L’ADN de squelettes de Philistins révèle qu’ils étaient des migrants européens

« En examinant les données relatives au génome d’Ashkelon, nous répondons à des questions historiques en suspens. »

La rubrique Anthropologie de  Sciences Advance vient de publier une information inédite. Les Philistins, ennemis historiques du peuple d’Israël, avaient des origines européennes. C’est en analysant l’ADN des ossements retrouvés à Ashkelon que les chercheurs ont pu arriver à cette conclusion.

Dans un cimetière philistin, 108 éléments de squelette avaient été découverts à Ashkelon. 10 d’entre eux étaient riches en ADN humain. Parmi ces ossements, ceux de 4 nourrissons. L’analyse génétique a permis de dévoiler les origines de ces populations de l’ancienne ville portuaire de l’âge de fer.

« Nous trouvons que la population du début de l’âge du fer était génétiquement distincte en raison d’un mélange lié à l’Europe. Ce signal génétique n’est plus détectable dans la population tardive de l’âge du fer. Nos résultats confirment qu’un événement migratoire s’est produit pendant la transition de l’âge du bronze à l’âge du fer à Ashkelon, mais n’a pas laissé de signature génétique durable. »

Lire la suite, infochretienne

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

1 Comment

  1. Un article de la revue “Science et vie”(je crois) révélait que des squelettes identiques à ceux des “géants” Philistins Comme goliath” avaient été retrouvé à Volos, en Grèce, au nord ouest de la mer Egée.
    Cela pourrait confirmer l’origine européenne des Philistins.
    A ne surtout pas confondre avec les Phéniciens…

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*