Papa. Je ne vais pas pleurer. Michèle Chabelski

Bon
Dimanche

Je ne vais pas pleurer

C’est la fête des Pères aujourd’hui mais je ne vais pas pleurer.

Parce que j’ai eu la chance d’être aimée du meilleur des papas.
Un Papa qui faisait ruisseler des flots d’amour et de tendresse en m’appelant ketzeleh et en se moquant gentiment de moi parce que la vie , elle, vous fait pleurer, alors il faut rire pour avoir moins mal…

Je ne vais pas pleurer

Même si tu m’envoyais régulièrement me laver les yeux avec une moue un peu dégoûtée: t’as vu? Ils sont noirs. Ils sont tout sales. Regarde Maman, elle a les yeux propres, elle..
Et je frottais jusqu’à ce que tu viennes me délivrer dans un grand éclat de rire…

Je ne vais pas pleurer…

Un centimètre autour du cou, tu répondais aux Monsieur Jacques la doublure est trop petite Monsieur Jacques y a plus de boutons, avec une patience et une gentillesse qui donnaient à l’atelier des airs de fête…

Et quand tu courais faire les expéditions à la gare le vendredi j’avais le cœur serré de te voyant crouler sous le poids des cartons bourrés de marchandise…

Je ne vais pas pleurer

Même si tu prenais ma menotte dans ta main chaude en disant l’air soucieux: j’espère que le Père Noël n’est pas tombé malade et qu’il a pu passer… on sait jamais…

Le cœur au bord des lèvres, tétanisée d’angoisse, je te regardais ouvrir doucement la porte de la salle à manger devenue caverne d’Ali Baba …

Je ne vais pas pleurer

Même si tu t’es mis une fois très en colère eu égard à la longueur de ma jupe qui cachait à peine l’essentiel, ce qui risquait de ternir ta réputation, ton honneur et mes chances de trouver un mari.

Tu t’es trompée: t’as mis la ceinture au lieu de la jupe tonnas tu.

Va t’habiller. C’est pas toi qui vas commencer une lignée de kourveh..
Tu écumais de rage…

Je ne vais pas pleurer

Tu faisais rire tout le monde en chantant faux les feuilles mortes…
Et la mer efface sur le sable
Les pas des amants désunis…

Maman criait arrête! C’est pas une chanson pour les enfants !!

Leszamandézuni ont longtemps hanté ma mémoire…

Je ne vais pas pleurer

Tu accompagnais parfois Lena au parc et tu la terrorisais en allant la dénoncer au garde, parce qu’elle refusait de manger son pain au chocolat.
Tu revenais, l’air soucieux, affirmant : il dit que si tu manges pas… la menace fonctionnait parfois…

Que lui disais tu au garde avec lequel tu palabrais ?

Elle en a gardé un souvenir si fondant qu’elle a appelé son fils Jacob… pour que tu sois toujours un peu avec nous…

Je ne vais pas pleurer

Puisque tu es avec moi, comme un cœur qui palpite en moi au gré de mes joies et de mes peines…

Je te porte en moi, comme une marque indélébile d’amour tatouée sur mon histoire de ketzeleh …

J’entends en écho assourdi ton rire tonitruant qui éclipsait la chute de tes blagues parfois salaces …

Tu caressais la nuque de Maman avec un amour jamais démenti, elle criait parfois aie tu me fais mal…

Je ne comprenais pas…
Comment Papa pouvait il faire mal ?

Je ne vais pas pleurer

Je vais juste te dire

Bonne fête Papa

Que cette journée signe le bonheur des Pères, de ceux qui le seront, de ceux qui auraient aimé l’être et de tous les ketzeleh qui en ont un…

Je vous embrasse

Michèle Chabelski

Tagués avec : , ,
Publié dans société
3 commentaires pour “Papa. Je ne vais pas pleurer. Michèle Chabelski
  1. Yves Frisch dit :

    C’est un véritable poème !!

  2. Marlene dit :

    j ai pleuré

  3. Edmond Richter dit :

    Et bien moi, tu m’as fait pleurer, Michèle, avec ce chant d’amour à fendre le coeur. Merci…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter