Pourquoi j’écris. Par Khaled Slougui

HUMEUR DU JOUR

MES REPARTIES DE LA SEMAINE

J’avoue qu’il est difficile d’anticiper, de deviner la réaction des lecteurs à mes billets. Je crois même que j’ai tout faux; mais ce qui est bien, c’est que cela me plaît, me stimule, m’aide même à me remettre en cause, à réaliser la complexité de l’humain qui n’est jamais à l’abri de surprendre, en déboulant là où on ne l’attend pas. Heureusement! Amen!

En effet, il m’arrive de dire des choses vraiment banales, juste pour informer, et Hop! Cela s’enflamme, les réactions s’amoncellent, alors même que je m’attendais à une audience très limitée; en revanche, d’autres fois, je me donne du mal à concevoir un texte sérieux et « cossu » sur un sujet bien précis, et le résultat est, selon moi, catastrophique. J’en arrive même à me poser la question de savoir dans quelle langue j’ai écrit.

Pour l’HUMEUR de ce jour, je tente une formule que j’ai déjà éprouvée : rapporter mes réparties de la semaine, c’est varié, cela n’exige aucun effort et cela change. Ma conviction est que les gens ont besoin de changement, rappelez- vous une chronique passée « Le plaisir est dans le changement ».

1- Hier, un ami que j’apprécie énormément et dont j’ai fait la connaissance sur Face Book m’a envoyé un message (en MP) pour m’informer qu’il quittait ce réseau, au moins pour un temps; il avait l’air dépité, lui qui d’habitude affichait une bonhomie et une joie de vivre toutes naturelles. J’ai répondu que je le comprenais tout à fait, vu que j’étais dans le même état d’esprit, et que j’envisageais de quitter ce réseau à mon tour. Ce qui m’irrite, c’est la méchanceté gratuite, l’insolence mal placée, quand ce n’est pas la vulgarité débile; mais aussi l’esprit de clan et de secte qui règne sur tous les réseaux. Je paie trop cher mon indépendance pour accepter de la négocier.

2- Ce matin, j’ai diffusé sur Twitter l’appel à la solidarité avec mon ami Mohamed Louizi, appel publié ici-même hier. Je profite de l’occasion pour revenir sur mes derniers échanges avec lui :

– Lui : L’ami de Macron, Hakim El-Karoui, a lancé « enfin » son association AMIF, à grand renfort médiatique. Entouré de Frères musulmans, son OPA sur l’islam au service de l’islamisme est désormais dévoilée. Relire ce décryptage pour mieux comprendre les enjeux …

– Moi : Cher ami, je partage tes analyses sur l’islamisme; mais je mettrai un bémol concernant ce personnage. Je ne pense même pas qu’il défende l’islamisme, ni qu’il ait des convictions. Il veut capter sa part de la rente théologique, et pour cela, être banquier ne suffit pas.

– Lui : Cher Ami, c’est bien cela le problème dans la démarche illisible et dangereuse d’El-Karoui. Aujourd’hui, on paie la décision de Nicolas Sarkozy, en 2003, d’intégrer les intégristes au sein du CFCM. El-Karoui ne retient pas la leçon de l’histoire et les intégre dans son AMIF.

– Moi : Il faut rétablir notre religion, la vraie, dans ses droits, en brisant le monopole que les islamistes ont instauré sur les textes et les Hommes. Ma conviction est qu’il faut leur ôter l’argument « Islam » et les déposséder du sacré. C’est mon combat quotidien.
En macronie, le mot laïcité deviendra bientôt blasphème, d’où le slogan que j’essaie de diffuser « Décomplexer la parole laïque ».

-Lui : Dans ce numéro de « Jeune Afrique », ce trombinoscope d’un échantillon des tartuffes islamistes. Ils veulent imposer leur charia aux autres et dès qu’ils peuvent s’en éloigner, ils le font. La « morale » ? C’est pour les autres. Des histoires où se mêlent pouvoir, argent et sexe.

– Moi : Mon ami, je suis sur ta ligne. Pouvoir, sexe et argent sont les trois mamelles auxquelles sont allaités tous les mouvements sectaires. Ces « gens-la », c’est connu, se soucient plus des choses de la terre que du ciel. C’est pas la religion de mes parents.

3- Dans un tweet, Hakim El Karoui dit en substance : « Les attaques venues de l’extrême droite @RiposteLaique et @islamisationfr, des salafistes (@Islametinfo), des antisemites complotistes (@panamza) et par ailleurs du CFCM dessinent le projet de l’Amif en négatif : républicain, indépendant, ouvert. Normal que ça les gêne tous !

Ce à quoi j’ai répondu, sans mâcher mes mots :  » Désolé Monsieur! Quand on prend en otage des millions de personnes au nom de la religion et qu’on prétend les représenter, on n’est ni républicain, ni indépendant, ni ouvert. Je suis d’abord citoyen. Je ne crois qu’en la représentation démocratique.

L’Islam de France est une imposture ».

4- Djemila ben Habib a rapporté : Au Danemark, serrer la main est désormais obligatoire pour devenir citoyen. Ma réponse ne s’est pas faite attendre :  » Dans un post, j’avais déjà mentionné le fait que l’islamisme ne se combat pas avec la raison; il se combat par la puissance publique. Le Danemark l’a compris, j’espère qu’il va contaminer la France. Merci à Djemila Benhabib de nous tenir informés et / ou éveillés ».

Conclusion : Je n’écris pas uniquement pour les autres, j’écris aussi et fondamentalement par envie; que cela puisse, l’espace de quelques minutes, plaire à certaines âmes, cela me ravit.

Une bonne journée!

Khaled Slougui

Tagués avec : , , , ,
Publié dans société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter