Alain Finkielkraut, le Français absolu

Il y a quelques années, dix, vingt, trente, je lisais volontiers des livres d’Alain Finkielkraut. J’ai retrouvé trois d’entre eux dans ma bibliothèque, sur le rayon « auteurs français », plutôt réservé aux romanciers. On dirait que les livres se classent tout seuls, selon leur propriétaire, comme s’ils devinaient sa logique personnelle et la meilleure façon de lui tomber sous la main quand il les cherche. D’autres rayons sont réservés aux essais, livres d’histoire, recueils de poésie, témoignages, biographies, autobiographies – genre que j’affectionne particulièrement. D’autres encore le sont aux auteurs étrangers. Tant de genres, tant de rayons, tant de livres. Pourquoi Alain Finkielkraut s’est-il retrouvé près d’Henry de Montherlant, Jean-Marie Le Clézio, Lucien Bodard, Romain Gary, Bernard Chambaz, Pierre Schoendoerffer, Milan Kundera ? Sa place « naturelle » n’était-elle parmi les essayistes ?

publicitÉ


Des députés veulent faire de l’antisionisme un délit

Feuilletant ses livres, ici et là je reconnaissais mon écriture dans les marges. Je n’ai jamais pu lire sans un crayon à la main. Je revivais ces bons moments passés à réfléchir, guidée par une voix digne, celle d’un homme plus cultivé que moi, qui m’emmenait parcourir des chemins sur lesquels, seule, je ne me serais pas aventurée. J’ai toujours envié les enseignants-chercheurs, qui à la fois transmettent et enrichissent le savoir. On me dit pourtant que c’est un statut bizarre, les bons enseignants n’ayant pas toujours de goût pour la recherche et les grands chercheurs pouvant trouver qu’enseigner les distrait indûment de leurs recherches. Malgré tout, passer sa vie à partager ce qu’on sait et interroger ce que l’on ne sait pas me semble admirable.

Source et article complet : Geneviève Jurgensen, la-croix.com

Soutenez Tribune Juive

Tribune Juive a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer d’exister. Un don minime, même de 5€, nous montrera votre adhésion et entraînera notre reconnaissance.

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans société
Un commentaire pour “Alain Finkielkraut, le Français absolu
  1. Nelson Melody dit :

    Mon soutien sans réserve à Alain Finkielkraut, cible de tout ce que la France compte aujourd’hui d’imbéciles et de racistes. Excellente et lucide analyse d’A.F, dans The Times of Israël (publiée l’année dernière) :
    https://fr.timesofisrael.com/alain-finkielkraut-se-confie-sur-lavenir-de-la-france-sinquiete-pour-disrael/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter

SOUTENEZ TRIBUNE JUIVE

FAITES UN DON et DÉDUISEZ 66% DE VOS IMPOTS

Pour 100 Euros versés à Tribune Juive, vous recevrez une attestation CERFA qui vous permettra de déduire 66 Euros du montant de votre impôt. Ainsi votre don ne vous aura coûté que 34 Euros.