Paris : Moïse Chekroun , 72 ans, disparu depuis plus d’une semaine

La préfecture de police de Paris et la police judicaire viennent de diffuser un appel à témoin pour retrouver Moïse Chekroun, 72 ans, qui a disparu dimanche 24 janvier, en sortant de sa synagogue aux environs de 21h30.

Il n’y avait rien d’inhabituel dans le comportement de Moïse Chekroun dimanche 24 janvier au soir. Pourtant, cet homme de 72 ans n’a jamais regagné son domicile et reste encore introuvable plus d’une semaine après sa disparition. Ce dimanche de janvier, il se rend à la synagogue Darkei Haim, au 21 rue Barbanègre dans le XIXe arrondissement de Paris pour une fête religieuse. A 21 heures, sa femme l’appelle au téléphone pour savoir à quelle heure il compte rentrer, il lui fait savoir que la fête n’est pas finie.

Dans la soirée, son épouse, inquiète de ne finalement pas le voir rentrer, alerte ses enfants et ses proches. Très vite, ils contactent la police. «On a aussi appelé les pompiers, le Samu, on est allé dans les hôpitaux du quartier, dans les refuges pour SDF, on a prévenu les gens qui faisaient des maraudes, la Croix Rouge… mais ça n’a rien donné», se désole David, un des fils de Moïse Chekroun, joint par Le Figaro.

 affichepolice«C’est comme s’il s’était volatilisé»

Après la fête, le septuagénaire est reparti sur son vélo, comme à son habitude. Selon ses proches, il emprunte toujours le même itinéraire pour rentrer chez lui: il longe le canal de l’Ourcq puis le canal Saint Denis par la piste cyclable. Sa dernière trace survient à 21h37 lorsqu’un des fidèles de la synagogue l’appelle sur son portable, borné par la police Boulevard Macdonald, dans le XIXème. Depuis, aucune nouvelle. «C’est comme s’il s’était volatilisé», souffle David. Son téléphone, lui aussi, est introuvable et n’émet plus, selon son opérateur téléphonique.

Depuis, ses proches ont intensifié les recherches, collant des avis de disparition partout dans le quartier, mais sans succès. Selon la famille Chekroun, personne n’aurait pu en vouloir à Moïse, un «gentil monsieur», «apprécié de tous».

Appel à témoins

La police a diffusé un appel à témoins avec une description détaillée de Moïse Chekroun. Au moment de sa disparition, le vieil homme était vêtu d’un Kway bleu et vert, d’un blouson en daim couleur camel, d’une chemise polaire à carreaux blanc et bleu marine, d’un pull noir col en V, d’un jean et d’un bonnet noir. Moïse Chekroun mesure 1 mètre 70, il est de forte corpulence, a les yeux marron, les cheveux grisonnants et une forte calvitie.

En plus de l’appel à témoins, la famille a déposé des affichettes partout dans le quartier, avec un numéro de portable destiné à toute personne qui pourrait avoir des informations.

Toute personne susceptible d’apporter des éléments intéressant l’enquête peut contacter l’état-major de la police judiciaire de Paris au numéro vert: 0800 00 27 08 (7j/7, 24h/24) ou par courriel à l’adresse suivante: pppj-appelatemoin@interieur.gouv.fr.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/02/03/01016-20160203ARTFIG00244-paris-un-septuagenaire-porte-disparu-depuis-plus-d-une-semaine.php

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter