Et si on connaissait enfin l’origine de la fortune du roi Salomon

Les analyses d’une mission archéologique de 2013 contribuent à prouver l’existence d’un camp minier vieux de 3000 ans en Israël, contemporain des rois bibliques, qui pourrait expliquer la richesse légendaire du fils de David.

Le jugement de Salomon (1617) par Pierre Paul Rubens.

Le roi Salomon est célèbre pour sa sagesse légendaire, mais aussi pour son incommensurable richesse. Fortune que l’on rapproche souvent aux mythiques «mines du roi Salomon», qui déborderaient, selon la légende, d’or et de diamants.

Une récente mission archéologique, révélée par National Geographic, pourrait contribuer à révéler l’orgine d’une telle fortune. Des excréments, particulièrement bien conservés grâce au climat arride de la vallée Timna en Israël (au Sud-ouest de la mer Morte), découverts en 2013, ont depuis été datés au carbone 14. Ils seraient vieux du dizième siècle avant l’ère chrétienne, et donc contemporains des rois d’Israël: David, et son fils, Salomon qui aurait régné de 970 à 931 av. J.-C.

publicitÉ


La présence de ces excréments d’ânes et d’animaux d’élevage, dans une région parsemée de mines de cuivre et de camps de fonte, toujours selon le magazine scientifique, pourrait conduire à penser que les mines légendaires du troisième roi d’Israël se situaient dans cette région.

Salomon est également connu pour avoir érigé le Temple de Jérusalem, tout d’or et de bronze, qui abrita, quelques années après le début son règne, les célèbres Tables de la loi récupérées par Moïse. Une construction mythique très coûteuse et exigeant des minéraux précieux, qui a longtemps été rapprochée de ces mines légendaires.

Un roi légendaire quelque peu idéalisé

Peu de preuves tangibles et beaucoup de légendes, donc, que distingue Dany Nocquet, docteur en théologie et auteur de l’ouvrage Le Roi Salomon, un héritage en question (Éditions Jésuites). «Contrairement à David, on ne connaît aucune trace historique de Salomon, en dehors de la Bible. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’a pas existé», explique-t-il d’emblée.

Le théologien précise également que le royaume d’Israël n’est au Xe siècle av. J.-C. qu’un tout petit royaume indépendant mais peu puissant, qui tombera sous la domination assyrienne trois siècles plus tard. Il eut une certaine influence sur le Sud et transportait des caravanes de minerais vers la Mésopotamie et la Phénicie, mais n’a pu mener un commerce de grande envergure. Des mines sont donc bien à l’origine de la richesse, quoique modeste, du royaume.

Mais si, dans cette région, on relève l’existence de plusieurs opérations minières, elles n’étaient pas l’apanage des Israélites, et servaient aussi au royaume voisin d’Édom. Il s’agissait, qui plus est, exclusivement de cuivre. «Ces histoires de mines de diamant relève du fantasme pur», affirme Dany Nocquet. «Cela vient peut-être des archives assyriennes faisant mention d’un trésor et de minéraux précieux au-delà du désert.» Selon lui, il n’y a «aucun lien» entre ces prétendues richesses et le Temple de Jérusalem, qui a plus vraisemblablement été commencé sous le règne de David.

«Salomon est un personnage qui a été peu à peu idéalisé au cours des siècles. Même au sein de la Bible, son portrait évolue. L’histoire en a fait l’archétype du roi assyrien, qui allie sagesse et richesse. Mais tout cela reste du domaine du mythe», conclut le spécialiste.

Tout comme la fuite d’Égypte ou l’Arche d’Alliance, les mines du roi Salomon représentent un épisode de l’Ancien Testament qui n’a depuis cessé d’exercer de vives fascinations, et s’est inscrit dans la culture populaire. Le roman de l’écrivain britannique Henry Rider Haggard en 1885, Les Mines du roi Salomon, a ainsi été adapté une dizaine de fois au cinéma, et ce dès 1919.

Jean Talabot

Source lefigaro

Tagués avec : , , , , , , , ,
Publié dans histoire
Un commentaire pour “Et si on connaissait enfin l’origine de la fortune du roi Salomon
  1. Ingrid Israël Anderhuber dit :

    « Peu de preuves tangibles et beaucoup de LEGENDES », est-il dit ici. Or, dans la Bible, il est écrit :

    – 2 Samuel 7, vers. 4 et suivants : «L’Eternel s’adressa à Nathan : Va dire à mon serviteur David : Est-ce toi qui me bâtira une maison pour que j’y habite ? (…) Celui qui sera sorti de tes entrailles, ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom…»

    – Dans 1 Chroniques 22 : «Ainsi David fit beaucoup de préparatifs avant sa mort (…) Il appela Salomon et lui ordonna de bâtir une maison à l’Eternel (…) et lui dit : Voici ce que, par mes efforts, j’ai préparé pour la maison de l’Eternel : cent mille TALENTS d’OR, mille milliers de talents d’argent. Quant au bronze et au fer, il n’est pas possible de le peser tant il y en a. J’ai aussi préparé du bois [venu de chez les Sidoniens et lesTyriens] et des pierres, et tu en ajouteras encore (…) L’OR, l’argent, le bronze et le fer sont sans nombre… » (David, en tant qu’homme de guerre, avait mené de nombreuses campagnes qui lui avaient rapporté beaucoup de butin, dont certains de ces matériaux obtenus par la fonte d’armes, et boucliers en OR…)

    A noter : Le TALENT, unité de masse variable selon les pays, équivaut à peu près à 30 kg. Ici David a préparé « cent mille TALENTS d’OR », soit 3000 tonnes d’OR !

    Continuons. Après la mort de David :

    – 1 Rois 5, vers. 15 et suivants, une alliance est faite entre Salomon et Hiram, roi de Tyr. Salomon dit à Hiram : « Tu as connu David, mon père ; il n’a pas pu bâtir une maison au nom de l’Eternel, son Dieu, parce qu’il était un homme de guerre (…) Voici que j’ai l’intention de bâtir une maison au nom de l’Eternel, mon Dieu, comme l’Eternel l’a déclaré à mon père David, en disant : Ton fils que je mettrai à ta place sur ton trône, ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom. Ordonne maintenant que l’on coupe pour moi des cèdres du Liban… » Hiram fournira à Salomon tout le bois de cèdre et de cyprès…

    – 1 Rois 6 : « Ce fut (…) la quatrième année du règne de Salomon sur Israël (…) qu’il bâtit la maison pour l’Eternel (…)  Salomon la construisit en sept ans »

    – 1 Rois 9, vers. 11 et 14 : « Alors, comme Hiram, roi de Tyr, avait fourni à Salomon du bois de cèdre, du bois de cyprès et de l’OR, autant qu’il en avait désiré (…) Hiram avait envoyé au roi cent vingt talents d’OR. »

    A noter : « cent vingt TALENTS d’OR » équivalent à 3 tonnes 6.

    – 1 Rois, 10 : « La reine de Saba donna au roi Salomon 120 TALENTS d’OR (soit 3 tonnes 6), une très grande quantité d’aromates et des PIERRES PRECIEUSES (…) Les navires de Hiram, qui apportèrent l’OR d’Ophir, amenèrent aussi d’Ophir une grande quantité de bois de santal et de PIERRE PRECIEUSES (…) Le poids de l’OR qui arrivait à Salomon CHAQUE ANNEE était de 666 TALENTS d’OR (soit près de 20 tonnes d’OR), outre ce qui provenait des prospecteurs et du trafic des commerçants, ainsi que de tous les rois alliés et des gouverneurs du pays (…) Rien n’était en argent : on n’en faisait aucun cas du temps de Salomon. Car le roi avait en mer des navires de Tarsis avec les navires de Hiram ; et tous les trois ans arrivaient les navires de Taris, apportant de l’OR et de l’argent, de l’ivoire des singes et des paons (…) Tout le monde cherchait à rencontrer Salomon (…) et chacun apportait son offrande, des objets d’argent et des objets d’OR (…) Il en était ainsi chaque année… »

    Dans la Bible, comme nous venons de le voir, c’est bien Salomon qui va diriger la construction du Temple, et nous connaissons la provenance de ses fabuleuses richesses, qui ne sont PAS UNE LEGENDE. Il n’est ici absolument pas question de mines du roi Salomon mais bel et bien question de Salomon qui a existé, autrement…
    Autrement, si Salomon n’avait pas existé, alors son fils Roboam n’aurait pas existé non plus, et il n’y aurait pas eu de SCHISME entre les tribus qui a conduit aux royaume de Juda (2 tribus) et au royaume d’Israël (10 tribus), avec toute l’histoire qui en a découlé. En effet, le SCHISME EST LA CONSEQUENCE DIRECTE DU PECHE D’IDOLÂTRIE DE SALOMON QUE DIEU, par égard pour la mémoire de David, A SANCTIONNE A L’EPOQUE DE ROBOAM, FILS DE SALOMON, par le partage de la royauté ne laissant à ce dernier que deux tribus (voir 1 Rois 11, vers. 11-13 et vers. 29-37 ; et 1 Rois 12, vers. 15-24). En conséquence, si on ôte Salomon de la lignée de David alors tout le pan de l’histoire d’Israël, après David, s’effondre complètement et les Juifs, à partir de là, ne sont plus qu’une pure invention ou LEGENDE. Or le sont-ils ? Non, n’est-ce pas ? Donc Salomon est véritablement un maillon ESSENTIEL dans la chaîne de l’histoire juive. A noter que Salomon est mort idolâtre.

    Prenons et lisons la Bible dans tout son ensemble et ne cherchons pas à y ôter qui que ce soit, ou quoi que ce soit, sous prétexte que nous ne comprenons pas les mystères que nous mettons en place tout simplement par manque justement de connaissance de la Bible…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron"