L’actualité de la Shoah, par Raphaël Nisand

La mort le 4 janvier 2018 de l’écrivain israélien Aharon APPELFELD a touché beaucoup d’entre nous . Cet écrivain devenu israélien était né en 1932 à Czernowitz ville roumaine devenue depuis ukrainienne .

Il avait connu toutes les horreurs de la Shoah , déporté lui-même et ayant vu sa mère assassinée par les nazis il avait survécu après s’être évadé dans des forêts avec disait-il un gang de criminels ukrainiens .
A l’approche de l’armée rouge il avait été garçon de cuisine pour celle-ci à l’âge de 13 ou 14 ans. Il a ensuite quitté l’armée rouge après la victoire pour émigrer  un an plus tard en Palestine mandataire c’est à dire avant la création de l’état d’Israël .
Aharon APPELFELD avait dit à l’AFP en 2010 que personne ne voulait des orphelins en Europe. Le seul endroit où l’on pouvait aller était la Palestine.
La Palestine était aussi apparemment le seul endroit pour les parents survivants puisqu’Aharon APPELFELD y retrouve son père en 1957 qui avait aussi survécu. Aharon APPELFELD a raconté tout ceci dans son autobiographie Histoire d’une vie . Il a reçu de nombreux prix littéraires notamment le prix d’Israël en 1983 et le prix Médicis étranger en 2004.
Il ne voulait pas être répertorié comme un écrivain de la Shoah et avait coutume de dire « vous ne pouvez pas être un écrivain de la mort, l’écriture suppose que vous soyez vivant » .
Aharon APPELFELD avait eu la chance de trouver en Israël sa patrie . Il avait pu enseigner à l’université israélienne de Beershéva et y devenir un grand écrivain.
La destinée d’Aharon APPELFELD rend par contraste encore plus choquante la volonté de réédition des écrits antisémites du sinistre Céline.
Pendant que les uns tentaient de survivre au massacre d’autres comme Céline faisaient plus qu’y prêter la main par la pensée. Céline a appelé au massacre des Juifs et a applaudi farouchement pendant qu’il se déroulait . Il n’a jamais rien regretté de son antisémitisme forcené et de sa collaboration avec l’ennemi nazi en trahissant la France.  Voici que les éditions Gallimard s’apprêtent avec l’autorisation de sa veuve âgée de 104 ans à rééditer dans les prochaines semaines les pamphlets antisémites de Céline pour le moment introuvables .
Le délégué interministériel de lutte contre le racisme et l’antisémitisme le DILCRA vient de convoquer les éditions Gallimard pour les dissuader de ce projet en l’état.
Et certains osent critiquer cette initiative du DILCRA en hurlant à la censure et le premier ministre Edouard Philippe lui-même joint sa voix au choeur de ceux qui défendent cette publication.
Franchement la situation de l’antisémitisme est assez grave en France pour ne pas rajouter de l’huile sur le feu sous de pseudo considérations littéraires .
Et que dire des éditions Bayard Presse qui sont sauf erreur de ma part une émanation directe de l’épiscopat français , et qui ont osé publier dans le titre phare de la presse enfant  le magazine Youpi  en janvier «  On appelle ces 197 pays des Etats, comme la France, l’Allemagne ou l’Algérie. Il en existe quelques-uns de plus, mais tous les autres pays du monde ne sont pas d’accord pour dire que ce sont de vrais pays (par exemple l’Etat d’Israël ou la Corée du Nord) »  .
Bayard Presse a eu beau retirer sur protestation du CRIF le magazine litigieux , cette pseudo information destinée aux enfants laisse pantois .
Ainsi donc Aharon APPELFELD a vécu dans un pays qui n’existerait pas.
Israël serait un pays contesté à l’enseigne de la Corée du Nord.
Cela montre la puissance du négationnisme à l’égard d’Israël et de la souffrance des Juifs . Il ne suffisait pas de vouloir faire disparaître dans le néant Aharon APPELFELD c’est aussi son pays d’accueil Israël qui , pour certains doit être aspiré par le même néant.
Le fait qu’Israël ait été reconnu par l’ONU en décembre 1947 il y a 70 ans n’impressionne malheureusement pas l’énorme légion des ennemis d’Israël .
Décidément en ce début 2018 le CRIF a eu bien raison d’exiger de Bayard Presse le retrait de ces pseudo informations dégoûtantes , le DILCRA a eu raison d’intervenir auprès de Gallimard à propos de la réédition de Céline et le combat contre l’antisémitisme reste une cause incontournable.

Raphaël NISAND
Président d’honneur de la LICRA Bas-Rhin
Chroniqueur hebdomadaire sur Radio Judaïca Strasbourg
Avocat du BNVCA

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans Shoah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tribune Juive, L’histoire continue…