La Gay Pride : Une marche de l’amour – Alain Chouffan

“La marche des fiertés, c’est surtout la marche de l’amour “.
Elodie, 19 ans, rayonnante, étudiante en philosophie, poitrine flottante, les yeux charbonnés, en short, participe pour la première fois à cette marche des fiertés LGBT (lesbienne, gay, bi et trans). Sa joie se lit sur son visage poupin. Elle embrasse ses amies, danse, rigole, toute heureuse de défiler au milieu de ces milliers de manifestants dans cette ambiance incroyable. C’est fou. 500.000 personnes en délire, qui défilaient à Paris, ce samedi 29 juin, sur plus de cinq kilomètres de Montparnasse à la place de la République, sous une chaleur plombante, et des tuyaux d’eau pour rafraîchir la foule. Une foule colorée, des drag queen, des travestis ou des jeunes hommes torses nus portant des drapeaux arc-en-ciel, emblème de cette manifestation.

Une musique assourdissante, des cortèges de chars représentant des associations LGBT d’étudiants, dansant, ou scandant des slogans. des partis politiques comme le PCF, de boîtes gays, de studios de radios, des femmes et des hommes de tout âge, pour beaucoup en short, poitrines en l’air, maquillés, des personnalités uniques, multicolores, des paillettes, des couples enlacés sous des drapeaux arc-en-ciel, emblème de cette manifestation. Le Beit Haverim (“Maison des amis” en hébreu), groupe juif LGBT de France, l’une des plus anciennes associations , fondée en 1977, qui regroupe dans un esprit d’ouverture et de mixité, plus de 2000 adhérents et sympathisants, pour la première fois dans un char. “Je suis émue de voir tant d’amour incroyable”.

Pour la 41e édition de la Marche des Fiertés. « Sortez nos sexes de vos états civils », « Nos enfants vont bien », « Filiation, PMA : marre des lois à minima », scandent les manifestants. Cette année, le combat c’est la Procréation médicalement assistée (PMA), ouverte à toutes les femmes, qui figure dans le projet de loi de bioéthique présenté, en juillet, au Parlement. Pendant plus de cinq heures , ce défilé incroyablement festif et combatif, s’est étiré sous une canicule qui n’avait découragé personne.

« Vous êtes beaux et belles », crache la sono sur le pont au Change. Infatigables, ils dansent, rient. Le cortège prend des allures de kermesse. « Rien n’est acquis, il faut toujours se battre. Il y a encore eu une agression violente dimanche dernier à Paris », rappelle Hector, 40 ans, lunettes roses.
Cette violence, subie au quotidien, n’est pas assez dénoncée, regrette Coralie, militante lesbienne de 32 ans : « Cette année, ce sont les 50 ans de Stonewall aux Etats-Unis, des émeutes qui opposèrent policiers et gays excédés par des années de répression, et on n’en parle pas assez ». Et fait incroyable : les Intersexes, des personnes nées avec des caractéristiques sexuelles ne correspondant pas aux normes du féminin ou du masculin, ont pris la tête du cortège, aux cris de « Stop aux mutilations ».

Alain Chouffan

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans société
6 commentaires pour “La Gay Pride : Une marche de l’amour – Alain Chouffan
  1. Ingrid Israël Anderhuber dit :

    Le monde est vraiment mûr pour le jugement…

  2. Pelegrino dit :

    OK ! C’est la fête c’est super .Quelle est la date de l’hétéro-pride ?

  3. claire haffner dit :

    Genèse 19…
    oui, nous sommes prêts pour le jugement,
    soyons prêts aussi pour l’arrivée de Mashiah en priant pour qu’Il vienne le plus tôt possible, mes yeux n’en peuvent plus de voir ce qui se passe dans cette pauvre humanité malade de refuser les saintes lois données sur le Sinaï

  4. OLIVIER COMTE dit :

    Pour l’homosexualité, il existe d’autres voies que la condamnation ou la célébration, toutes deux dangereuses.

    • Ingrid Israël Anderhuber dit :

      La loi de Dieu ne laisse pas d’autre choix que la condamnation de l’homosexualité, qui est un péché, une abomination à ses yeux. C’est Dieu qui a établi les lois qui régissent l’univers, ainsi que la biologie des êtres humains. Or la loi divine sous Moïse punissait de mort les homosexuels. Mais…
      Mais depuis la destruction du temple de Jérusalem, nous sommes officiellement dans la Nouvelle Alliance divine qui a été scellée par le sang expiateur de Jésus, versé à la croix de Golgotha pour le pardon de nos péchés. Jésus a pris sur lui tous nos péchés et les a payés par sa mort expiatrice. Dans cette Nouvelle Alliance, l’homosexualité est toujours un péché, car Jésus n’est pas venu abolir la loi mais l’accomplir. Cependant au lieu d’être punis de mort, les homosexuels, dans la Nouvelle Alliance, sont appelés à se repentir de leurs péchés, et à se tourner vers Jésus pour recevoir, par la FOI en lui, le pardon de leurs péchés et en être purifiés. C’est ce que la Bible appelle « La Bonne Nouvelle du Salut en Jésus » (en grec : Evangile) (Voir Esaïe 53). Cette Bonne Nouvelle est la manifestation de la GRÂCE DIVINE pour le salut de quiconque croit. Cette Alliance de la GRÂCE DIVINE va tout doucement vers son achèvement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF