Dans Jaffa, le quartier Ajami, Par Rachel Samoul

Ajami est un quartier de Jaffa

fondé au XIXe par des Arabes maronites.

jaffa1.jpeg
Notre promenade commence au coin de la rue du Port de Jaffa, Namal Yaffo et de la rue Shmuel et Sultana Tajer. Après un rapide passage sur Wikipedia, je sais qu’ils sont l’une des soixante-six familles qui ont quitté Jaffa pour fonder Tel Aviv, celles qui ont participé au tirage au sort des coquillages pour la répartition des parcelles. Comme beaucoup des habitants juifs de Jaffa, ils étaient d’origine bulgares. Je me demande si chacune des soixante-six familles ont leur rue.
Nous laissons le bord de mer pour nous perdre dans les petites ruelles d’Ajami. Toutes n’ont pas de nom. Certaines sont juste numérotées. Nous croisons la rue Yaakov Kaplan, l’archéologue à l’origine des fouilles à Jaffa. Plus loin, la rue des Portes de Nicanor, Shaar Nicanor, mais comment des portes du Temple de Jérusalem se retrouvent-elles à Jaffa? D’après le Talmud, les portes ont été offertes au Temple par un riche juif d’Egypte, Nicanor. Lors du voyage en bateau d’Egypte vers le pays d’Israël, une tempête. Le bateau tangue dangereusement. Pas d’autre choix que de jeter l’une des lourdes portes d’airain à la mer. Miracle, à son arrivée à Jaffa, Nicanor a le plaisir de découvrir que sa porte a dérivé à bon port.

 jaffa2

Nous voilà dans la rue Abdelrauf Albitar, le maire de Jaffo de 1938 à 1941. Les municipalités de Tel Aviv et de Jaffa fusionneront en 1950. Surprise, la rue Gertrud Kraus. Les rues en l’honneur des femmes à Tel Aviv sont si rares. Gertrud Kraus était une danseuse d’origine viennoise, la pionnière de la danse expressionniste israélienne. Cette hétéroclicité des noms des rues d’Ajami illustre bien la diversité de ses habitants. A propos, avez-vous vu le film éponyme de Scandar Copti et de Yaron Shani nominé aux Oscars?
Il ne faut pas hésiter à rentrer dans les impasses, à contourner les terrains vagues souvent jonchés de détritus et là au détour d’une rue, vous découvrirez un oasis, un verger, un coin de paradis ou une barque. Et partout, la mer.
 http://kefisrael.com/2014/02/27/en-marchant-en-ecrivant-dajami-a-cassis/#.UxBvlpK9KSM

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*