seule à douter. Ceux-là, comme moi, ont voulu se faire une idée, d’autres veulent rassurer leurs amis éloignés qui ont de la famille dans le carré 48. Le seul carré sinistré. Mais 13 tombes tout de même hein ! Sacré carambolage. En plein cimetière. Je vous disais : plouf plouf.

Vous passez d’abord le cordon de police. Les plus âgés, ici présents, vous les écoutez débattre et conclure à une profanation. Expérience, fruit de leur âge avancé, ou encore cette tendance obsessionnelle à la persécution ? Allez savoir.

Moi, comme les autres, je ne constate aucune trace de verre, qui témoignerait d’un phare brisé. Aucune trace de freinage. Pas de signe apparent d’une peinture qui serait restée sur une tombe. A la moindre éraflure, ma voiture laisse un peu de peinture. Vous aussi ? Là, rien. Un rien qui finit par être lourd.

L’ŒUVRE D’UNE TRACTOPELLE

J’écoute parler les mecs. Ils disent tous que ça ne peut être que l’œuvre d’un tractopelle pour faire un si violent boulot. Des tractopelle ? Y en a plein, stockés sur place dans l’enceinte du cimetière.

Et je regarde. Deux rangées de tombes au total, hein. Ni vu ni connu.

J’en entends plein qui mettent en doute la parole officielle : ils comptent sur la passivité de la communauté qui plie l’échine et ne fait pas de vagues, qu’ils disent. Celui-là s’énerve et nous dit : Mais enfin ! Un cimetière n’est pas une autoroute !

La conversation dérape et ça en arrive à savoir qui est le plus courageux, du Juif israélien ou du Juif européen : Les juifs français, voire même les Juifs européens n’auraient plus rien dans le pantalon depuis belle lurette, à quoi celui-là répond à l’israélien que eux n’ont pas le monopole des coucougnettes.

Moi je me garde bien de prendre position et je relis la version officielle : un accident de voiture et un camion qui dévie et casse tout. Ça tient mal la route cette histoire quand même.

Ça s’énerve ici et vous en avez qui parlent carrément de négationnisme. Et d’autres qui dénoncent cette désinformation médiatique à la solde de ce gouvernement socialo-nazi. Et là, ça s’engueule sec : le Service de Défense de la Communauté Juive, le Consistoire, le CRIF, on ne les met pas en cause !

Arrive, comme toujours, sorti d’on ne sait où, celui qui sait tout : c’est un accident de la route entre un véhicule et un camion de la ville de Paris. Une banale histoire de priorité à droite refusée. Et le camion, il aurait perdu le contrôle, vous savez bien qu’il y en a plein qui perdent le contrôle, et il serait rentré de plein fouet dans le carré. Un journal relaye ce témoignage de Monsieur je sais tout. Et d’ailleurs, l’enquête, bouclée samedi matin, aurait confirmé cette version, nous dit le commissariat de Pantin : l’incident se serait déroulé à l’angle des rues Chênes rouges et des Mûriers blancs, au niveau du carré 48. Et même que le conducteur du camion de la ville de Paris, il aurait été soumis à un test d’alcoolémie et de dépistage des stupéfiants : il était clean. Y a rien à voir, je vous dis. Ah oui, j’oubliais un détail : le camion, il était en excès de vitesse, toujours selon le communiqué de presse de la ville de Paris. 50 Km/h. Au cimetière. Et alors ?

Bon. Les cercueils n’ont pas été touchés et sont en sécurité et puis la Ville de Paris, elle s’occupe de tout. Selon le communiqué de la Mairie.

Pour me calmer, je vais me recueillir sur la tombe de Lévinas. Carpentras. 1990. Sarre-Union. 2015. Sarre-Union. L’Europe avait découvert ce nom en ce jour funeste où 250 tombes avaient été saccagées.

Revoilà mes irréductibles : comme moi, ils s’interrogent. Un camion à destruction sélective ? C’est que parmi ces 13 tombes, certaines étaient protégées par des troncs d arbre ?

Revoilà un pessimiste. Je n’y peux rien si c’est un ashkénaze et s’il dit tout de go : Quand malheureusement on retuera des Juifs, on dira qu’ils se sont suicidés. Il ajoute qu’il aurait fallu des grues pour soulever des poids pareils.

Sur Judaïques FM, un billet d’humeur du 26 mars nous parle d’un camion qui aurait emporté sur son passage 13 tombes juives. Moi je’ dis que c’est ballot tout de même. Mais l’auteur du billet, il se félicite que heureusement les théories complotistes furent stoppées par un communiqué du SPCJ[1], et il nous engage tous à ne parler que des faits et à nous éloigner des spéculations qui déshonorent ceux qui les propagent et en font les pantins de la fachosphère.

Goguenard, celui-là lui répond : Ouais… Et si on vous monte dans un train, ça sera pour aller bosser, ne vous inquiétez pas.

Regardez les photos : aucune tombe cassée. Juste renversées. Mais si le Consistoire de Paris et le CRIF nous répètent que tout cela n’est que le fait d’un accident.

