Anne Frank : animation et stop-motion

Mi-animation traditionnelle, mi-stop motion, l’adaptation du « Journal d’Anne Frank » par Ari Folman se dévoile à travers des premiers visuels qui témoignent de l’ambition du projet.

Quand Ari Folman adapate le célèbre Journal d’Anne Frank, il ne faut pas s’attendre à du classique de la part du cinéaste israélien, lui qui a mélangé documentaire et animation dans Valse avec Bachir, puis dirigé Robin Wright et son avatar animé dans Le Congrès. Avec son cinquième long métrage, le metteur en scène va mêler animation traditionnelle et stop-motion.

publicitÉ


2135190
Ayant obtenu les droits de l’œuvre littéraire ainsi qu’un accès aux archives de la Fondation Anne Frank, Ari Folman s’est notamment octroyé les services du marionnettiste Andy Gent, qui avait déjà travaillé sur Les Noces funèbres ou Fantastic Mr. Fox. Le tout pour raconter l’histoire du point de vue de Kitty, amie imaginaire d’Anne à qui celle-ci s’adresse dans son journal, qui découvre le récit au fil des pages.

Actuellement en tournage, Le Journal d’Anne Frank se dévoile aujourd’hui à travers une série de photos témoignant aussi bien du côté hybride du projet que de sa folle ambition, et du surréalisme que l’on devrait retrouver au cœur de certaines scènes.

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans spectacles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.