Jean François Derec : Le jour ou j’ai appris que j’étais juif

La surprise est totale ! On l’a toujours connu avec son bonnet rouge, ses pantalons trop grands, sa dégaine aérée ! Et le voilà, là, sur la scène du Petit Montparnasse, en costume noir, impeccable, et chemise blanche étincelante, rasé de près. On se frotta les yeux !

publicitÉ


Celui qui s’est fait remarquer à la télévision, en 1982, dans le théâtre de Bouvard, puis dans la Classe, puis dans l’émission de Laurent Ruquier, “on a tout essayé”, puis dans une émission décalée sur la chaîne NT1, “Dérec fait son intéressant, en 2007, puis dans un one-man-show, joué des centaines de fois, dans son sketch le plus célèbre “Le téléphone rose”, bref, et j’en passe, sans oublier le cinéma, le théâtre, les livres, oui, c’est le même !

Bravo Jean-François pour la métamorphose ! Un vrai caméléon ! Et quel talent ! Ton one-man-show est émouvant, drôle, grave, plein d’humour, d’une tendresse teintée de pudeur et de nostalgie. On passe d’un état à une autre sans s’en rendre compte. On rit, on frémit, on a la larme à l’oeil, on s’interroge.

Tu nous conte l’histoire de tes origines avec beaucoup de tendresse et d’ironie. Tu interprètes tour à tour, les merveilles de l Ashkénaze à celles du Séfarade que je suis ! Tout passe, ton enfance, tes racines juives/polonaises, l’obsession de tes parents à vouloir intégrer cette France qui les a accueilli. Tes parents ? Savaient-ils qu’ils avaient mis au monde un enfant juif ? T’es devenu fou en découvrant petit à petit ta judéité. Les questions fusent dans ton cerveau. Les juifs n’allaient pas à l’église et ne faisaient pas de ski. Comme les vrais Grenoblois! Quoi ? C était impensable pour toi ! Et tu dis même que “les juifs ne sont pas très fréquentables, on ne sait d’où ils viennent… mais aimer les gens, c’est d’abord aimer leurs défauts, non ?”Et tant d’autres réflexions tellement vraies. Bref, ton one-man-show est absolument réussi. Oui, faut aller voir Derec !!! Devant l’énorme succès qu’il vient de remporter, il s’arrête quelques jours pour reprendre le 6 février ! Ne le ratez pas !

Alain Chouffan

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans spectacles
2 commentaires pour “Jean François Derec : Le jour ou j’ai appris que j’étais juif
  1. Julius dit :

    Avec le recul, je me souviens l’avoir croisé sur le coup de midi, il y a bien longtemps, dans un café où il venait chercher son petit déj, dans le quartier du Temple.

  2. Disraeli dit :

    France qui les a accueilliS…
    Il n’est pas interdit d’écrire sans faute…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter