Israël : 11e et 12e jours – La vie quotidienne sous les missiles

Continuer à écrire

Matin du 13e jour. Je dois écrire le 11e et le 12e jours. J’ai essayé hier soir mais je n’arrivais pas à me concentrer. Ce matin, c’est pire. Je me suis réveillée avec les mauvaises nouvelles du jour. Découragée, triste, triste, tellement triste. Je me sens impuissante. Et j’ai réalisé que la seule chose que je pouvais faire, c’est écrire, continuer ce journal, ce témoignage qui n’est plus une chronique de la vie quotidienne sous les missiles mais celle d’un pays en guerre.

L’anxiété des mères

Le 11e jour, vendredi 18 juillet, a été sous le signe du deuil pour Eitan Barak, le premier soldat tué pendant l’offensive terrestre et de l’inquiétude. Je parle avec toutes mes amies dont les fils sont dans le Sud et qui sont dans un état d’anxiété extrême.
J’ai une discussion avec Dan sur la nécessité de communiquer pour expliquer la situation ou si c’est cause perdue. Dan écrit finalement un statut sur Facebook en anglais qui donne lieu a beaucoup de réactions. Ce matin, Magali l’a traduit en français.

Alertes

Vers 18 heures, une alerte rouge. On plaisante, c’est pour nous souhaiter Shabbat Shalom.
Vers 21 heures 15, l’alerte du repas familial du Shabbat.

lesfillesetboulicheOn sourit mais on est fatigué et triste.

Shabbat – 12e jour

On est en stand-bye. Tout est calme mais en fait, c’est comme si on était dans l’expectative de la prochaine roquette. On entend que dans le Sud, cela n’arrête pas. Une famille a été touchée. Un homme Ouda Lafi al-Waj est mort et un bébé de 3 mois est entre la vie et la mort.

Autour de 19 heures, une énorme détonation. Cela doit être l’une des roquettes qui viennent d’être tirées sur Ramleh, Lod, Rehovot.

Rachel Samoul pour kefisrael

Lire la suite de l’article sur :
http://kefisrael.com/2014/07/20/israel-11e-et-12e-jours-la-vie-quotidienne-sous-les-missiles/#.U8vUf2IaySN

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*