Certains se ressaisissent: ils ne veulent pas tomber dans la parano. Mais tous ceux qui se sont déplacés n’arrivent pas à la croire, la thèse de l’accident. Hier lundi, soit une semaine après les faits, une photo officielle nous montre cette fois le camion. Vous savez, le camion fou. Eh bien vous savez quoi, qu’il se fût agi d’un accident ou d’une profanation, voire des deux, l’une ayant suivi le premier, il reste dans l’air quelque chose. Non, pas quelque chose de Tenessee. Juste un relent de conspiration. Comment tu dirais, Anne Roumanof ? Qu’on ne nous dit pas tout ? Bande de paranos, va !

https://www.facebook.com/brigitte.moatti/videos/10212800744673475/

Sarah Cattan

[1] Service de protection de la communauté juive.

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , , , ,
Publié dans communauté
20 commentaires pour “Sarah Cattan : Pantin carré 48, accident…
  1. sarah dit :

    Correctif: au sein du Consistoire, Evelyne Gougenheim n’est pas vice-Présidente. Elle est Ordonnateur des dépenses, Co-Présidente de la Commission Sociale et Solidarité, et oeuvre au Comité éditorial d’InformationJuive.

  2. Jack Terrence dit :

    Votre article est excellent. Bravo.

  3. Paule Farhi dit :

    Chère Sarah Cattan
    Vous avez oublié de citer celui qui relève que le « choix » du carré 48 ne peut pas être un hasard,et vous savez pourquoi?
    Évidemment parceque c est l année de la création de l état d’Israël
    CQFD ..
    Comment diable n’y avons nous pas pensé.???

  4. Paule Farhi dit :

    Les » pantins » de la fachosphère
    Croyez vous qu il l’ a fait exprès d’ utiliser le mot pantin votre billettiste de RCJ dans le contexte topographique ?
    Je n y avais pas fait attention avant votre papier ….
    Merci d avoir réveillé mon écoute

  5. NO COMMENT dit :

    La question qui me vient à l’esprit est de savoir QUI est à l’origine de ce carnage.
    Personne n’est dupe. Il n’y a pas de route à proximité pour en immaginer une sortie avec excès de vitesse. De plus, les marbres déplacés ne semblent pas renversés dans la même direction, selon la trajectoire d’un véhicule, ni de la largeur d’un véhicule. Et n’importe quel engin ne pourrait aller si loin. Et comment s’en est-il sorti? Le camion fou de Nice, s’il avait une seule de ses tombes sur sa route, aurait été arrêté ! De plus, aujourd’hui où tout le monde a un portable, qu’il n’y ait pas une seule photo de l’engin est inimaginable. A moins d’un tractopelle coupable!
    Les attitudes décrites par les responsables communautaires semblent s’être entendus sur une thèse, pas plausible. Il me semble que ce soit une attitude correspondant à une situation qui les dépassent. Auraient -ils même peur?
    Très inquiétante aussi, cette manifestation BDS ouvertement antisémite.
    Et devant tout ça, un gouvernement, à la veille d’élections qui ne lui sont pas favorable, et pour lequel la communauté juive importe peu.
    A comparer la gestion de la communauté chinoise qui a bougé et pour laquelle les media réagissent, force est de constater que les juifs ne bougent pas trop, et que donc, les tombes de Pantin, on n’en parle pas!
    Si la communauté juive, au lendemain de cette manifestation BDS, lançait une pétition et observait un jour de grève de colère, on ferait parler les médias.

  6. NO COMMENT dit :

    Que faut il en penser?

    http://lemonde.co.il/2017/03/28/cette-haine-qui-patine-sur-pantin/?utm_source=Le+monde+Juif+Vu+Par…&utm_campaign=46fad88f86-RSS_EMAIL_CAMPAIGN_LEMO

  7. Ingrid Israël-Anderhuber dit :

    Je ne crois pas non plus à la thèse de l’accident. Ce qui nous est présenté n’a rien d’accidentel…

  8. SARFATI dit :

    On veut vraiment nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
    Si la police, dans son rapport, conclut à un banal accident, cela signifie, tout simplement qu’on veut etouffer cette affaire parce que la peur domine dans ce pauvre pays.
    On nous montre un camion devant les tombent vandalisées, sans la moindre égratignure ou rayure et qui aurait détruit autant de stèles…
    Ce camion a-t-il un super blindage ou a-t-il été protégé par un quelconque luciger ?
    Arrêtez, vous les poçitiques, officiels et autres, de nous considérer comme etantdes demeurés.
    Vous menez la pauvre france à sa perte.
    Doyez honnêtes, pour une fois !
    J’ai honte pour vous !

  9. sheila goldman dit :

    Bien sur : Moi je ne me suis jamais interrogee. J’en ai ete certaine depuis le premier instant ou j’ai reçu le communique du consistoire sur mon adresse email.

    Meme s’il y a camion, que fait-il en plein cimetierre ou les voitures roulent au pas de marche ? Il roulait a quoi? 100 km/heure ?

