Faiçal El Kacem: les prisons israéliennes sont meilleures que les prisons Arabes

Un post publié sur Facebook par le journaliste arabe Façal Alkacem, qui compare les conditions de détention des prisonniers syriens à celles des Palestiniens qui purgent leur peine en Israël est devenu virale ces derniers jours, suscitant des éloges surprenantes dans le monde arabe sur les pratiques israéliennes, rapporte le site d’informations Times of Israel.

Le journaliste d’Al-Jazira Faisal Al-Qassem a publié un photomontage où l’on voit d’un côté un détenu incarcéré dans une prison syrienne, le visage osseux et mal en point, de l’autre le terroriste libanais Samir Kuntar, qui a été tué samedi par des frappes imputées à Israël, à sa sortie de prison en Israël en 2008, en bonne santé.

“Samir Kuntar a quitté une prison israélienne avec un ventre bedonnant et un doctorat. De l’autre côté, voici comment les Syriens quittent les prisons d’Assad”, indique la légende de la photo.

L’homme syrien semble souffrir de malnutrition, est à peine capable de se tenir droit, alors qu’il fixe l’appareil photo qui le photographie depuis le lit sur lequel il est assis.

La photo de Kuntar publiée par Al-Qassem a été prise à sa libération en 2008 d’une prison israélienne après 29 ans derrière les barreaux, pour le meurtre de quatre Israéliens dans un raid terroriste de 1979 dans la ville israélienne de Nahariya (nord), une attaque au cours de laquelle il avait tué une fillette de quatre ans, en lui fracassant la tête avec la crosse de son fusil.

Kuntar avait été libéré en échange de la restitution par le Hezbollah de la dépouille de deux soldats israéliens Eldad Regev et Ehud Goldwasser.

En prison, Kuntar a été autorisé à suivre des cours de l’Université ouverte israélienne sur internet, et a obtenu un diplôme de baccalauréat en sciences politiques et sociales. Certaines sources israéliennes avancent qu’il aurait également obtenu une maîtrise, ainsi qu’un doctorat.

Al-Qassem est un journaliste syrien bien connu qui anime l’émission de débat en direct “La direction opposée” sur la chaîne Al-Jazira.

Connu pour son style provocateur, Al-Qassem a acquis une certaine notoriété dans le monde arabe, sa page Facebook étant suivi par près de 8,7 millions internautes.

Son post publié dimanche a été “aimé” par plus de 100.000 personnes et partagé près de 20.000 fois sur le réseau social.

Si certains internautes ont réagi avec colère au post d’Al-Qassem, le taxant de soutenir des positions pro-israéliennes, beaucoup ont fait l’éloge des conditions de détention israéliennes, soulignant la nette différence avec ce qui a cours dans nombreux pays du Moyen-Orient.

“On nous enseigne que les prisons israéliennes sont les pires au monde, mais en fait, nous savons que les Israéliens sont plus charitables que tous les Arabes”, écrit un internaute en arabe.

“Certains disent que les sionistes sont nos plus grands ennemis, des chiens et des meurtriers. Mais les musulmans tuent plus de musulmans que les sionistes”, lance un autre.

Parmi les 5.000 Palestiniens incarcérés en Israël, plusieurs centaines suivraient un cursus universitaire dans le but d’obtenir un diplôme, selon des militants pour les droits des prisonniers.

“En Israël, les prisonniers sont ceux au monde qui jouissent des meilleures conditions de détention”, explique Orit Adato, qui a été commissaire du Service pénitentiaire israélien de 2000 à 2003.

Ces conditions de détention sont le résultat “d’une approche humaine israélienne selon laquelle même les prisonniers méritent des droits”, ajoute-t-elle.

Source: amazigh24

Tagués avec : , , , ,
Publié dans société
3 commentaires pour “Faiçal El Kacem: les prisons israéliennes sont meilleures que les prisons Arabes
  1. Joanna dit :

    L’origine de cette info est le site « amazigh24 » qui, comme son nom indique, se présente comme un organe d’expression des Kabyles-Berbères ; donc en décalage, voire en opposition, avec des médias arabes.
    Officiellement son siège social est à Rabat, Maroc ; mais apparemment il opère à partir de Lyon ; ce qui lui permet une certaine liberté de ton.

    Voici l’article d’origine de « amazigh24 » qui présente la (présumée) capture d’écran du post Facebook du journaliste d’Al-Jazira Faisal Al-Qassem, comparant (toujours selon « amazigh24 ») les conditions de détention des prisonniers syriens à celles des Palestiniens qui purgent leur peine en Israël : https://www.amazigh24.ma/faical-el-kacem-les-prisons-israeliennes-sont-meilleures-que-les-prisons-arabes/

    Mais on a beau chercher le post Facebook qui aurait fait un tel « buzz », RIEN. La recherche par Google Images: zéro.

    Le journaliste d’Al-Jazira Faisal Al-Qassem existe bien ; mais à voir ses « contributions » il n’est pas DU TOUT du genre à publier des textes pro-israéliens…
    Exemple : cette séquence Youtube d’un « débat » sur Al Jazira modéré par lui. Niveau sous zéro. Sujet du débat : faut-il massacrer tous les Alaouites…. Incroyable. Faut voir pour croire (en Arabe sous-titré en Anglais) : https://www.youtube.com/watch?v=ULtNYSUqYHw&feature=youtu.be&fbclid=IwAR35d9o6NpzIi2WUtk4ghtlXY1uoZjuM608SFbOmF9kz9docNSeZscEXWDc

    Bref, Kabyles ou pas, le doute est permis (conseillé…) quant à l’existence même de cette page Facebbok.

  2. Mikael Rathe dit :

    Vous êtes sérieuses Joanna??

    Le Buzz, vous le voyez en plein milieu de l’article ci-haut!! C’est le post facebook de Faiçal El Kacem…. avec le nombres de vue, de like et de partage tel que mentionné dans l’article!!

    Au pays des aveugles les borgnes sont rois….

    • Joanna dit :

      Je peux vous fabriquer avec Photoshop toutes les pages FB que je veux.
      Faites comme moi:
      Essayez d’accéder à cette page (si elle existe elle est sans doute disponible à tous et doit avoir une adresse web).
      Ensuite, essayez d’identifier l’image par Google Images.
      Bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter