Amira Jumaa : procès en appel, verdict le 21 mars

Amira Jumaa est l’étudiante Koweitienne de Sciences Po exclue de l’école et renvoyée de son stage à l’ambassade française aux USA pour ses propos antisémites.

Souvenez-vous : en octobre 2015, les Basterds sortent l’affaire et révèlent les propos antisémites tenus par Amira Jumaa sur son compte Facebook alors qu’elle était stagiaire à l’ambassade des France aux Etats-Unis. 

Suite à cette révélation, elle est renvoyée de son poste de stagiaire et exclue de Sciences Po. Dans la foulée, une plainte est déposée contre elle au pénal par l’association Avocats sans Frontières et l’association France Israël, défendues par Me Rémi-Pierre Drai et Karine Rozenblum, et elle est condamnée et fait appel du jugement .

publicitÉ


Aujourd’hui se plaidait l’appel qui se basait sur 2 éléments principaux. Sur fond, soit le caractère d’injure publique à caractère, il est difficile d’imaginer que la cour reviendra sur son jugement de première instance. Si les propos qui ont été affichés sur sa page facebook ne sont pas antisémites, on n’a plus qu’à prendre nos jambes à notre cou et à nous tirer au plus vite.

Sur la nullité de la plainte, qui se fonde principalement sur le fait que la notification lui a été remise en français, qui n’est pas sa langue maternelle, il faut quand même bien garder à l’esprit qu’à cette époque, elle avait déjà fini 3 années de cours à Sciences Po Paris, et était employée à l’ambassade de France, au service culturel, deux éléments qui exigent unemaîtrise très avancée de la langue française.

Les avocats de l’OJE qui plaidaient en appel,  Me Rémi-Pierre Drai et Karine Rozenblum, sont confiants et pensent que le verdict répondra à leurs demandes. Le verdict qui sera rendu le 21 mars clôturera définitivement cette histoire, après 2 procès, remarquables par l’absence de Mme Jumaa qui n’a jamais daigné se présenter devant la cour.

Line Tubiana

Tagués avec : , , , , , , , ,
Publié dans justice
Un commentaire pour “Amira Jumaa : procès en appel, verdict le 21 mars
  1. Machinchose dit :

    petite bédouine batârde, descendante des tribus arabes ennemies Outoub e Bani Khalid venues d’ Arabia Deserta au 14 eme siècle pour occuper le terrain, crevant de faim dans leur Nejd pouilleux

    ils « fonderont  » la place forte de  » Kout  » qui prendra le diminutif de Kouwaït …

    et , une fois de plus des Européens, anglais je crois, les feront somptueusement riches en leur découvrant le pétrole…..

    petite arrogante, qui a pris une superbe baffe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…