La France. Son vin, son fromage et ses grèves… Michèle Chabelski

Bon
Jeudi

Madame
Monsieur

Veuillez excuser l’absence de ma fille à la chronique d’hier.

Pour une raison encore inconnue elle s’est exfiltrée des bras de Morphée à une heure incompatible avec l’écriture d’une chronique léchée.

Dame!

7h30!!!

Presque 3 heures de retard!!

Dans un monde où les plus grandes choses s’accomplissent dès potron minet,comment envisager de demander à quelques pauvres neurones de cracher leur rafale de mots alors que commence une course éperdue que même le turbo stratégiquement placé ne parviendra pas à revitaliser..

Cours que je te cours, 3 heures de retard ,tu perds une guerre en moins de temps que ça..

Cours que je te cours, tu dois faire des choix, asseoir des priorités..
Et donc te soumettre à des renoncements..

Bon, le maquillage, mort..

Le ménage, mort..

La chronique, morte..

Les appels copines, morts..

Reste ..

La douche, le jean attrapé au vol, le pull arraché à la pile carrée, des boots, un manteau, cours que je te cours, j’ai tout de même sacrifié au sacro-saint café englouti à la hâte dans le lit , quelques nouvelles tragiques, les juifs morts paient encore leur tribut à l’aveuglement haineux, les juifs vivants paient encore un tribut incrédule à l’aveuglément haineux d’autres prétendus juifs qui pensent avec leurs orteils dans l’espoir fou de ménager leurs neurones pour des jours meilleurs..

Et puis bien sûr les échos du monde qui vacille, des Françaises qui chantent le voile, des Iraniennes qui en meurent, un sport français qui caracole en tête des épreuves olympiques, la grève..

Ah la France!!

Son vin, son fromage et ses grèves..
Ce qui corrobore avec éclat le principe du tout-a-un- prix.

Tu paies le camembert coulant, odorant et goûteux, le vin qui électrise les papilles comme une musique rock ou veloute la langue comme une caresse douce par des jours de grève.
C’est ainsi.

Au final, à plus ou moins long terme, on trouvera un accord, mais en attendant on aura joué au petit soldat dans une guerre intestine qui aura frappé des innocents, puisque la guerre c’est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas, vieille antienne..

Au final, qui paiera, si la grève dure?


Nous.

Etes vous prêts à renoncer aux délices du camembert et du vin gouleyant contre un arrêt de la grève ?

Pour toute la vie?

Comme dirait ma petite fille en emportant chez elle une assiette en plastique opportunément empruntée..
Tu me la prêtes pour toute la vie?

Oui ma chérie.

Etonnez vous après cela que je sois précédée d’une réputation de sainte mamie..

Zoe est radieuse, car elle a un nouvel amoureux du nom de Victor, une sorte de mini réplique de Robert Redford du temps de sa grandeur..

Victor n’en revient pas d’avoir été élu no1 des prétendants..
Il espère tenir la distance jusqu’à l’anniversaire et pouvoir ainsi plastronner devant Edimo relégué en queue de liste.. Mais invité quand même.. un ex , ça se ménage..

Le protocole des listes d’invités sûrs, peut-être, bof, est tres chronophage, eu égard aux alliances et contre alliances qui se nouent..

Le pacte germano soviétique, c’est de l’urine de félin à côté… Même de félon..

Un mot de travers et Zoe annule, écarte,Lena raye et biffe tous les jours en plaidant parfois pour un peu d’indulgence..cette petite est très radicale mais sa radicalité change au gré de ses coups de cœur en rècré..

Deux pigeons s’embrassent passionnément sur un rebord de fenêtre..

On dirait Victor et moi, murmure rêveusement la douce enfant..

Les jumeaux se tordent..

J’en étais où?

Ah oui!

L’antisémitisme, la guerre, la grève, le..

Bah ..

Quand les hommes vivront d’amour
Il n’y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours
Mais nous, nous serons morts , mon frère…

Felix Leclerc


Que cette journée vous offre la patience et la résignation nécessaires pour encaisser ce scud aveugle qui tombe sur des citoyens qui ont besoin de travailler..

Je vous embrasse

Publié dans société
Un commentaire pour “La France. Son vin, son fromage et ses grèves… Michèle Chabelski
  1. Ingrid Anderhuber dit :

    Okay, Michèle, pour les citoyens qui ont besoin de travailler. Mais, lorsque ces citoyens voudront aller à la retraite, qu’ils ne se plaignent pas s’ils se rendent compte qu’ils n’ont plus de retraite, ou si peu de retraire pour pouvoir encore se payer du bon vin, du fromage excellent, du pain aux céréales de très bonne qualité, et pour ce qui concerne les femmes, quand le départ à la retraite se fera à 80 ans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici