Assises du judaïsme – Bordeaux 10/11 novembre

Ça bouge au consistoire de Bordeaux.

L’ACIG (association culturelle israélite de la Gironde présidée par Erick Aouizerate organise un séminaire de réflexion sur les défis contemporains du judaïsme français.

publicitÉ


Dimanche 10 et Lundi 11 novembre à Bordeaux.

En présence du Président du Consistoire Central Joël Mergui.

Grande synagogue de Bordeaux. Wikipédia

Différents ateliers animés par des chercheurs, des philosophes, des rabbins, porteront sur :

– l’éducation et l’avenir de la jeunesse,
– la place de la femme dans l’espace synagogue,
– La conversion,
– La formation des Rabbins,
– Accueil de la différence,
– Judaïsme orthodoxe.

Deux journées de réflexion et de conservation, ayant pour but de rechercher des propositions pour le judaïsme de demain.

Tribune Juive a voulu en savoir un peu plus

Entretien avec le Président Erick Aouizerate

Tribune Juive : Pour la première fois la ville de Bordeaux par la voix de sa communauté, organise un événement de grande ampleur.
Pouvez-vous nous donner davantage de précisions ?

Erick Aouizerate : Les juifs français participent à l’évolution des mentalités, aux grandes transformations sociales, à l’accession des femmes aux responsabilités. Ils attendent du judaïsme qu’il réponde à ces changements et à leurs aspirations socio-religieuses et socio-culturelles. Rappelons que la force et le dynamisme du peuple juif sont en étroite relation avec sa capacité à se remettre en question, à proposer une image positive, de haut niveau intellectuel, et un projet rempli de sens au sein de la cité. Il nous semble important de relancer une réflexion globale sur l’avenir du judaïsme français. La halakha a longtemps été un point de départ que les hommes ont fait évoluer au cours des siècles. Les lois ont ainsi régulièrement été aménagées par les rabbins, dans le respect des textes fondateurs mais aussi en lien avec les changements de la société. Ce travail complexe de tissage entre le respect de la halakha et la prise en compte du monde moderne, de dialogue entre les textes et le monde environnant, est mené régulièrement et nécessite des mises au point et des rencontres entre législateurs et intellectuels du judaïsme. C’est pour entreprendre ce travail de réflexion que le Consistoire de Bordeaux prend l’initiative d’organiser deux journées de réflexion et de concertation, dimanche 10 et lundi 11 novembre 2019, avec pour buts de rechercher des propositions pour le judaïsme de demain.

Des intervenants ( rabbins , intellectuels , universitaires ) venant d’Europe des États Unis et d’Israël seront présents tous issus et travaillant au sein du monde orthodoxe.

Tribune Juive : La communauté juive de Bordeaux est elle en pleine renaissance ?

Erick Aouizerate : Concernant notre communauté, il ne s’agit pas d’une renaissance car il n’y a jamais eu de déclin bien au contraire et cette initiative le prouve. La ville de Bordeaux bénéficie d’une grande attractivité et notre communauté s’enrichit de ces nouvelles familles ( Alya interne ) profitant de nos structures d’accueil très favorables permettant de vivre son Judaïsme en toute sérénité

Tribune Juive : Le consistoire de Paris et de France essuient pas mal de critiques quand à son ouverture vers plus d’espace et de liberté ?
Pensez vous que ce colloque a pour mission de mieux faire connaître les vrais enjeux de l’institution et son dynamisme ?

Erick Azerouate : Effectivement c’est aujourd’hui l’image dégagée par notre institution et c’est exactement pour cette raison que nous organisons ce séminaire pour montrer qu’à travers nos textes, le consistoire et le Rabbinat peuvent montrer une autre image capable de répondre aux défis contemporains afin que notre jeunesse ne s’oriente vers les courants extrêmes délaissant la voie centrale du Judaïsme traditionnel de nos parents. Les résultats de nos travaux seront largement diffusés sur les réseaux sociaux et les responsables ou rabbins invités qui auront refusé de venir débattre en seront pour leurs frais.

Sylvie Bensaid

Passionnée d'information, Sylvie Bensaid diplômée en marketing et communication, commence sa carrière dans le Groupe Havas. Elle rejoint le magazine Tribune Juive aux côtés de Jacquot Grunewald puis d’Ivan Levai où elle prend la tête de plusieurs rubriques et participe au développement du magazine. Très impliquée dans la vie de la Cite, Sylvie Bensaid participa aux municipales dans le douzième arrondissement avec Jean Marie Cavada et Christine Lagarde. Elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site tribunejuive.info.

Tagués avec : , , ,
Publié dans communauté
5 commentaires pour “Assises du judaïsme – Bordeaux 10/11 novembre
  1. LOUPIEN-SUARES dit :

    Bonjour

    je suis la présidente des communautés juives de Bayonne et Biarritz. Le Rabbin régional Valency est donc le chef spirituel de ma communauté.
    Ce dernier a informé par courrier à Mr AOUIZERATE qu’il ne serait pas présent aux Assises.
    Je suis donc très étonnée de lire son nom sur cette plaquette a fortiori sans m’avoir consultée!!!
    Il me semble également que le Grand Rabbin de France n’est pas non plus présent à cette manifestation!
    Il est très surprenant de volontairement tromper le public…

  2. Cyma dit :

    Le Grand Rabbin de France Haim Korsia s’est retiré officiellement en écrivant « les conditions de dialogue et de sérénité ne sont pas réunies m’obligent à retirer ma participation « pas plus que le Rabbin Régional Valency qui figurait parmi les organisateurs pas plus que de nombreux rabbins français et européens se sont désistés ou déclinés l’invitation.

  3. Julia dit :

    « Les responsables ou rabbins qui auront refusé de débattre en seront pour leurs frais » !!

    On ne peut pas dire que cette personne fasse preuve d ouverture! Menacer des personnes si elles ne viennent pas a son show: je suis étonné que vous publiez de tels propos!
    Quant au reste, c est très significatif du projet de ce Monsieur de faire de la belle synagogue de Bordeaux le réceptacle du judaïsme libéral, ce qui serait catastrophique pour la communauté. Très triste pour les juifs de Bordeaux

  4. zeboulon dit :

    « Sylvie Bensaid diplômée en marketing et communication »

  5. Sylvieb dit :

    effectivement sur la plaquette d’origine, le nom du Grand Rabbin de France Haim Korsia y figurait et après avoir été informes qu’il ne participait pas nous avons retiré son nom
    Nous avons réalisé une interview et les propos n’engagent que la personne qui les énonce
    Merci de nous lire et nous souhaitons le meilleur a la communauté de Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF