La boîte au trésor d’Hanna ​​​​De Martha Smith

L’histoire …

Durant la Seconde Guerre mondiale, la Norvège est sous occupation allemande. Hanna, une petite fille de 6 ans, a des origines juives remontant à l’expulsion des Juifs d’Espagne mais qu’elle ne connait pas. Un jour, elle fait des rêves décrivant les persécutions subies par ses ancêtres…

Confrontés aux suspicions et risques de trahison de leurs voisins norvégiens qui soupçonnent leur identité juive, les parents d’Hanna considèrent que les rêves de leur fille sont peut-être un avertissement et décident de fuir vers la Suède ou ils se cachent, sauvant ainsi leurs vies.

Lorsqu’à la fin de la guerre, Hanna reçoit enfin la permission de découvrir le contenu de la mystérieuse boite, elle y découvre la preuve de l’identité de sa famille, identité qu’elle sera décidée désormais à défendre et à vivre pleinement.

« La Boite aux trésors d’Hanna » est adaptée en français et mise en scène par Julia Pevzner, metteur en scène à l’Opéra d’Israël, sera présentée pour quelques représentations exceptionnelles a l’Espace Rachi – Guy de Rothschild.

imagejpeg

Cette pièce créée par la scénariste norvégienne Martha Smith, qui a été marquée par la montée de l’antisémitisme dans le nord de l’Europe, où elle réside avec son époux depuis 14 ans. Dans le système scolaire norvégien, le mot « Juif » est actuellement utilisé comme l’un des pires quolibets dont les enfants peuvent se traiter. Les enfants non Juifs menacent des enfants juifs. Les citoyens juifs reçoivent des menaces de mort par téléphone, la synagogue a été l’objet d’attaques en règle et l’ambassade d’Israël est sous des menaces constantes. « Les Juifs » sont un sujet constant dans les conversations en Norvège, et ce, alors qu’il n’y a que 1500 Juifs dans toute la nation.

La boîte aux trésors d’Hanna dont l’action se déroule sur une île au nord de la Norvège a déjà été présentée lors d’un festival de théâtre à Broadway en 2012, la mise scène avait été réalisée par Tomer Zvulun​du Métropolitain opéra de New York.

imagejpeg-2

La pièce avait reçu un accueil enthousiaste tant de la part du public que des critiques. C’est l’actrice française Ardoine Clauzel qui reprend le rôle de Hanna pour cette série de représentations à Paris et réalise un tour de force : seule sur scène, elle incarne tour à tour Hanna enfant, Hanna adulte, les parents d’Hanna, son oncle, sans oublier le boutiquier Tholfsen.

imagejpeg-1

Les Chants ladinos sont magnifiquement interprétés par Stella Gutman.

 

Cette pièce très émouvante est a voir absolument

Du 7 au 14 mai 2015
​​ Espace Rachi – Guy de Rothschild
​​ 39 rue Broca – 75005 – PARIS
Jeudi 7, lundi 11, mardi 12, mercredi 13, Jeudi 14 – 20h.45
​ Dimanche 10 Mai – 16h.30 – Jeudi 14 Mai – 15h.00
​​ (durée du spectacle 60 minutes)
Réservations 01 42 17 10 36

Sylvie Bensaid

Powered by WPNewsman

Passionnée d'information, Sylvie Bensaid diplômée en marketing et communication, commence sa carrière dans le Groupe Havas. Elle rejoint le magazine Tribune Juive aux côtés de Jacquot Grunewald puis d’Ivan Levai où elle prend la tête de plusieurs rubriques et participe au développement du magazine. Très impliquée dans la vie de la Cite, Sylvie Bensaid participa aux municipales dans le douzième arrondissement avec Jean Marie Cavada et Christine Lagarde. Elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site tribunejuive.info.

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans théâtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Powered by WPNewsman