    C’est une honte que le CRIF et autre ne mettent pas les pieds dans le plat ! Les socialistes Juifs partout dans le monde seraient en train de creer un autre holocauste que cela ne m’etonnerait pas ! Par leur silence, par leurs accords avec les membres du gouvernment, par leur complicite, ils mettent tous les Juifs en danger. Car c’est cela qui a amene les Juifs au four crematoire: LA PEUR, LE SILENCE, L’ECHINE COURBEE ET L’ATTITUDE DE « ON ACCEPTE – DIEU Y POURVOIRA -!

    On est au 21eme siecle bon sang ! A l’heure des drones et des robots ! IL EST TEMPS D’APPELER UN CHAT UN CHAT !

    • SILBERMAN SIMON dit :

      J E N AI PAS LE PLAISIR DE VOUS CONNAITRE CHERE MME SHEILA GOLDMAN MAIS JE SUIS ENTIEREMENT DC ACCORD AVEC VOTRE COMMENTAIRE

  10. attali dit :

    trop de degats….pourun accident….d’autoroute…bizarre

  11. Elie II dit :

    C’est surement un coup du Cabinet Noir de Hollande !!

  12. Assurément, une enquête fouillée s’impose pour éclairer les circonstances ayant abouti à la dégradation des pierres tombales.

  13. SILBERMAN SIMON dit :

    je suis entierement d accord avec l article de mme Sarah Cattan la these de l accident ne tient pas debout c est encore la collusion entre le consistoire le crif et les autorites comme d habitude on nous prend pour des idiots honte a vous continuez vos diners et invitez la classe politique qui vous raconte n importe quoi la preuve la manifestation anti semite de samedi n est pas interdite continuez MME CATTAN

    • NO COMMENT dit :

      Si on écarte l’improbable accident, ce qui m’intrigue, et pour être honnête, me fait peur, c’est qu’il y ait, comme vous dites, collusion entre les autorités, le CRIF, le consistoire.
      Qu’est-ce qui justifie que le CRIF camoufle la vérité? Et le Consistoire?
      POURQUOI?

  14. Siberman dit :

    Le crif se range toujours derriere les autorites et le consistoire aussi cette affaire est inexplicable et les explications ne tiennent pas

  15. NO COMMENT dit :

    La haine anti juive à travers Israël, et affichée comme antisioniste,ne s’exprime pas que dans les mosquées, mais aussi dans les mairies. Certaines affichent des drapeaux palestiniens, sans aucune gêne, et les agents ayant l’enfance pour mission, travaillent ouvertement pour BDS, puisque leur préoccupation majeure est d’écarter les produits israéliens, comme si ce pays était accroché à la vente de quelques pomelos ou clémentines de plus !
    Donc, devant cet entretient de haine, je suspecte une action sous couvert d’une mairie de gauche, une action BDS. Qu’elle se révèle aujourd’hui, serait catastrophique pour un parti aux abois, qui compte sur un vote musulman pour tenir la tête hors de l’eau. Donc, il se peut qu’au plus haut point, on affiche une explication bancale, on évite les vagues médiatiques, et on fait pression sur les représentants de notre communauté pour faire le dos rond.
    Cela rappelle des pratique SS d’un autre temps. Aujourd’hui, israêl existe !

  16. Paul.G dit :

    Bonsoir,
    J’ai travaillé dans le bâtiment et aujourd’hui, je travaille dans les travaux publics, mon expérience des « engins » me permets d’affirmer, au vu de la photo de l’article, qu’il ne peut s’agir d’un accident du à un camion.
    Juste pour rompre un peu le silence qui entoure cette volonté de profanation, je vous fais un signe de solidarité.
    Un « Goy » anonyme.

    • NO COMMENT dit :

      Tout à fait!
      Si un engin a opéré sur cette zone, ce ne peut être qu’un tractopelle. Il a opéré dans la limite de la longueur de son bras. L’article fait d’ailleurs état de la présence de tels engins dans le secteur.

  17. sarah dit :

    Mon cher Paul, la photo de l’article est loin d’être la seule: il y en a plein, en accès immédiat, y compris celle présentée comme « officielle » par la Mairie de Paris, avec le camion cette fois. Il sauraient mieux fait de ne pas la mettre, celle-là, tant elle est peu probante.
    plus que les photos, les video: celle de cette dame qui a enterré son père le lundi, qui a assisté à un accrochage camion/voiture, et qui déclare qu’aucune tombe n’avait été touchée, mais la même, revenue jeudi sur la tombe de son père, a alors découvert les tombes cassées.
    mieux encore: certains ( plusieurs) fournissent des video qu’ils sont allés prendre sur place: ils examinent tout, les haies, les dégats, et concluent tous que cette affaire de camion est impossible. leur démonstration est à chaque fois imparable: haies couchées dans le mauvais sens. présence d’arbres empêchant tout camion. et surtout, l’état des tombes, qui ne peut être dû à l’oeuvre d’un camion. Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO


Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman