Dijon : les antijuifs renvoyés dans leur coin

Le BNVCA salue l’action de la police de Dijon qui a dispersé et réprimé une manifestation sauvage organisée par les étudiants de l’Unef Sciences Po ce jeudi 14 mars 2018 pour tenter de bloquer la conférence de son excellence Mme Aliza Ben Noun, ambassadrice de l’Etat d’Israël.

photo llona heintz

Cette action était aussi menée par des organisations subversives pro palestiniennes comme l’UJFP, la Ligue des droits de l’Homme, le mouvement de la paix, Sud Solidaire, Collectif 21 pour la Palestine, le Mouvement pour une alternative no-violente, Attac et l’association France Palestine solidarité.Ces mouvements antisionistes sont régulièrement incitatifs à la haine d’Israël qui pousse à l’acte antijuif, et font croître l’antisémitisme le plus meurtrier qui sévit en France.

publicitÉ


Le BNVCA a décidé de saisir le Ministre de l’Intérieur et le Ministre des Universités pour réclamer la dissolution et l’interdiction de ce syndicat étudiant, l’UNEF Dijon qui fait preuve de discrimination. Le BNVCA demande que des sanctions sévères administratives et pénales soient prononcées contre les dirigeants de ce syndicat qui abusent de leur mandat pour déchaîner la détestation de l’Etat juif et agresser ses représentants officiels en France.

Très heureuse d’avoir rencontré le Maire de @dijon. Nous avons pu évoquer ensemble les perspectives de renforcement de sa ville avec #Israël à court et moyen terme. De nombreux projets attendent les Israéliens et les Dijonnais ! Merci

Le BNVCA tient à saluer le Maire de Dijon et le Préfet de Bourgogne qui ont reçu la diplomate israélienne dont la conférence a été très appréciée par les étudiants présents et les invités de l’association France Israël Dijon.

Sammy Ghozlan Président du BNVCA

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans france israel
2 commentaires pour “Dijon : les antijuifs renvoyés dans leur coin
  1. OLIVIER COMTE dit :

    Faire preuve de discrimination est une qualité, en France. Pousser à la discrimination religieuse ou raciale est un délit. Manifester contre l’ambassadeur d’un pays ami, ou ennemi, en voyage officiel est une faute politique. Le BNVCA fait un bon travail contre l’antisémitisme mais, quand il gonfle ses voiles politiciennes pour tirer contre tout ce qui bouge contre Israël, il se couvre de ridicule par son langage et ses prétentions excessives.
    « Organisations subversives », « pousse à l’acte antijuif », « font croître l’antisémitisme le plus meurtrier qui sévit en France », « agresser les représentants officiels en France »; pour lutter contre tout cela: dissolution ET interdiction de l’UNEF, sanctions sévères administratives ET pénales. Cela suffira?

    Vouloir mêler les crimes islamistes et l’antisionisme est une maladresse qui présente les sionistes français comme des fanatiques qui veulent utiliser les pouvoirs d’Etat contre leurs opposants, qui devraient être des adversaires d’Israël, non des adversaires des sionistes français. C’est reprendre l’ingérence inacceptable de l’ambassade d’Israël dans nos affaires intérieures, et les ingérences inacceptables du gouvernement Israëlien. Israël est un pays souverain qui ne va pas être détruit
    par les hystériques anti-Israëliens, comme il ne sera pas détruit par une opinion majoritaire qui est passée de la sympathie envers David à une antipathie contre Goliath.

    Cela est le fait de nos media, c’est surtout le fait de l’antisionisme officiel du gouvernement français qui applique et amplifie les positions anti-Israëliennes de l’Union Européenne qui, par nature, pratique la détestation, pour parler comme M. Ghozlan, de tout Etat Nation: la France, patrie du peuple français et qui l’oublie parfois, et Israël patrie du peuple Juif et qui le proclame, ce qui est un affront permanent au dogmatisme dominateur
    de l' »idéal » apatride de l’UE. Je pratique la détestation de la bureaucratie de l’UE mais ces propos sont malheureusement justes.

    Les Juifs français ont une histoire et une culture suffisamment riches pour ne pas apparaître, encore et toujours, seulement comme les partisans farouches d’Israël. Ils auraient dû condamner le projet grotesque des robots macroniens de prétendre INTERDIRE L’ANTISIONISME! La mise en accusation permanente ne peut créer la soumission mais elle encouragera, à forte dose, le ressentiment et la division du camp républicain déjà affaibli par notre président/professeur permanent et censeur éternel.
    Pensez à diffuser les écrits stimulants du professeur Menahem Macina, ils seront plus efficaces.

    • Girardin dit :

      « Le BNVCA…. gonfle ses voiles politiciennes…. » ; dites-vous, Olivier Comte.

      Même pas politiciennes ; des voiles de rien du tout. Gonflage par le vide.

      Il est normal que Le BNVCA nous les gonfle puisqu’il ne peut faire que de la gonflette.
      C’est plein d’air, ce machin ; ça pousse du vent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter