Alors Michel, ce Festival de Carthage…

Michel Boujenah doit-il se produire au Festival de Carthage ? Les islamistes, les syndicalistes et tous ceux qui soutiennent Ennahda et haïssent l’Etat d’ Israël ne veulent pas de lui à Carthage .

Michel est le « Tune » par excellence : il en a la mentalité, il en a cultivé l’accent, il aime les paysages, les couleurs, les parfums, les odeurs  de la Tunisie.

À ses débuts, il parlait de tous ceux qu’il avait connus dans sa famille et chez ses amis comme étant des « Magnifiques ». Ils l’étaient par leur sens de la mise en scène, leur exubérance, leur générosité  et surtout par le culte de l’amitié et la recherche incessante du « Kif », instant de plaisir auquel il ne faut jamais renoncer.

publicitÉ


Michel  a rendu populaires les gens qu’il a côtoyés , a fait connaître le côté aimable de son pays natal. Il a recruté des bataillons d’amis et de visiteurs de la Tunisie, le pays  de la douceur de vivre : bleu phénicien des portes et des fenêtres, pourpre, mauve des fleurs de bougainvilliers, fraîcheur suave des bouquets de jasmin, sourire et gentillesse.

Chez « On n’est pas couché » de Ruquier, samedi nuit, il a entamé un long plaidoyer en faveur de la Tunisie en demandant à tous d’y retourner, en insistant pour que les États et les organisations internationales aident en priorité ce pays qui le mérite.  L’Office du Tourisme tunisien n’aurait jamais pu régler la facture s’il se fût agi d’une communication publicitaire !

Michel Boujenah est juif et il aime et il soutient l’État d’Israël qui est une vraie démocratie, pas un pays d’apartheid, un pays où les Juifs qui fuyaient l’insécurité et la haine ont réussi à créer un État moderne, à la pointe de toutes les technologies, avec une population de 8 millions d’habitants (dont 2 millions de musulmans  élisant  13 députés à la Knesset) et jouissant d’un PIB de plus de 30.000 dollars par personne. Ceux qui ont réussi une épuration ethnique silencieuse en faisant partir toutes les communautés juives qui vivaient depuis des siècles dans le pays, peuvent-ils avoir l’impudence de donner des leçons ?

Alors, Michel ? Que vas-tu décider si les organisateurs maintiennent ta participation?

Venir narguer tous les obscurantistes et te faire applaudir par les modernes, les intelligents, en fait par le vrai peuple de la Tunisie, celle de toujours, de Bourguiba, celle  de tous mes amis du Lycée Carnot ?

André Mamou 

Communiqué de l’UGTT demandant l’annulation du spectacle de Michel Boujenah 

L’Union générale du Travail (UGTT) a appelé le ministère des affaires culturelles, dans un communiqué rendu public, le mardi 4 juillet 2017, à l’annulation du spectacle de Michel Boujenah au festival de Carthage et tous les festivals en Tunisie.

L’UGTT justifie sa demande par les positions « sionistes » de l’artiste et son soutien à «une entité raciste et fasciste ainsi qu’à l’assassin Sharon outre sa futilité artistique et l’absence de contenu dans ses spectacles», indique le texte du communiqué.

Par ailleurs, le bureau exécutif de la centrale syndicale appelle le ministère des Affaires culturelles à assumer ses responsabilités et à enquêter sur les spectacles programmés, tout en donnant l’avantage aux spectacles tunisiens dans cette période critique sur le plan économique.

Le bureau exécutif a dénoncé les prétextes vides présentés par le directeur du festival de Carthage, qui «s’est moqué des sentiments des Tunisiens refusant la normalisation ».

Le même communiqué rappelle la place centrale qu’occupe la cause palestinienne dans l’esprit de tous les Tunisiens qui se sont toujours montrés contre la normalisation avec l’entité sioniste.

Soutenez Tribune Juive

Tribune Juive a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer d’exister. Un don minime, même de 5€, nous montrera votre adhésion et entraînera notre reconnaissance.

Tagués avec : , ,
Publié dans spectacles
2 commentaires pour “Alors Michel, ce Festival de Carthage…
  1. NO COMMENT dit :

    Hier le syndicat des avocats. Aujourd’hui l’UGTT se lève pour dire qu’Albert est indésirable en Tunisie. Il y a 50 ans déja, la Tunisie avait renvoyé ses parents et tous ses coreligionnaires, soit par l’intimidation, soit en détournant le gagne pain de certains travaillant par licences non renouvelées, soit en détruisant leur outil de travail, comme les commerçant ayant eu leurs magasin saccagé et brûlé, ce mémorable et redoutable 5 juin 1967!
    Comme je l’ai dit dans un article précédent, combien de temps encore les juifs répondront à la haine, par l’amour? Surtout quand cela est perçu comme de la faiblesse ou un sentiment de culpabilité!
    Le tunisien qui a refait sa vie en France n’a pas le droit d’oublier que certains ont fait le choix d’aller en Israël. Et que ceux-ci supportent aujourd’hui tous les outrages du monde arabe, et aussi de la Tunisie à travers leurs avocats et l’UGTT ( les Travailleurs Tunisiens!) et sont traités d’assassins de petits palestiniens, de voleurs de terre, d’opprimeurs de gentils gazaoui, de pollueurs de la Méditerranée, et qui se font agresser à coups de couteaux, si ce n’est à coups de pierres à tout coin de rue.
    Pour ces frères juifs, renvoyés eux aussi de Tunisie, il faudrait que notre attitude soit plus digne, et que si le charme de Sidi Bou et d’un thé à la menthe vous manque, comprenez que la grande majorité de ses habitants ne nous aiment pas!
    N’oubliez pas que quelques attentats de Monastir et du Bardo ont mis à mal leur économie échafaudée sur le tourisme, et que les quelques appels dit progressistes et anti obscurantiste peuvent n’être que des considérations économiques pour relancer l’hôtellerie et la fabrication de derboukas.
    Moi aussi, j’ai aimé Carthage quand Moustaki et Barbara y venaient encore sans que ça n’ouvre encore des polémiques et des interrogations.
    Visitez la Grèce et ses iles enchantées, et ne vous laissez pas séduire par le chant des sirènes.
    J’aimerais que vous lisiez le commentaire que j’ai écris sur un précédent article relatant cette prestation de Boujenah à Carthage.

  2. Jonas dit :

    L’Union générale du Travail, Tunisien ( UGTT) et un grand nombre de tunisiens trouvent normal et approuvent le président tunisien Beji Caid el Sebsi de se rapprocher du massacreur et assassin de son peuple Bachar Al-Assad.
    Ce qui démontre que les arabo-musulmans se fichent éperdument de la mort des 400 000 syriens et de la destruction du pays . Comme des bombardements du Yemen faisant des milliers de morts sans parler du choléra, des victimes de Bahrein, Egypte, Irak, Somalie, Soudan, Libye etc. Leur seule et unique préoccupation est Israël et ceux qui soutiennent ce petit pays. Les pays Arabo-musulmans et les pays musulmans non arabes , qui se massacrent , Pakistan , Turquie ,Afghanistan etc ne donnent ni manifestations, ni rassemblements ni protestations. La Tunisie est un pays comme les autres pays arabo-musulmans malgré les grands discours. Il ne faut pas oublier que ce pays soi-disant évolué a fourni le plus grand nombre de djihadistes entre 8 000 à 9 000 pour +10 millions d’habitants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter

SOUTENEZ TRIBUNE JUIVE

FAITES UN DON et DÉDUISEZ 66% DE VOS IMPOTS

Pour 100 Euros versés à Tribune Juive, vous recevrez une attestation CERFA qui vous permettra de déduire 66 Euros du montant de votre impôt. Ainsi votre don ne vous aura coûté que 34 Euros.