Pierre Saba – Adaptation sémantique de l’antisémitisme

La haine contre les Juifs en général & Israël en particulier progresse.

Dans sa lugubre histoire, l’antisémitisme a utilisé les termes de « cosmopolites, judéo-marxistes, judéo-capitalistes ». La liste n’est pas exhaustive.

publicitÉ


Cette distinguée lexicographie a accompagné et conduit les personnes coupables d’êtres nées juives à la Shoah (extermination des Juifs entre 1939 et 1945)

Depuis, et à de nombreuses exceptions près, il est inconvenant de se présenter et de présenter des grossièretés comme antisémites.

Le conflit israélo-arabe constitue à cet effet un argument providentiel pour les antisémites. A l’instar de ce qui était procédé à l’encontre des Juifs avant-guerre, ce conflit donne l’occasion aux antisémites de mentir, inventer, tronquer cette fois contre l’Etat hébreu, présenté comme le diable de l’Humanité et incriminé de tous les mots. Les Juifs sont ainsi attaqués, offensés, stigmatisés derrière le « désormais paravent » de l’anti-sionisme. Les Juifs sont toujours attaqués directement mais moins que ne l’est l’Etat hébreu.

Les Juifs sont ainsi offensés, diffamés, injuriés, blessés, assassinés au nom de leur soutien à l’Etat hébreu, lui même transformé en Etat raciste, ségrégationniste etc.

Le système antisémite actuel est identique de celui d’avant guerre. Seuls ont permuté les mots employés.

A l’accusation générale de « parasites de l’Humanité » en vigueur jusqu’à 1939 succède désormais les vocables attachés aux Juifs présentés comme d’indéfendables soutiens à un Etat raciste. La condamnation antisémite se pare toujours d’une morale factice.

A l’antisémitisme est à présent révéré l’antisionisme comme si ces termes étaient distincts. Le préfixe « anti » signifie pourtant « contre ». Si « antisémite » égale « contre les Juifs », « antisionisme » égale « contre le sionisme » (mouvement national juif de libération nationale)!

Le propre de l’antisémite est de véhiculer la confusion. Les antisionistes sont coupables de souhaiter l’élimination d’Israël comme leurs parents et aïeux antisémites étaient coupables de souhaiter l’élimination des Juifs.

L’union générale des Juifs avec l’existence de l’Etat d’Israël dépasse les clivages politiques. Ils constituent la plus forte et la plus intelligente des défenses et leurs fiertés.

Pierre Saba

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans antisémitisme
Un commentaire pour “Pierre Saba – Adaptation sémantique de l’antisémitisme
  1. Nelson Melody dit :

    1984. « La guerre c’est la paix, l’esclavage c’est la liberté » : les étiquettes politiques ou idéologiques désignent presque toutes le contraire de ce qu’elles signifient . Des populistes et des démagogues posent en remparts contre le populisme, les réactionnaires se présentent comme des progressistes, des torchons pratiquant la désinformation (Libération, Washington Post, The Guardian, Le Monde,New York times etc) sont qualifiés de « journaux de référence ». Et les fascistes, les racistes et les antisémites se font le plus souvent passer pour des antifascistes et des antiracistes. Cette inversion totale du réel et l’emploi de la novlangue prophétisés par George Orwell sont aujourd’hui une réalité quasi planétaire. La rhétorique délirante utilisée par les antisionistes et donc les antisémites en est l’une des plus nettes illustrations.

    PS : Les Etats réellement racistes (Zimbwawe, Turquie, etc… ) ne sont jamais la cible de qui que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF