Zemmour et Nutella. Huile de palme. La Palme des abrutis. Sarah Cattan

Je ne vous l’avais jamais confiée, la tendresse toute particulière et teintée d’estime que j’ai toujours eu à l’encontre des Filles de joie célébrées par le Poète mais encore par la réalisatrice Mireille Darc[1].

Je vous ai en revanche fort récemment dit l’exaspération ressentie dès que le chouchou de beaucoup, l’auteur à succès du Suicide français,  dispute sur un plateau au lieu que d’écrire. Zemmour qui trop souvent eut raison de ma pourtant légendaire patience. Eût-il proféré des vérités. Mais si mal. Si outrancièrement. Zemmour et ses obsessions. Des homos aux femmes un peu too much libres, en passant bien sûr par les islamistes. Auxquels il assimila encore et toujours … tous les musulmans.

publicitÉ


Gérard Miltone

Convention de la droite. Avant, Affaire Hapsatou oblige, et encore après le discours que je persiste à trouver odieux, Je suis montée au créneau pour qu’il gardât, le polémiste,  le droit à la Liberté d’expression que d’évidence je ne cesserai jamais de défendre.

Zemmour l’infréquentable et Nutella le Preux

Aujourd’hui, c’est à ces Marques et à leurs chargés de Pub que je viens m’adresser. Leur dire mon mépris doublé cette fois de colère.

Ces Marques qui me contraignent à venir le défendre. Lui. Encore Lui ! Et puis l’autre. Hanouna.

Mais Leur cynisme!

Mais Leurs pudeurs de vierges effarouchées!

Qui  pourraient donc marcher l’amble, mes amis.

Car les voilà, nombreuses,  poussant de concert des cris d’orfraie et nous rejouant le coup déjà avorté qu’elles tentèrent lorsque l’amuseur Cyril Hanouna se risqua, lui, une fois de plus, à une blague lourdingue, fort douteuse et pour le moins homophobe[2].

Vite, elles surjouèrent alors une première fois l’indignation, menaçant de ne plus acheter d’espace publicitaire là où aurait Tribune cet homophobe d’animateur. Sauf qu’au vu du public que le petit drainait, elles changèrent vite d’avis, et vinrent discrètement se ré-installer sur cette chaîne décidément trop juteuse pour que débat il y eût entre money et éthique.

Quand la vertu se trouve dans un pot de Nutella

Lipton. La MAIF. Groupama. Le Club Med. Amazon. Nutella et d’autres. Se voulant  symboles de vertu.

Les voilà , aujourd’hui, toutes étrangement islamophiles : Comprenez-les. Elles ne vont pas perdre leur âme ( Oui Elles en auraient donc une ) et se compromettre aux côtés du polémiste que j’ai moi-même, galvaudant, -je le concède quoi qu’il m’en coûtât- les mots, traité de … fasciste. ( J’aurais dû écrire Facho. C’est que Là où Finkie a vu, lui, un homme au bord du désespoir, je n’ai vu, moi, que le même, obsédé par ce trop d’arabes.

Les voilà donc, ces marques, après avoir dénoncé quelques heures l’homophobe, fustigeant le raciste l’islamophobe. Les voici se réclamant d’Ethique. Les voici donneuses de leçon. Les voici se croyant menaçantes.

J’aime les Filles de joie disais-je. Ainsi je n’utilise jamais le qualificatif de Pute. Comment dès lors qualifier cette hypocrisie mercantile. Zara, H&M, Assos, Dolce Gabana qui se lancèrent dans la Mode pudique n’ont étonnamment pas rejoint le troupeau.

Nous ? L’envie de boycotter ces scènes grotesques nous démange décidément. L’Assureur militant et le producteur d’huile de palme ont déjà dû les faire, leurs calculs :

How much money pour baisser la tête devant l’électorat musulman.

Combien pour les voir, leurs grosses ficelles, celles qui font aux lèvres monter la nausée.

Ô Corneille Dilemme. Cœur étreint. Zemmour ou Nutella

Les réseaux sociaux se gaussent

Mais le sourire, je l’ai retrouvé en parcourant des tweets savoureux :

Chiche ! Quand tu regardes Zemmour Tu sauves désormais un panda roux , un koala et un orang outang ! E. O.

#NAZIS #3EMEREICH #MUSSOLINI #HITLER #MAO #GOEBBELS #HORREUR #PLUSJAMAISCA#NUTELLA . Notre Pays devient une farce à ciel ouvert. Nutella, la pâte à tartiner qui prétend boycotter celui qui nous a pondu « Mélancolie Française« , « Le Suicide Français » et « Destin Français« . Un jour, pas si lointain, « Burger King » exigera la fermeture de la « Tour d’Argent » ! Le réalisateur Gérard Boyadjian…

Ouf ! Terminées les soirées Ferrero chez Monsieur l’ambassadeur! B. G.


Le titre est emprunté à Marie France Ellouz! Merci à elle.

[1] Brèves Rencontres. Envoyé Spécial. France 2. 23 septembre 1993.

[2] TPMP. C8. 19 mai 2017.

Publié dans société
5 commentaires pour “Zemmour et Nutella. Huile de palme. La Palme des abrutis. Sarah Cattan
  1. Nelson Melody dit :

    Excellent article. La tartufferie de notre époque ferait presque passer le Moyen-Age pour une période éclairée et lumineuse.
    Je demande quant à moi que l’on boycotte Nutella dont l’utilisation de l’huile de palme contribue a la déforestation de la planète. Ohé Greta T. ! Qu’attends-tu pour demander à tes fans de manifester contre Nutella ? Halte à la forestophobie des extrémistes nutelliens !

    • Bonjovi dit :

      Décidemment je vois du Lapalisse partout.
      Y compris dans ce texte d’Onfray qui ne dit RIEN de nouveau.

      D’ailleurs il ne prend pas la peine de le dater.
      Je ne connais que les textes autoproclamés « sacrés » (Bible, Coran…) qui ne sont pas datés vu qu’ils se disent intemporels.

      Est-ce la prétention d’Onfray ?

      On f’rait mieux de lui fermer sa g….

  2. Bonjovi dit :

    Merci, Lapalisse.

    Les marques vendent des produits et leurs commerciaux font de la publicité ; le tout pour se remplir les poches ; et ils n’en font pas mystère.

    Il s’agit d’accéder au public le plus large possible ; dès lors rien n’est plus naturel que de se conformer au politiquement correct du moment, de s’aligner sur qui crie le plus fort.

    Histoire d’échapper aux hystériques du boycott (qui agissent parfois, sciemment ou pas, dans l’intérêt des marques concurrentes).

    Les marques sont hypocrites comme une girouette suit le vent : très honnêtes, par nature profonde ils ne peuvent autrement.

    Crier à l’hypocrisie des marques pour cause de retournement de veste enfonce des portes ouvertes ; ça ne mène nulle part sauf à les convaincre de la retourner de manière plus subtile. Et encore…

    Le problème qu’il faudrait analyser, comprendre et combattre est l’enchevêtrement intime et croissant de l’idéologique et du commercial, du business et du politique.

    Le tout sur fond d’omniprésence et d’omnipotence des réseaux sociaux qui sont, par définition, des deux mondes.

    Le jour où un Zuckerberg président des USA pénaliserait ses citoyens qui ne possèdent pas de compte Facebook histoire de faciliter son accès à leurs âmes n’est peut-être pas loin.

    La prétendue hypocrisie des marques n’est donc que le minuscule petit bout de la lorgnette.
    Pour l’image globale, faudrait voir ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron"