Houria Bouteldja « écoutée » par Celina Barahona . Obsession quand tu nous tiens…

C’est très intéressant d’écouter Houria Bouteldja, par ses prises de parole elle explique parfaitement la structure de la pensée indigéniste. Il faut écouter, car ce discours, moi pendant des années il me semblait quasi normal et logique dans un logiciel de gauche / progressiste.

publicitÉ


Tout y est clairement exposé : d’abord l’islam est envisagé comme une « race » ou une ethnie. Sont mis sur un même plan sémantique : juifs, noirs et musulmans. C’est une première clé d’entrée dans la pensée indigéniste, les juifs étant à la fois une « ethnie » (pour faire vite hein) et une confession religieuse, c’est ainsi que les islamistes opèrent sur un plan rhétorique, ils utilisent les juifs comme « modèle », ils veulent racialiser l’islam, leur point étant toujours de dire en gros « bah regardez les juifs eux », omettant au passage qu’a priori l’islam, comme le christianisme, est un universalisme, mais ils sont malins, c’est plus subtile dans leur langage, les arabes / maghrébins disparaissent au profit des « musulmans », peu importe qu’il y ait des musulmans blancs, noirs ou asiatiques (ces derniers étant même majoritaires au sein du « monde musulman »), le cœur du blabla islamiste est : islamité et arabité vont de pair, d’ailleurs les musulmans non arabes prennent des prénoms arabes en général. C’est donc une première pièce de la pensée indigéniste : musulman est utilisé ici pour arabe/maghrébin (pakistanais au Royaume Uni etc), car l’islamophobie doit être considérée comme un racisme, c’est le projet des islamistes et leurs alliés.

Houria Bouteldja

Ensuite, tout est ultra simplifié pour faire des juifs des privilégiés. Le fait de pouvoir faire l’armée en Israël. Elle omet évidemment les principes de double nationalité, qui s’appliquent de la même manière à tout binational, quelques exceptions aux accords bilatéraux sont à noter pour le cas d’Israël en effet mais aussi de la… Tunisie (en détail c’est chiant à expliquer, l’obs l’a mieux fait que moi https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20140807.RUE5159/un-francais-ayant-la-double-nationalite-peut-il-servir-dans-une-armee-etrangere.html). Quant au philosémitisme d’état, son explication tient donc pour une part du fait que ce ne serait pas mal vu qu’un juif fasse son service dans l’armée israélienne mais mal vu si un binational tunisien le faisait dans l’armée tunisienne en gros, en fait là elle se garde surtout bien de dire qu’a priori aucun binational français/tunisien n’a tellement envie de servir dans l’armée tunisienne surtout et que c’est pas de notre faute si Israël est plus démocratique que la Tunisie. Bon. Leur moins bonne image tient plus à leur propre merdier qu’à un supposé « philosémitisme ».

Ensuite si on veut creuser un peu, ce qu’elle appelle philosémitisme moi j’appelle cela jalousie, des juifs ayant apporté pas mal en terme d’Histoire des idées en Europe, plus que les arabo-musulmans, dont on ne sait toujours pas bien encore ce qu’ils ont apporté. Historiquement, bah surtout des guerres.

Ensuite elle estime que les juifs sont privilégiés car ils ne subissent pas de discrimination ni de violence policière et donc ça c’est parce qu’il existerait un « philosémitisme d’état ». Ou peut-être aussi que la plupart des caïds trafiquants qui ont affaire aux flics sont pas majoritairement juifs. Une idée comme ça. Et bien entendu elle ne parlera pas des juifs agressés poussés à partir de certains quartiers tenus par.. ha bah par ses potos indigénistes. Quant à la discrimination ? Elle parle de quoi on sait pas. Les concours administratifs étant ouverts à tous, elle parle d’entreprises privées ? Confusion pratique.

Enfin, elle se garde bien de dire le principal : les juifs ici en majorité ont été des républicains, assez fervents, je pense qu’au fond c’est ça sa haine. Malgré les persécutions… et qui se sont pliés aux demandes de Bonaparte en 1806.

Sans compter qu’ils ont fait d’une terre aride désertique, qui n’intéressait pour ainsi dire personne, un pays prospère et démocratique, quand les pays arabes autour pataugent toujours plus ou moins dans leur merdier théocratique et illibéral.

C’est ça leur bave aux lèvres aux indigénistes. Pour autant, je déteste cette idée de « communauté juive », j’emmerde assez profondément les identitaires juifs comme les autres, ceux qui se servent de l’Histoire comme alibi systématiquement aussi. Mais ce n’est rien à côté de cette vermine indigéniste.

Je ne vais pas plus loin dans le détail de ses propos je vous laisse écouter. Je pense qu’il faut écouter pour bien comprendre l’articulation des idées. Sans quoi on développe aucune capacité de contre argumentaire efficace.

https://www.memri.org/tv/french-algerian-activist-houria-bouteldja-fight-philo-semitism-islamophobia-zionism

Celina Barahona

Tagués avec : , , , ,
Publié dans société
5 commentaires pour “Houria Bouteldja « écoutée » par Celina Barahona . Obsession quand tu nous tiens…
  1. Kakou dit :

    Mme Céliba : Pensez vous qu’elle aurait sa place auprès des 72 vierges ????
    Ça lui eclaicirait certainement les idées , tous les « martyrs » musulmans dont elle prétend défendre la « noble » cause….

  2. André dit :

    La Bouteldja vieillit mal… Quant au « PIR » ce n’est qu’une officine algérienne de suprémaciste arabo-musulmans. Voilà pourquoi elle arabise l’islam et accessoirement les berbères. Elle obéit à ses maîtres arabes d’Alger qui déclare que le peuple algériens est un peuple arabe…

    Rappelons que le peuple juif n’est évidemment pas basé sur un concept ethnico-racial comme le peuple arabe mais sur la réunion de deux concepts: religieux et national. Ce qui n’exclut aucune « race » d’autant moins que l’on peut aussi devenir juif par conversion. Et il suffit de voir qui sont ceux qui se disent appartenir au peuple juif pour s’en rendre compte immédiatement : des blancs et des noirs, des blonds et des bruns, des européens et des orientaux, des asiatiques etc…

  3. André dit :

    La Bouteldja vieillit mal… Quant au « PIR » ce n’est qu’une officine algérienne de suprémaciste arabo-musulmans. Voilà pourquoi elle arabise l’islam et accessoirement les berbères. Elle obéit à ses maîtres arabes d’Alger qui déclarent que le peuple algérien est un peuple arabe faisant partie de la nation arabe…

    Rappelons que le peuple juif n’est évidemment pas basé sur un concept ethnico-racial comme le peuple arabe mais sur la réunion de deux concepts: religieux et national. Ce qui n’exclut aucune « race » d’autant moins que l’on peut aussi devenir juif par conversion. Et il suffit de voir qui sont ceux qui se disent appartenir au peuple juif pour s’en rendre compte immédiatement : des blancs et des noirs, des blonds et des bruns, des européens et des orientaux, des asiatiques etc…

  4. VoltaireNietzsche dit :

    Ne sous-estimez pas la dangerosité de l’extrême droite décoloniale, dont le PIR n’est qu’un élément parmi beaucoup d’autres, et qui regroupe aussi de nombreuses autres associations(notamment afro-féministes). C’est l’équivalent français de Nation of Islam. Les thèses racistes et antisémites de cette nouvelle forme de peste brune se sont complètement banalisées dans la société française, et notamment dans certains milieux politiques, associatifs et universitaires : la haine des Blancs et des Juifs fait recette sur internet, dans certaines facultés, certains médias etc…Cette rhétorique de haine peut déboucher sur des crimes racistes et sur des crimes antisémites, comme le massacre d’enfants juifs par Merah en 2012, le viol collectif d’une femme blanche à Evry en 2014, le meurtre antisémite de Sarah Halimi trois ans plus tard etc…L’extrême droite décoloniale tisse sa toile, dans l’indifférence générale.

Répondre à Olivier Adda Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter