Deux Mondes, par Gil Taieb

En cette veille de shabbat, j’aurais tant aimé vous parler du merveilleux spectacle de Frédéric Zeitoun et de son nouveau CD de duos inédits ou du Festival des Cultures Juives qui a été inauguré jeudi soir et que je vous invite à suivre.


J’aurais aimé vous dire combien nous avons de la chance de pouvoir vivre ces moments de bonheur en écoutant les mots écrits et chantés par Frédéric ou la voix unique de Barbara Hendricks.

J’aurais aimé n’avoir qu’à vous inviter à vous rendre partout où la culture vous est offerte et proposée.

J’aurais aimé pouvoir vous exprimer le bonheur d’avoir bientôt à Paris: La Place Jérusalem.

J’aurais aimé n’avoir qu’à remercier Madame Hidalgo, le Conseil de Paris, le Conseil municipal du 17e, d’avoir tenu leurs promesses et de montrer par ce vote et l’inauguration prochaine de cette place, que Paris aime Jérusalem.
Et ce malgré les réticences et la réprobation de tous ceux, pour lesquels Jérusalem et Israël sont des noms imprononçables voire des cauchemars.
Alors bravo et merci à Anne Hidalgo et à tous ceux qui ont œuvré ou simplement eu le courage d’honorer cette ville éternelle, berceau du monothéisme et capitale d’Israël.

J’aurais aimé n’avoir qu’à vous souhaiter un bon shabbat dans la paix et la sérénité.

À toute l’Humanité, à nous tous en France, partout dans le monde et partout en Israël.

Mais, cette nuit, les terroristes du Hamas ont à nouveau tiré sur le sud d’Israël.

Une fois encore des habitants de Sderot ont été réveillés par les sirènes.

Une fois de plus, les enfants Israéliens ont vu leurs rêves interrompus et ont couru vers les abris. Une fois de plus Tsahal a dû intervenir en réaction à ce tir de roquettes.

Une fois de plus, une fois encore, jusqu’à quand ?

Alors, en cette veille de shabbat, au lendemain de l’ouverture du Festival des Cultures Juives, ayons une pensée pour nos frères et sœurs du Sud d’Israël qui vont regarder vers le ciel et n’avoir comme musique que le bruit strident et angoissant des sirènes et des impacts du Dôme d’Acier.
Ce jour est un jour de plus qui montre que 2 Mondes s’affrontent : celui des amoureux de la culture, de l’échange, de la découverte, du Vivre ensemble, de la beauté et de la paix et de l’autre celui de l’obscurantisme, de la haine et des adorateurs de la mort.

En cette veille de shabbat, espérons et prions de toutes nos forces afin de faire que notre vision du Monde triomphe et que l’union sacrée se fasse enfin et partout, pour éradiquer et éliminer les barbares.

Gil Taieb

Tagués avec : , , ,
Publié dans société
Un commentaire pour “Deux Mondes, par Gil Taieb
  1. Pelegrino dit :

    quand le monde civilisé va-t-il ouvrir les yeux ? se réveiller ? ne pas se laisser mourir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter