Injures contre Alain Finkielkraut : le suspect a évolué dans la mouvance islamiste radicale

L’homme qui apparaît sur la vidéo en train d’insulter le philosophe a été identifié et est connu des services de renseignement.

Ses paroles haineuses ont déclenché un torrent d’indignations. Visage découvert, parfaitement identifiable avec sa barbe légèrement rousse, il a été, samedi, le plus virulent parmi les manifestants qui ont injurié Alain Finkielkraut dans le quartier Montparnasse, en marge de l’acte 14 des Gilets jaunes. « Tu es un haineux et tu vas mourir, tu vas aller en enfer » l’entend-on dire au philosophe sur l’une des vidéos devenue virale sur les réseaux sociaux.

publicitÉ


Selon nos informations, cet homme qui aurait été identifié par un policier est connu des services de renseignement pour avoir évolué en 2014 dans la mouvance radicale islamiste, d’obédience salafiste. Mais il n’a jamais fait l’objet d’un suivi au titre du Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT). Ce dimanche soir, le manifestant radicalisé n’avait pas encore été interpellé. Ni aucun de ces acolytes.

Le matin même, une enquête avait été ouverte par le parquet de Paris pour « injure publique en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion par parole, écrit, image ou moyen de communication ». Les investigations ont été confiées à la Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) de la PJ parisienne. Plusieurs manifestants agressifs ont notamment crié face au philosophe : « Barre-toi, sale sioniste de merde », « grosse merde sioniste », « nous sommes le peuple », « la France, elle, est à nous ».

Finkielkraut ne souhaite pas porter plainte, la LICRA si

C’est le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui, le premier, dans un tweet, a annoncé l’identification par ses services d’un suspect, « reconnu comme le principal auteur des injures ». Des policiers avaient dû s’interposer pour protéger Alain Finkielkraut.

Si le philosophe n’a pas souhaité pour l’instant porter plainte, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a fait part, elle, de son intention de saisir la justice. « L’injure publique à caractère antisémite ou raciste est punie par la loi du 29 juillet 1881, précise l’avocat David-Olivier Kaminski, président de la Licra Paris. Selon lui, il est aujourd’hui grand temps qu’un plan Marshall contre l’antisémitisme stoppe ce cancer qui fait mal à la France. »

Source : leparisien

Tagués avec : , , , , , , , , ,
Publié dans société
Un commentaire pour “Injures contre Alain Finkielkraut : le suspect a évolué dans la mouvance islamiste radicale
  1. nina dit :

    La France et le Monde entier sont indignes!!!! Il est grand temps de prendre des mesures severes pour irradiquer le cancer qui detruit les valeurs de la Republique! C est TRISTE!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter