Soeur Clotilde. Michèle Chabelski

Bon

Jeudi

A 18 h , épuisée après avoir nourri, abreuvé, diverti, soigné, consolé, scénarisé une horde de petits humains, je pris une décision dans le fracas et l’effervescence qui me vrillaient les tempes:

J’allais définitivement intégrer l’ordre des Carmélites. Enfermées dans un monastère, elles consacrent leur vie à la prière, contemplatives, elles ne passent pas leur vie à dire:

Comment on demande ?

Merci qui ?

Rends ce lapin à ta sœur

Depuis quand tu fouilles dans mon sac ?

Non je n’ai plus de carambars

C’est juste un bobo de jeu. Ça ne compte pas.

Non je n’ai pas fait de frites.
C’est des pommes noisette. C’est pareil.

Au bain!!!
16 fois au bain

A table!!
14 fois à table

Je te prête mon téléphone, mais 5 minutes !!

Les Carmélites ne disent jamais ces choses là.

Les Carmélites prient dans un silence recueilli qui leur évite migraine et burn out.

Les Carmélites reconnaissent la grandeur de Thérèse d’Avila qui a réformé l’ordre au 16 e siècle.

Les Carmélites vivent dans l’humilité et la prière et ne perdent pas un temps fou à identifier les baskets des mômes qui sont toutes identiques car elles répondent à un code social très rigoureux.

Les Carmélites changent de nom en prononçant leurs vœux pour marquer la rupture avec le monde séculier.

Moi je veux bien m’appeler sœur Clotilde du Rosaire si c’est pour qu’on me laisse respirer en paix.

Je veux bien porter une robe de bure, un voile et des tongs si je n’ai plus à arbitrer sur le droit de propriété d’une licorne pailletée de rose.

Voilà.

Vous m’avez demandé un compte rendu sur cette mémorable journée, eh bien elle m’a conduite à une réflexion profonde sur les priorités de la vie.

Et j’en ai conclu que l’élément essentiel en était l’amour, que ce soit celui de dieu ou celui des diables.

Et finalement je repousse mes vœux pour plus ample réflexion et parce que je dois aller chercher tout le monde à l’école, vu que l’autre grand mère s’est fracturé le genou.

Sœur Clotilde va peut être emmener tout le monde au Mac Do finalement.

Que cette journée vous aide à faire les bons choix qui sont le socle de la sérénité et du bonheur.

Je vous embrasse

Michèle Chabelski

Tagués avec : ,
Publié dans société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter