« Israël : le 11 ème pays le plus heureux du monde »

La station balnéaire d’Eilat, accessible par le nouvel aéroport Ramon, est à la tête du classement des destinations à visiter en 2019, réalisé chaque année par le New York Times.

Eilat, station balnéaire réputée de la mer Rouge. Wikipédia

– La liste des « Top 50 Femmes en Technologie » de Forbes comprend 5 Israéliennes, dont 3 sur la liste mondiale et 2 sur celle d’Europe.

– Le pays  est classé 11ème pays le plus heureux du monde pour la 5ème année consécutive, selon le rapport annuel mondial de l’ONU sur le bonheur.

– Israël est le 3ème pays le plus éduqué au monde, selon l‘OCDE. 51% de la population âgée de 25 à 64 ans possèdent un diplôme de l’enseignement supérieur.

– Dr Eppelbaum a reçu la médaille Christian Huygens pour sa contribution exceptionnelle à un système de cartographie des environnements complexes, comprenant, entre autres, une cartographie gravitationnelle, magnétique, thermique, électromagnétique et sismo-électrique.

– Lors du marathon de Florence, Lonah Chemtai Salpeter a battu le record de cette épreuve sportive en terminant sa course en 2 heures 24 minutes et 17 secondes. Cette Kényane devenue israélienne a déjà remporté à Berlin le titre européen du 10.000 mètres, premier titre féminin d’Israël lors des Championnats d’Europe d’athlétisme.

hôtel Setai

– L’hôtel Setai, en bord de mer à Tel-Aviv, a été qualifié par la « Jetsetter International Tourist Hotel » comme étant l’hôtel doté de la « meilleure piscine du monde » en 2019. Le Setai arrive devant l’hôtel Katikies à Mykonos, en Grèce.

– L’index Bloomberg d’innovation pour 2019 a accordé la 5ème place au pays qui gagne 5 places en un an.

Avec 4,15 millions de touristes, le pays enregistre en 2018 une hausse de 13% par rapport à 2017, soit 38% de plus qu’en 2016. En comparaison, la croissance du tourisme mondial n’est que de 4%. 61% des touristes sont chrétiens et seulement 22% sont juifs…

Selon Bitouah Leumi, en 2017, il y a 1,78 million d’Israéliens pauvres, soit 21,2% de la population, 466 400 familles et 814 800 enfants, en légère diminution par rapport à 2016

Mais chez les personnes âgées, le taux de pauvreté est passé de 20.8 % en 2016 à 21.8 % en 2017. Il a aussi augmenté chez les nouveaux immigrés et les chômeurs.

– Selon Bureau Central de la Statistique, le pays compte plus de 9 millions d’habitants. 6,67 millions sont des Juifs soit 74,3%, 1,88 million sont des Arabes, soit 20,9% et 0,43 million sont classés dans la catégorie « Autres », soit 4,8%. L’accroissement de la population est dû à la naissance de 185 000 bébés et à l’immigration de 32 600 personnes.

– La durée de vie des Israéliens a également augmenté de 3,1 ans entre 2000 et 2015, passant de 69,7 à 72,8.

– Selon le site web Waco, le salaire le plus élevé est de 32 370 NIS par mois, pour un architecte logiciel et le plus bas est de 5 390 NIS, pour une caissière. Le salaire moyen des hommes est de 12 990 NIS et de 9 380 NIS pour les femmes.

– Selon une enquête menée par l’Israel Democracy Institute (IDI), la plupart des Juifs d’Israël aimeraient voir plus de « courants » non orthodoxes du judaïsme prévaloir et pensent que les juifs de la diaspora ne devraient avoir aucune influence sur les décisions politiques israéliennes. L’enquête a révélé de nombreuses divergences d’opinion quant à la prévalence de la religion et des services religieux dans la société. Environ 57% de l’opinion publique juive israélienne estime que les entités non religieuses devraient pouvoir offrir leurs propres services religieux en Israël, 33% s’y opposant et 10% étant indécis. La moitié de cet échantillon appuierait la décision du gouvernement de budgétiser ces services.

– Shmuel Rosner et Pr Camil Fuchs de l’Université de Tel Aviv ont fait procéder à un sondage sur la foi et le nationalisme auprès de 3500 adultes. Il en ressort que 70 % sont très attachés aux symboles de l’État et à leurs obligations à l’égard du pays. On peut diviser la population en 4 groupes : les « Israéliens », 15 % irréligieux qui soulignent leur identité nationale – les « Juifs », 17 % qui soulignent leur identité religieuse et minimisent leur identité nationale- les « Universels », seulement 13 % qui ne se soucient guère des deux courants – et la majorité, 55 %, que Fuchs et Rosner appellent « les Juifs israéliens » traditionnels qui respectent le qidoush du shabat et les fêtes.

Sources Israel Valley . Silicone Wadi , Albert Soued

Tagués avec : , , , ,
Publié dans France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter