La Fiancée Orientale, une pièce adaptée du roman Séfarade d’Eliette Abecassis.

C’est une histoire d’amour impossible entre deux jeunes gens que tout rapproche, mais qui restent prisonnier des traditions.fiancee_orientale

Elle, originaire de Mogador (Essaouira), lui de Meknes, une mésalliance selon le père d’Esther, un personnage caricatural à souhait, interprète par Abbés Zhamani. Un amour fou et contrarié à la Roméo et Juliette. De la difficulté à trouver l’équilibre entre traditions familiales et désirs personnels.

L’auteur avec des textes poétiques, a voulu raconter l’histoire d’une jeune femme d’aujourd’hui, en quête de son identité avec ses doutes, ses aspirations, ses craintes : une jeune femme intemporelle qui  porte en elle le symbole d’un peuple et d’une culture. A travers l’odyssée d’un couple, se raconte toute l’épopée des juifs séfarades, juifs originaires d’Espagne, depuis l’Inquisition jusqu’à aujourd’hui.

publicitÉ

Une Elisa Tovati magistrale dans le rôle de la fiancée marocaine Esther, face à un Olivier Sitruk séducteur qui joue divinement bien.

Une mise en scène de Ninon Brétécher, réussie, délicate, ponctuée de rires, de chants qui viennent d’ailleurs, de lumières chatoyantes.

 » La fiancée orientale  » est une fête, une invitation au voyage entre orient et Occident. Un très beau spectacle, à voir en famille qui ravira davantage les Meknassis.

Théâtre du Gymnase
A partir de 4 décembre 2016
DIMANCHE A 18H ET LUNDI ET MERCREDI A 20H

Sylvie Bensaid

Powered by WPNewsman

Tagués avec : , ,
Publié dans théâtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Powered by WPNewsman