La préférence extra nationale. David Duquesne


La préférence extra nationale. Tu sors de chez une famille qui vit dans un appartement avec deux chambres depuis des années avec 6 enfants, les parents dorment dans un convertible qu’il replient, un peu gênés.

Des sacs de vêtements et les jouets des plus petits saturent la pièce.

Les petites Camille, Cécile et le petit Jordan terminent leur petit déjeuner sous l’œil attentif de la maman.

Tu apprends qu’une jeune femme qui a un emploi dort dans sa voiture à proximité d’un étang de pêche, qu’elle a froid et qu’elle fait tourner le moteur de sa voiture pour se chauffer la nuit.

Tu constates qu’un jeune couple avec un bébé d’une semaine vit chez les parents de la jeune femme, heureusement que la solidarité familiale existe encore.

Tu croises 5 migrants qui attendent au bas d’un immeuble qu’on vienne leur livrer des meubles via une association dont les emplois sont subventionnés par nos impôts.

Des hommes de la mairie sont présents et encadrent l’opération de livraison de meubles. Ceux-ci sont récupérés après des deuils, l’association est appelée par les enfants des personnes décédées et les meubles sont retapés et mis en vente. Pour les migrants ce sera gratuit en plus d’un accès prioritaire aux logements des HLM locaux. Les élus savent appuyer ces décisions, ils font partie des conseils d’administration des bailleurs sociaux.

Un peu plus loin, dans une résidence neuve, d’autres migrants emménagent et les mêmes camionnettes de livraison sont guidées par un employé municipal afin de se garer correctement dans le parking avec barrière de sécurité et digicode.

À tel endroit, une société est dépêchée pour casser les murs entre deux maisons pour en faire une, une famille nombreuse va s’installer, la « maman » voilée est une jeune trentenaire avec 6 enfants et le papa au look salafiste remercie Allah de lui offrir ce logement.

Évidemment on peut me répondre qu’ils sont Français et ils le sont certainement mais on peut se poser des questions sur l’attribution de la nationalité française.

Dans ce secteur le RN fait des scores qui inquiètent la municipalité communiste, pour le maire, rien de choquant dans ce qui est fait.

Pour lui, critiquer cela c’est du racisme, nous n’avons pas le choix, nous devons vivre ensemble et l’objectif des libéraux est d’opposer les pauvres entre eux, lui même ne voyant pas qu’il a choisi « ses pauvres », est complètement aveugle sur l’islamisme tout en multipliant les appels du pied en direction de la cause palestinienne.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

6 Comments

  1. david duquesne n est pas fiable. J ai dit en tant que Juive je ne peux pas pardonner à la France la déportation de Juifs. Il m a insulté sauvagement. Ce type est un agent double. J ai tout le drit de ne pas pardonner la déportation.
    C est triste pour la France d avoir ces islamistes déquisés ou pas

      • Vraiment, vous voudriez empêcher des familles qui ont perdu la plupart de ses membres dans la Shoah d’avoir du ressentiment ineffaçable ? C’est mon cas et j’ai pardonné aux Allemands des générations suivantes qui ont tout fait pour se rendre dignes de notre respect mais là à ce que d’autres Français m’interdisent la rancune et m’enjoignent l’exil…
        La situation des migrants ne ressemble pas trop à l’accueil fait aux juifs polonais, russes et autres qui fuyaient le nazisme. Mes parents mariés en France en 1933 après avoir fui le nazisme dès ses premiers décrets, mon père ayant été dénoncé par des Français mais survécu Auschwitz, sont restés apatrides longtemps et n’ont obtenu la nationalité française qu’à la fin des années 50 !

  2. Bonjour, J avoue ne pas comprendre la question relative à l’attribution de la nationalité française … David Duquesne est en train de dire que pour les musulmans – la maman voilée de son article qui a trente ans, il faudrait se poser la question des modalités d’acquisition de la nationalité française, alors que si cette femme de trente est française c est a priori en raison soit du double droit du sol soit en raison du droit du sang. David Duquesne s’interroge sur le fait de savoir si les enfants (la dame de trente ans et ensuite ses propres enfants) de français musulman doivent bénéficier du droit du sang ? Dans ce cas c est clairement du racisme anti-musulman. L’enfant né en France ou à l’étranger d un parents français est français. Point, et sans distinction de religion ou autres. Donc la nationalité française dépendrait de la religion de l’enfant à sa naissance ? Je n ai peut être pas compris l article… David Duquesne pouvez-vous m éclairer ?

  3. Cette préférence extra nationale française signée à Marrakech n’oblige pas les migrants à avoir la nationalité française pour être en droit de bénéficier de tous les avantages sociaux que les nationaux, quant à eux, n’ont pas forcément automatiquement du fait de leur appartenance nationale…
    Cette politique française européenne résulte directement du rejet flagrant des valeurs éthiques bibliques du “Judéo-Messianisme(/Christianisme)”, remplacées par les valeurs subversives athéistes de la “laïcité”…

Répondre à éliane orléans gerstein Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*