Le directeur de l’IUT de Saint-Denis à nouveau agressé à Paris

Alors qu’il promenait son chien comme chaque soir, Samuel Mayol, le directeur de l’IUT de Saint-Denis, a été agressé vendredi, aux environs de 22h30, passage Josseaume dans le XXe arrondissement de Paris. Il a déposé plainte.

Il était au téléphone avec un ami (qui a entendu la scène), lorsqu’un homme l’a attrapé par le cou avant de lui frapper la tête contre un mur à trois reprises. «On va te buter», a lâché l’individu avant de partir en courant. Souffrant de contusions au front et à l’arcade, Samuel Mayol s’est vu prescrire six jours d’incapacité totale de travail (ITT).

Crédit Wikimedia

Crédit Wikimedia

Déjà agressé en mai 2014 dans le IXe arrondissement de Paris, Samuel Mayol fait l’objet de menaces de morts (envoyées régulièrement sur son lieu de travail ainsi qu’à son domicile) depuis février 2014.

Cette série d’intimidations a commencé au moment où Samuel Mayol a alerté la présidence de l’université de plusieurs dysfonctionnements au sein du département techniques de commercialisation de l’IUT. En parallèle, une fausse alerte à la bombe déclenchée le 3 février 2014 avait mis au jour l’existence d’une salle de prière dans les locaux de l’établissement. En réalité, il s’agissait d’un local attribué à l’association l’Ouverture, accusée par ailleurs de commercialiser sans autorisation des sandwichs halal. Autant de dérives pointées dans deux rapports rédigés par deux inspecteurs de l’Education nationale.

http://m.leparisien.fr/saint-denis-93200/le-directeur-de-l-iut-de-saint-denis-a-nouveau-agresse-a-paris-10-10-2015-5173437.php

Menaces de mort à répétition

Dans un communiqué distinct, la direction de Paris 13 a rappelé qu’une enquête était en cours depuis 18 mois “sur les faits graves de violence à l’encontre de Samuel Mayol, qui avait déjà été agressé en mai 2014, ainsi que sur des menaces de mort à répétition”. “Depuis cette date, de nouveaux faits sont signalés régulièrement aux autorités”, poursuit l’université, qui demande elle aussi “que l’enquête soit suivie avec la plus grande vigilance”.

“Pour le moment, les investigations n’ont donné aucun résultat. Il n’y a pas assez d’éléments pour étayer la réalité des faits rapportés par M. Mayol. En outre, il n’est pas certain que tout cela prenne sa source dans le conflit qui a lieu au sein de l’IUT”, a affirmé à l’AFP une source proche du dossier.

Début octobre, Anticor a porté plainte pour “détournement et tentative de détournement de fonds publics” contre Rachid Zouhad, le directeur du département techniques de commercialisation avec lequel Samuel Mayol est en conflit ouvert depuis son arrivée à la tête de l’IUT début 2014.
L’association de lutte contre la corruption a calculé que près de 5.000 heures de cours avaient été déclarées sans être intégralement effectuées, pour un préjudice d’au moins 130.000 euros.

http://www.metronews.fr/info/le-directeur-de-l-iut-de-saint-denis-samuel-mayol-de-nouveau-agresse/mojj!FuOQw3KyAqvLk/

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici