Merci Dieudonné par Benjamin Goldnadel

Merci Dieudonné ,

une belle page de dérision

dieudonnésignedelamain

Dieudo, cher ami, je t’écris cette modeste lettre suite au déferlement de haine qui s’abat sur toi ces derniers temps et qui est à mes yeux une profonde injustice.

Bien qu’ayant dans un premier temps hurlé avec les loups contre toi, sottement outré par quelques calembours fruités ou distribution généralisée de plats traditionnels de forme allongée dont on semble ignorer, même si c’est un détail de l’histoire, que la provenance est en vérité l’Allemagne et l’Autriche (les délectables Knödel), ,j’ai réalisé à quel point je faisais fausse route.

Loin d’être un ennemi du peuple d’Israel,

tu es en vérité un précieux allié.

00001

En ce qui concerne la haine de mon peuple,

il y aura un avant et un après Dieudonné.

Avant toi c’était parfois un peu compliqué.

Depuis toi tout est très clair.

Par quoi commencer ? A-t-on maintenant besoin de répéter comme nous le faisions que l’obsession maladive, au-delà bien sûr de la saine, et parfois sans doute, légitime critique de l’unique et minuscule Etat hébreu est l’incarnation de l’antisémitisme moderne ? Non Dieudo, et merci de ne pas t’être contenté d’avoir présidé lors des élections européennes de2009 le « Parti Antisioniste » dont le seul programme était la détestation d’Israël mais également d’avoir, par exemple, appelé à la libération du bourreau d’Ilan Halimi ou d’inviter à te rejoindre sur scène des négationnistes. Sacré épine que tu nous enlèves du pied.
A-t-on encore besoin depuis ton parcours d’expliquer que l’extrême-gauche, l’extrême-droite et l’islam des banlieues c’est la même chose, la même haine du juif ? Bravo pour avoir d’abord évolué dans des réseaux d’extrême-gauche puis d’avoir ensuite réussi à t’entourer de personnages comme Alain Soral ou Jean-Marie Le Pen tout en étant aussi apprécié chez certains musulmans qui viennent remplir tes salles de spectacle à 38 euros la place. Là aussi tu nous fais gagner un temps précieux.
Mais surtout Dieudo, merci de nous prouver que tu ne manques pas de popularité en France, à commencer par les plus écervelées des célébrités, alors que tu ne prends même pas la peine, contrairement à d’autres antisémites, de te draper dans un hypocrite manteau de respectabilité vers lequel tu pourrais trouver refuge. Tu nous prouves simplement qu’il existe décidément deux France, celle qui n’accepte pas que l’on touche à ses juifs et qui te tape dessus à coups de condamnations judiciaires, qui veut et qui parvient à interdire tes spectacles, et celle qui chante en riant sur la shoah. Ton salut nazi reproduit par des milliers de fans – souvent des Français pure souche – à Auschwitz, devant des synagogues, ou simplement devant des personnalités juives est un beau cadeau que tu offres à Israël qui rêve d’une immigration massive de Juifs français. Tu affirmes recevoir des fonds iraniens, je prétends que tu travailles pour l’Agence Juive.
Merci enfin d’avoir prouvé que l’époque où les juifs recevaient des coups sans répondre est révolue plus que jamais. Tu as vécu à la mauvaise époque, il y a quelques décennies, tu n’aurais pas eu besoin de tous ces gardes du corps pour te protéger au moindre de tes déplacements. Pardon pour les dommages que t’a déjà infligé ma petite communauté – elle est parfois un peu soupe au lait, va savoir pourquoi. Et sois sûr que ce n’est rien par rapport à ce qui t’attend. En résumé, tu as raison d’avoir désormais recours à la mendicité sur le net.
Pour conclure, pardon de t’avoir cru un instant dangereux. Puissent tous les antisémites être aussi facilement identifiables que toi. Mieux, puissent-ils également nous venir en aide comme tu le fais avec un talent incontestable à repérer et punir les autres néo-fascistes. On dit qu’Hitler a « déshonoré l’antisémitisme », toi c’est à l’antisionisme que tu contribues à enlever ses lettres de noblesse, et pour cela je te remets la médaille du mérite de l’armée israélienne.
Un juif reconnaissant pour l’ensemble de ton œuvre.
Benjamin Goldnadel
 
 
 
 
 
 
 

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*